Figurant au palmarès Décideurs Magazine des meilleurs cabinets de gestion privée en France, Althos Patrimoine se distingue de ses challengers avec une offre particulièrement innovante et efficiente. Depuis sa création il y a dix ans par Bertrand Tourmente, ce cabinet détenu par ses salariés accompagne ses clients, particuliers et chefs d’entreprises, dans la gestion personnalisée de leur patrimoine et leur propose des solutions adaptées à leurs objectifs de vie.
 
 
Le succès confirmé de l’assurance-vie luxembourgeoise
 
Depuis de nombreuses années, les épargnants français apprécient la formule de l’assurance-vie Althos Luxembourg, qui leur permet de diversifier leur patrimoine, de préparer à long terme leur retraite, et d’organiser leur succession.
Aujourd’hui, certains d’entre eux s’intéressent à l’offre d’assurance-vie proposée au Luxembourg, 2ème place financière mondiale, qui propose des contrats comportant des dispositions attractives et originales, ainsi que :
  • une gamme étendue de supports via des fonds sur mesure
  • d’autres devises de référence que l’euro
  • la garantie du capital en cas de faillite des compagnies contractantes
  • la réglementation fiscale s’adressant aux expatriés.

 

L’assurance-vie Luxembourg, aujourd’hui accessible en France
 
Désirant compléter sa gamme d’investissements haut de gamme, Althos Patrimoine a lancé il y a quelques mois une nouvelle offre d’assurance-vie de droit luxembourgeois comprenant des fonds d’investissement habituellement réservés à une clientèle institutionnelle.
Responsable des investissements chez Althos Patrimoine, Maxime Defasy explique : « Jusqu’à présent réservées traditionnellement aux investisseurs institutionnels, nos allocations luxembourgeoises répondent aux besoins croissants de nos clients, toujours en recherche de placements différenciés pour diversifier leur patrimoine. »
 
 
La meilleure façon de diversifier ses investissements
 
Réservée à une clientèle disposant de moyens financiers disponibles, l’offre est accessible avec un seuil minimum de 100 000 euros, sans frais d’entrée et avec des frais de gestion contrôlés. L’intérêt des épargnants est la diversification possible des investissements par simple accès aux nombreux contrats d’assurance-vie du marché luxembourgeois, soit une douzaine de contrats proposés par les grandes compagnies d’assurance comme:
  • AG2R La Mondiale
  • Allianz
  • Bâloise Assurances Generali
  • Lombard International
  • ou encore Swiss Life.
De plus les épargnants ont dorénavant la possibilité de choisir dans une grande pluralité d’actifs sous-jacents : parts des OPCVM traditionnels, mais aussi classes d’actifs de diversification comme les supports de capital-investissement aussi appelés « Private Equity », et également de l’immobilier non coté ou encore des titres vifs.
 
 
Le « triangle de sécurité » une protection plus sûre
 
Au Luxembourg, les épargnants bénéficient d’une protection encadrée par des principes rigoureux.
 
 
En France, lorsque la compagnie d’assurance fait faillite, l’épargne est garantie dans la limite de 70 000 euros par assuré et par contrat. Au Luxembourg, cette limite n’existe pas, la garantie de dépôts étant illimitée.
De plus, avec le principe de ségrégation des actifs, les avoirs épargnés de l’assurance-vie sont isolés des actifs propres de l’assureur et sont déposés dans une banque agréée par le Commissariat aux assurances. Enfin, en cas de défaillance de la compagnie d’assurance, le principe de super privilège place les épargnants en premier rang pour récupérer leurs capitaux, le contrat d’assurance-vie luxembourgeois n’étant pas saisissable par les autres créanciers.
 
 
Plusieurs devises au choix
 
Dans un contrat d’assurance-vie luxembourgeois, l’épargnant peut aussi choisir la devise qui lui convient le mieux (euro, dollar, livre sterling, franc suisse, yen notamment), simplement pour se prémunir des risques de la zone euro, ou bien prendre en considération une situation d’expatriation.
 
 
Cette possibilité permet d’épargner une partie de son patrimoine dans une monnaie différente et, dans ce cas, les virements, les rachats et la transmission du capital aux bénéficiaires se font dans cette monnaie.
 
 
Possibilité de confier la gestion du contrat sous mandat
 
La gestion sous mandat est une caractéristique intéressante du contrat d’assurance-vie luxembourgeois.
Le fonds interne dédié (FID) permet à un investisseur de mettre en place auprès d’une banque ou d’un Asset Manager, une gestion de son contrat sous mandat, le libérant ainsi de toute préoccupation de gestion financière. Le fonds interne collectif (FIC) est une autre alternative pour un mode de gestion destiné à une personne morale, à un souscripteur en tant que personne physique ou encore à une famille.
Dans ces formules, le suivi des évolutions des marchés financiers, les stratégies de placement et le choix des fonds sont toujours modifiables en cours de contrat.
L’accès à ces véhicules d’investissement est lié à une valeur minimale du portefeuille. Par ailleurs, les fonds FID et FIC sont régis par le Commissariat aux Assurances.
 
 
Pour optimiser simplement sa fiscalité
 
Au Luxembourg, la neutralité fiscale consiste à appliquer au contrat d’assurance-vie, la fiscalité du pays de résidence du souscripteur.
 
 
C’est la raison pour laquelle les contrats luxembourgeois, établis spécifiquement, intègrent strictement les aspects juridiques et fiscaux du pays où l’épargnant déclare résider, et où il est imposé.
Le contrat luxembourgeois offre donc les mêmes avantages fiscaux qu’un contrat ouvert en France à un résident français, notamment concernant l’exonération fiscale des plus-values dans les contrats de plus de huit ans. 
 
 
Lorsqu’une succession est ouverte, deux possibilités sont à distinguer :
  • Pour les versements effectués avant 70 ans, le plafond de l’exonération des droits de succession est de 152 500 euros par bénéficiaire (au-delà de cette somme, la première tranche d’impôt est de 20% jusqu’à 700 000 euros, la seconde tranche de 31,25%),
  • Pour les versements effectués après 70 ans, seuls les versements excédant 30 500 euros sont imposables, quel que soit le nombre de contrats et de bénéficiaires.
 
Des avantages intéressants à examiner
 
En premier lieu, il faut considérer la stabilité politique, économique et juridique du Luxembourg qui est un facteur de sécurité primordial pour les épargnants soucieux de mieux protéger leur patrimoine financier.
Par ailleurs, il est utile de comprendre les enjeux précités :
  • L’assurance-vie luxembourgeoise offre aux particuliers l’accès à une gestion financière plus ouverte, ce qui n’est pas le cas pour les contrats français (mais il faut en avoir les moyens).
  • Il est possible de placer une partie de son patrimoine ailleurs qu’en France, cette diversification géographique restant très intéressante, ainsi que la diversité des devises.
  • Les avantages fiscaux sont similaires aux contrats français.

 

 

Arguments en faveur d’Althos Luxembourg

Maxime Defasy ajoute : « Pour garantir des performances optimales et réduire les risques, nous appliquons avec rigueur des principes absolus : répartir les allocations sur un ensemble de classes d’actifs sélectionnées, être d’une totale transparence concernant les décisions d’investissement prises par Althos Patrimoine, associer nos clients à la gestion de conviction à long terme mise en place dans le cabinet et, les avertir pour saisir les opportunités à ne pas manquer ».
 
Althos Patrimoine gère aujourd’hui 250 millions d’euros d’actifs et propose l’offre de contrats d’assurance-vie luxembourgeois la plus complète du marché.
 
À noter : le site althos-luxembourg.com permet de comparer l’ensemble des contrats du marché et de demander des simulations d’investissement en quelques clics seulement.