Benjamin de Rothschild, héritier de l’héritage bancaire d’Edmond de Rothschild, est décédé à 57 ans des suites d’une crise cardiaque, a annoncé samedi son groupe.

 

Edmond de Rothschild Holding SA a décrit Benjamin comme un « entrepreneur visionnaire, passionné de finance, de vitesse, de voile et d’automobile ». Membre de l’une des plus célèbres familles bancaires européennes, Benjamin de Rothschild a hérité d’une succursale de la banque familiale spécialisée dans la gestion de patrimoine privé. Le groupe Edmond de Rothschild, fondé en 1953 par Edmond Adolphe de Rothschild, gère plus de 190 milliards de dollars d’actifs et emploie 2600 personnes réparties sur 32 sites dans le monde. Le siège social du groupe est situé à Genève, en Suisse.

Forbes estime que la fortune de Benjamin de Rothschild valait 1,4 milliard de dollars au moment de son décès, sa propriété d’Edmond de Rothschild Holding SA représentant la part du lion de sa fortune.

 

L’histoire de Benjamin de Rothschild

Benjamin de Rothschild était un descendant de James de Rothschild, le fondateur de la succursale française de la famille Rothschild et l’un des cinq frères qui ont été envoyés à travers l’Europe par le père fondateur Mayer Amschel Rothschild au début des années 1800.

La série de livres de Niall Ferguson, The House of Rothschild, présente James de Rothschild comme le plus jeune membre du clan, compétent et souvent grincheux. Selon Niall Ferguson, il a dirigé le bureau de Paris pendant les années tumultueuses qui ont suivi les guerres napoléoniennes, et a suivi le rythme du tristement célèbre Nathan Rothschild, qui dirigeait l’entreprise familiale depuis Londres et sur lequel reposait une grande partie du succès et de la réputation de la famille. James de Rothschild était le successeur naturel de Nathan à la tête de la famille lorsqu’il est mort en 1836.

Cependant, ce n’est qu’en 1953 qu’Edmond Adolphe de Rothschild, l’arrière-petit-fils de James de Rothschild, a créé la succursale de la banque que nous connaissons aujourd’hui sous le nom d’Edmond de Rothschild.

Cette succursale de la banque est très différente de la plus célèbre Rothschild & Co, la succursale (désormais) basée à Paris-Londres, fondée par Nathan Rothschild en 1810, qui est surtout connue pour son rôle dans la rédaction des règles du marché obligataire international dans les années précédant la première guerre mondiale. La succursale britannique de la famille reste active dans le secteur bancaire et son ancien président, Evelyn de Rothschild, a été fait chevalier par la reine Elizabeth II en 1989 pour ses services bancaires et financiers.

Les relations entre les succursales britannique et suisse/française, sous leurs formes modernes, n’ont pas toujours été harmonieuses. En 2018, après s’être affrontés dans un différend sur le nom de famille, les deux succursales ont annoncé qu’elles étaient parvenues à un accord sur l’utilisation de leurs marques respectives, suite à une action en justice en 2015 de Benjamin de Rothschild sur l’utilisation du nom Rothschild dans la banque privée. Rothschild & Co et Edmond de Rothschild ont publié une déclaration expliquant leur accord « pour protéger le nom de famille dans le secteur bancaire ». Les deux succursales ont annoncé qu’elles annuleraient toute participation croisée et ont déclaré qu’ « aucun des deux groupes ne peut utiliser le nom Rothschild seul sous quelque forme que ce soit à l’avenir ».

Depuis 2015, Edmond de Rothschild est dirigé par Ariane de Rothschild, l’épouse de Benjamin – une rupture radicale avec les dernières volontés du fondateur Mayer Amschel Rothschild qui, en 1812, écrivait que l’entreprise Rothschild devait passer entre des héritiers masculins et « appartenir exclusivement à mes fils ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : David Dawkins

 

<<< À lire également : Exclusif : Qui sont les nouveaux milliardaires du bitcoin ? >>>