Combien gagneraient les mères au foyer si leurs tâches journalières étaient rémunérées ? Repassage, cuisine, linge, aides aux devoirs et shampoing anti-poux,… Elles pourraient facilement gagner autant qu’un médecin ou un cadre dirigeant.

A l’occasion de la fête des mères, le portail de mise en relation des professionnels ProntoPro a calculé le salaire que toucherait une mère au foyer si son travail était rémunéré.

Première question : quels sont les métiers d’une mère au foyer ?

Afin de calculer le salaire d’une mère, l’étude a pris en compte toutes les activités effectuées à l’intérieur et à l’extérieur du foyer par une maman.

Les chercheurs de cette petite étude se sont ainsi amusés à lister les métiers et à calculer la fréquence de leur réalisation dans le mois. Ils y ont affecté le salaire horaire correspondant, sans oublier de défalquer les heures faites par le papa.

   – Aide-ménagère: 3 heures par semaine

   – Personal shopper : une fois par mois

   – Cours particuliers : 2 heures par semaine

   – Chef pâtissier : deux fois par mois

   – Chef cuisinier : 5 dîners en semaine et 3 repas le week-end

   – Nutritionniste : une fois par mois

   – Life coach : une fois par mois

   – Chauffeur privé : 14 heures par semaine

   – Animateur : deux fois par semaine

Eh bien, selon ProntoPro, le salaire mensuel moyen serait égal à 6 400 euros net par mois soit cinq fois le SMIC. Soit le salaire d’un cadre supérieur ou d’un chef d’entreprise.

Un chiffre pas très loin de celui qui avait été calculé par le site américain, salary.com qui propose un algorithme capable de calculer le salaire en tenant compte du nombre d’heures par semaine passés à laver la maison, aider aux devoirs, etc. D’après une de ses études, le travail domestique représente en moyenne 94 heures de travail hebdomadaire pour une mère au foyer américaine, en moyenne. Ce qui équivaudrait, d’après les calculs de Salary, à un revenu annuel de 83 006,85 euros, soit 6 917 euros par mois.

En revanche, on est loin des montants calculés par l’Insee dans une étude qui date de 2010. Selon l’institut, quel que soit son temps de travail, une femme vivant en couple et mère d’un ou plusieurs enfants de moins de 25 ans, accomplissait en moyenne :

– vingt-huit heures par semaine de tâches du périmètre dit « restreint » du travail domestique (cuisine, ménage, soins matériels aux enfants, entretien du linge, gestion du ménage) ;

– trente-quatre heures si l’on ajoute le périmètre « intermédiaire » (courses, jardinage, bricolage, jeux avec les enfants) ;

– quarante et une heures avec l’« extensif » (trajets en voiture, soins d’un animal domestique).

Pour un homme dans la même situation, le temps de travail domestique est en moyenne de dix-huit heures (dix pour le périmètre restreint et vingt-six pour le périmètre extensif). Avec un salaire minimum de 9,76 euros brut de l’heure, une femme devrait recevoir une rémunération d’environ 1 327 euros par mois, un homme, de 702 euros…