Le marché boursier a terminé en hausse lundi, alors que les discussions sur la relance de la lutte contre le coronavirus sont restées dans l’impasse et que le président Trump a signé plusieurs décrets au cours du week-end afin d’apporter une aide économique aux Américains dans le contexte de la pandémie.

 


Principaux faits

  • Le Dow Jones Industrial Average a augmenté de 1,3%, soit plus de 350 points, lundi, tandis que le S&P 500 a augmenté de 0,3% et le Nasdaq Composite, un indice lourd en technologie, a perdu 0,4%.
  • Boeing et Nike ont été parmi les plus performants dans le Dow Jones, tandis que les actions du secteur des transports ont également augmenté. Les actions de grandes entreprises technologiques comme Microsoft, Netflix et Facebook ont mené les baisses du marché, entraînant le Nasdaq à la baisse.
  • Les actions des compagnies aériennes ont grimpé en flèche après que les données fédérales ont montré que le transport aérien est revenu à son plus haut niveau en près de cinq mois : American, Delta et United Airlines ont toutes fait un bond de 7% à 10%.
  • Après l’impasse dans laquelle se sont retrouvés les démocrates, les républicains et la Maison Blanche la semaine dernière, le président Trump a signé samedi plusieurs décrets visant à prolonger les programmes d’aide économique.
  • Ces décrets prévoient d’augmenter les allocations de chômage fédérales à un taux réduit de 400 dollars par semaine, de reporter les paiements de prêts étudiants, de prolonger le moratoire fédéral sur les expulsions et d’accorder un congé d’impôt sur la masse salariale.
  • L’action exécutive de Trump a été critiquée par les deux parties et risque de faire l’objet de contestations judiciaires, car la poursuite des programmes nécessiterait un financement fédéral du Congrès.
  • Entre-temps, Twitter est devenu la dernière entreprise à manifester son intérêt pour l’achat de l’application de médias sociaux chinoise TikTok, bien que Microsoft soit toujours considéré comme le candidat le plus probable pour conclure un accord.
  • Les actions d’Eatsman Kodak, en revanche, ont chuté de 43% lundi, après l’annonce que le prêt fédéral de 765 millions de dollars de la société sera mis en attente, car les régulateurs examinent les allégations de d’actes répréhensibles.

 

Ce qu’il faut surveiller

Le sentiment de marché a également été affecté par les tensions actuelles entre les États-Unis et la Chine, qui ont continué à se détériorer ces dernières semaines sur toute une série de questions, notamment Hong Kong, les entreprises technologiques et la pandémie de coronavirus. Après une nouvelle série de sanctions américaines contre des fonctionnaires chinois – dont la dirigeante de Hong Kong Carrie Lam – la semaine dernière, la Chine a imposé lundi des sanctions à 11 citoyens américains, dont Sens. Ted Cruz (R-Tex.), Marco Rubio (R-Fla.), Tom Cotton (R-Ark.), Josh Hawley (R-Mo.) et Pat Toomey (R-Pa.).

 

Citation importante

« Les décrets de Trump ont dominé l’actualité du week-end, mais ils doivent être considérés comme un geste politique visant à créer l’illusion d’une action pour novembre plutôt que comme une véritable tentative de soutenir l’économie », déclare Adam Crisafulli, fondateur de Vital Knowledge. « Il semble qu’un accord négocié sur la législation fiscale formelle reste plus que probable, et il ne serait pas surprenant de voir les deux parties reprendre les négociations dans les prochains jours ».

 

Fait surprenant

Jusqu’à présent, 448 sociétés du S&P 500 ont déclaré des bénéfices pour le deuxième trimestre, dont près de 82% ont dépassé les attentes de Wall Street – le taux le plus élevé jamais enregistré remonte à 1994, selon les données de Refinitiv. Un peu plus de 16% des entreprises n’ont pas répondu aux attentes jusqu’à présent.

 

Contexte clé

Les actions ont affiché de fortes hausses la semaine dernière pour lancer le mois d’août, le Dow Jones grimpant de 3,8%, sa plus forte hausse hebdomadaire depuis juin. Le S&P a augmenté de 2,5%, se situant maintenant un peu plus de 1% en dessous du record atteint en février. Les gains du marché ont également été en grande partie stimulés par la vigueur continue des actions des grandes entreprises technologiques : les actions de Facebook, Apple et Microsoft ont progressé de plus de 3% la semaine dernière.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Sergei Klebnikov

 

<<< À lire également : Comment Le Rebond De Wall Street Profite Aux Milliardaires >>>