Slow cosmétique, cosmétique bio, cosmétique 100% naturelle… ce sont autant de termes qui sont devenus aujourd’hui familiers pour les utilisateurs de produits cosmétiques en France. Et pour cause, le 100% naturel est en plein boom, notamment depuis que les Français sont devenus plus soucieux des ingrédients qui composent leurs produits d’hygiène et de soins au quotidien. Et il s’avère que le 100% naturel répond à ce besoin puisque ces produits sont plus respectueux de l’épiderme, de l’environnement, et sont de plus mieux assimilés par la peau ! Le point sur le boom du 100 % naturel dans la suite de cet article. 

 

Reconnaître un cosmétique 100% naturel

De prime abord, il serait intéressant d’apporter un éclaircissement sur ce qu’est un produit 100% naturel. En effet, avec le succès grandissant de ce concept, de nombreuses marques n’ont pas hésité à surfer sur la vague pour proposer des produits soi-disant 100% naturels alors qu’il n’en est rien.

Ce phénomène est dû au fait que la norme ISO 16128 relative à la composition des cosmétiques bio et naturel ne définit pas clairement les ingrédients devant être interdits dans la composition des produits. Les ingrédients qualifiés de bio sont regroupés en 4 catégories, notamment les ingrédients bio, les dérivés bio, ceux 100% naturels et les dérivés naturels. Cette catégorisation laisserait encore de la latitude aux marques qui utilisent des ingrédients issus de la pétrochimie pour partie, ce qui est loin de plaire aux adeptes du bio pur et dur.

Fort heureusement, il existe des labels en France tels que Ecocert qui permettent de s’assurer que les produits sont effectivement naturels. Les produits ne peuvent d’ailleurs recevoir ces labels qu’en arborant au moins 95% d’ingrédients naturels dans leur composition. Ils ne devront également pas être testés sur les animaux, et les ingrédients devront être issus d’une agriculture responsable. 

 

Qui s’intéresse à la cosmétique bio en France ?

Selon les chiffres publiés dans le cadre d’une enquête réalisée par IFOP, les cosmétiques bios ou naturels attireraient des femmes de tous les groupes d’âge. En 2018, 65% des acheteuses du bio se composaient de femmes âgées de 50 à 64 ans. La moitié des plus jeunes, âgées de 18 à 24 ans, ont également déjà acheté un produit cosmétique bio au cours de l’année. Leurs motivations concernent non seulement le souci de choisir des produits plus sains pour la peau, mais aussi ayant moins d’impact sur l’environnement.

Certaines marques telles que Comme Avant par exemple, proposent effectivement des produits cosmétiques 100% naturels et respectueux de l’environnement conçus selon un procédé artisanal. Les produits de cette marque sont composés au maximum de 4 ingrédients naturels, et dans une démarche écologique, elle utilise du simple papier kraft pour l’emballage de ses produits, et certains sont rechargeables. Comme Avant se sert même d’encre écosolvable pour détailler la liste de ses ingrédients ! 

 

Pourquoi les Françaises achètent-elles des cosmétiques 100% naturels ?

Les statistiques prouvent que les Françaises consomment des produits cosmétiques bios pour 3 raisons principales. D’une part, elles se soucient plus de leur bien-être et de leur santé en général. 64% des Françaises aspirent en effet à utiliser ces produits dans un objectif purement sanitaire, et se méfient de ceux conçus à grand renfort de manipulations chimiques. (Attention ! Faites la différence entre la chimie et la pétrochimie ! L’un est un procédé destiné à la transformation du produit brut, tandis que l’autre désigne le procédé de chimie dérivé du pétrole).

Par ailleurs, 60% des femmes utiliseraient les produits cosmétiques, car elles estiment ceux-ci plus efficaces. Enfin, 56% des adeptes du 100% naturel optent pour cette solution par conviction écologique.

 

Les facteurs de méfiance à l’utilisation du 100% naturel

Si de nombreuses Françaises font d’ores et déjà confiance à l’efficacité du bio, il n’en reste pas moins de 40% qui s’en méfient encore. En effet, certaines hésitent encore à les utiliser à cause du fait que les effets de ces derniers semblent moins évidents que les produits synthétiques.

En réalité, cette différence entre les effets est parfaitement logique, dans la mesure où les ingrédients naturels sont moins envahissants pour la peau. Pour profiter de leurs effets, il est nécessaire de s’en servir régulièrement et en prime, il n’y a pas d’effets secondaires indésirables pouvant être causés par des perturbateurs endocriniens. Si ce facteur constitue un frein pour certaines, il représente paradoxalement une motivation chez les converties au 100% naturel. Fort heureusement, la tendance commence à s’inverser, et le changement des mentalités s’opère notamment grâce aux innovations mises en œuvre dans le domaine pour rendre les produits plus visiblement efficaces.

Le prix représente souvent également un obstacle à l’achat du bio, notamment chez 63% des Françaises. Mais les marques sont plus nombreuses à concevoir et commercialiser ces produits, ce qui en garantit de plus en plus l’accessibilité au public. Elles peuvent aussi proposer des produits à la portée de toutes les bourses grâce à l’e-commerce.

Enfin, un dernier frein à la consommation du bio semble être le manque de garanties sur la véritable composition des produits, et surtout sur leur origine supposée. Le greenwashing faisant de plus en plus parler de lui, il est normal que les consommatrices soient méfiantes. Raison pour laquelle les labellisations et les certifications sont encouragées afin de rassurer le public sur la qualité des produits !

cosmetique

 

Quels sont les produits naturels les plus plébiscités ?

Parmi les produits qui sont les plus prisés par les adeptes du 100% naturel, ceux destinés aux soins du corps et du visage trônent à la première place. Selon l’étude IFOP, ces derniers séduiraient à 57 et 58%. Le fait qu’ils soient destinés à s’appliquer directement sur la peau leur confère un côté rassurant et confortable.

Enfin, les produits capillaires 100% naturels tels que les shampoings solides par exemple sont également appréciés à 55%. L’offre et la demande sembleraient s’équilibrer dans le temps, ce qui signifie que la cosmétique bio a de l’avenir devant elle !