Trophée de la Femme Dirigeante

Virginie de Barnier
Directrice de l’IAE Aix-Marseille

Pour Virginie de Barnier, les études sont une clé essentielle pour s’élever dans l’échelle sociale. Après avoir décroché un MBA à l’Université du Wisconsin, elle fait ses premiers pas au sein de l’agence Havas Communication, en tant que Chef de publicité, puis Directrice de clientèle. En parallèle, elle obtient un Master marketing et commence ses vacations au sein de l’université et de diverses écoles privées. C’est à l’Edhec Business School qu’elle poursuit son parcours professionnel, avant de rejoindre en 2007 l’IAE Aix-Marseille en tant que Professeur en marketing. En 2008, Virginie de Barnier prend la direction de 3 programmes : Master Marketing ; MSc Marketing & Brand Management ; MSc Marketing & Communication. 5 ans plus tard, sa carrière atteint son apogée lorsqu’elle est élue à la Direction de l’IAE avec plus de 85% des voix. C’est avec beaucoup d’enthousiasme Virginie de Barnier assure la fonction stratégique qui est la sienne. Veillant à placer des femmes aux postes clés de son école, son Comité de Direction est totalement paritaire. Et il en va de même pour le Comité Exécutif et le Conseil d’administration ! « Je suis fière de donner leur chance aux femmes que je croise, de les aider à se mettre en avant, à croire en elle, à être audacieuses et enthousiastes ! » conclut-elle.


Trophée de la Femme Innovation Sociale

Cécile Roblez
Directrice de l’association Face Var

C’est dans l’humanitaire que Cécile Roblez investit les premières années de sa carrière, au sein d’organisations de solidarité internationale, en Asie et en Afrique. « Avec du recul, il y a dans cette première expérience professionnelle des éléments qui composent, selon moi, l’innovation sociale » affirme-t-elle. Après diverses expériences enrichissantes dans le conseil et notamment en ressources humaines, elle rejoint il y a 6 ans l’association FACE Var, dont la vocation est de faire émerger, mettre en œuvre et développer des actions concrètes en faveur de l’égalité des chances et de l’inclusion sociale. D’abord au poste de Chargée de mission, elle prend très vite la direction de l’association. Au quotidien, ses challenges sont rythmés par la mise en œuvre de la politique de l’association, l’ensemble de ses actions et de ses activités. « Depuis 3 ans, l’association connaît une forte croissance. On peut expliquer ce développement du fait que FACE Var est vraiment unique en son genre dans le tissu associatif varois. » C’est d’ailleurs pour mettre en lumière toutes les initiatives de FACE Var, mais aussi les entreprises engagées à leurs côtés que Cécile Roblez a souhaité participer cette année aux Trophées des Femmes de l’économie.

 

Trophée de la Femme à l’International

Nathalie Dumas
Responsable de l’incubation de nouvelles offres Cloud Computing chez Cisco

Doublement diplômée, Nathalie Dumas quitte Marseille pour aller travailler plus de 10 ans à l’étranger. Polyglotte, elle décroche très vite des postes à dimension internationale, auprès de géants américains du digital tels qu’Intel, Oracle ou encore Cisco. Après des débuts dans le marketing, Nathalie Dumas évolue du côté des partenariats, puis du développement commercial. Aujourd’hui à la pointe de la transformation du leader Cisco, qu’elle a rejoint en 2005, Nathalie Dumas est responsable de l’incubation de nouveaux modèles commerciaux du cloud computing. Combinant avec brio le virtuel et le réel, elle gère en télétravail depuis Marseille ses équipes, projets et partenaires répartis sur les 5 continents. Pionnière dans l’âme, Nathalie Dumas s’est toujours positionnée sur des sujets d’innovation et de disruption, tels que la création de valeur, le cloud ou encore le smartgrid. En parallèle à sa carrière, elle participe activement au développement économique de sa région, en alliant engagements professionnels et bénévoles. C’est d’ailleurs pour mettre en avant sa carrière atypique et transverse que Nathalie Dumas a décidé de se porter candidate aux Trophées des Femmes de l’économie : « je ne rentre pas dans les cases formatées de l’économie locale, la plupart des concours ne peuvent accommoder un profil tel que le mien, mais je sais que celui-ci le peut ! »

 

Trophée de la Femme Communicante

Christine Morlet
Conférencière professionnelle

Première conférencière internationale certifiée en France après un long parcours éducatif sur 5 ans aux Etats-Unis, Christine Morlet a créé en 2009 son cabinet de conseil en entreprise à La Colle-sur-Loup, où elle est venue s’installer après une carrière bien remplie dans la communication et l’accompagnement des entreprises en négociation internationale. En 2012, elle lance un parcours de formation baptisé : devenir un professionnel de la conférence, à destination des grands patrons du CAC40, d’artistes de renom et de sportifs de haut niveau. Récompensée en 2013 par le Trophée de la Femme sur le marché international, décerné par les Trophées des Femmes de l’économie en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Christine Morlet a souhaité retenté l’aventure cette année afin de faire passer un message d’espoir et d’optimisme : « Je souhaite libérer la parole des femmes dans la société. Avec l’émergence des réseaux sociaux et les nombreuses opportunités d’expression publique tels que les événements TEDx en France ou même la possibilité d’ouvrir sa propre chaîne YouTube, je souhaite mettre en lumière les belles personnalités que j’ai eu la joie d’accompagner pour donner des conférences et partager leurs idées innovantes et inspirantes. »

 

Trophée de la Femme Chef d’Entreprise Prometteuse
Laurence Lucari de Lastelle
Gérante de la société Gros-Mots

Femme de réseau et de conviction, Laurence Lucari de Lastelle fait communiquer les entreprises et les projets avec des gros mots ! Lettres géantes, signalétique, totem, décor de scène… Son entreprise manipule avec soin le polystyrène pour créer des produits uniques destinés à valoriser un message ou une image lors d’évènements. Née de sa rencontre en 2015 avec Frédéric Gardanne, artisan spécialisé dans les décors depuis plus de 30 ans, Gros Mots s’appuie déjà sur un portefeuille de gros clients tels que les Terrasses du Port, la Foire de Marseille ou encore le Hellfest. Dans un secteur sans aucune récurrence, le principal challenge de Laurence Lucari de Lastelle est d’assurer une croissance continue et d’améliorer constamment les moyens de production, mais également de soigner la communication, clé de voute de la visibilité commerciale. Si cette dernière a choisi de candidater aux Trophées, c’est surtout pour mettre en avant les valeurs qu’elle porte : « Pour moi le travail, la volonté et la persévérance sont des valeurs modèles. Démontrer que « plus je travaille, plus j’ai de la chance » est un moyen de prouver aux autres que les efforts peuvent être récompensés et procurer d’immenses bonheurs ! »

 

Trophée de la Femme Chef d’Entreprise

Valérie Rousselle
Président directeur général de Château Roubine

Après une formation à la prestigieuse Ecole Hôtelière de Lausanne et plusieurs années au sein du Groupe Barrière à Deauville, Valérie Rousselle a eu envie de revenir dans sa région natale, le Var. En 1994, en accompagnant son père lors d’une une visite immobilière, elle découvre le Château Roubine. C’est alors le coup de foudre. Bien qu’étrangère à l’univers du vin, Valérie Rousselle souhaite alors coûte que coûte reprendre cette bastide du XVIIIème siècle et son vignoble. « Le challenge était énorme, le domaine rencontrait de grandes difficultés. Le vin est un des rares secteurs qui demande une vigilance extrême, qu’il s’agisse de culture de la vigne, de l’élaboration des vins, de la commercialisation, du design, de la gestion… Il faut être capable de maîtriser l’ensemble. Si ma formation m’a permis de dominer l’administratif et les relations commerciales, j’ai dû apprendre le reste. » déclare-t-elle. Pari relevé pour cette brillante PDG, en témoigne d’ailleurs le titre de Chevalier de l’Ordre du Mérite National qui lui a été remis en 2016. Sa réussite personnelle dans cette entreprise, c’est enfin celle de voir mon fils aîné l’accompagner dans cette passion qui l’anime également dorénavant.