Cocteau disait  «Ce qu’on te reproche, cultive-le, c’est toi », Dans son livre flamboyant et éclairant, l’auteur valorise 12 femmes d’exceptions, une occasion pour Léa Salamé de s’interroger sur son propre féminisme. Chaque grande femme, chacune unique en son genre par le sport, la politique, l’édition, la religion, la littérature, le cinéma ou la médecine… est douée d’une liberté étourdissante, d’une créativité foisonnante, d’une modernité troublante et d’une vision démultipliée. Elles mesurent toutes, dans l’esprit et dans le cœur,  l’importance de la connaissance et de l’éducation. « Sans savoir, il n’y a pas de pouvoir » nous témoigne la rabbine Delphine Horvilleur.

 


Le féminin et la puissance, quand un sujet rencontre son époque !

Léa Salamé, interroge sans tabou 12 femmes au parcours hors du commun sur leur puissance respective et celle des femmes en général. 
Lorsque, à l’été 2019, Léa Salamé donne rendez-vous aux auditeurs de France Inter avec des entretiens intimistes autour de la puissance des femmes, personne n’imagine l’impact de ces émissions. Elles battent aussitôt des records d’écoute et suscitent des milliers de commentaires enthousiastes. Ces entretiens frappent par la liberté et l’authenticité de ses questions autour de la puissance des femmes : quelle est sa nature ? Comment l’exercent-elles ? Quels sont les rapports entre féminité et pouvoir ? Ces femmes se sont construites grâce à l’énergie trouvée pour surmonter les contraintes, les préjugés et les regards.

 

Comment ont- elles réussi à outrepasser certaines craintes ?

« Les femmes sont pourtant élevées avec cette idée de la maîtrise, répond la romancière. Maîtrise du désir pour ne pas exciter les hommes ; maîtrise de la parole parce qu’il ne faut pas trop parler et rester pudique ; maîtrise de l’égoïsme parce qu’il faut élever les enfants. » 

À l’heure de l’action, la peur frappe à la porte, avec sa petite voix qui dit « n’y vas pas ».  Mais chacune d’entre elles a su surmonter sa peur avec panache.

« Je crois que de toutes les émotions, de tous les sentiments, la peur est vraiment le seul qui soit capable de paralyser, donc de neutraliser vos capacités, vos potentialités, votre réactivité. C’est le seul capable de vous empêcher, de vous interdire », livre Christiane Taubira. La peur, encore, « elle peut entraver les choses, parfois les endommager à tout jamais, et les hommes le savent », estime la journaliste Laure Adler. La peur, toujours, qui « empêche d’ouvrir certaines portes », selon la rabbine Delphine Horvilleur.

 

La liberté c’est de ne plus avoir peur ; avoir le courage de déplaire !

Dans un texte personnel, en ouverture du livre, Léa Salamé se raconte pour la première fois. De sa naissance à Beyrouth pendant la guerre, jusqu’à son arrivée à la matinale de France Inter, elle revient sur son parcours et la façon dont elle s’est imposée au sein d’un monde d’hommes. Elle raconte aussi comment ses entretiens avec des « femmes puissantes » l’ont profondément changée.

 

Les femmes interviewées : 

Leïla Slimani, Chloé Bertolus, Christiane Taubira, Laure Adler, Elisabeth Badinter,  Nathalie Kosciusko-Morizet, Béatrice Dalle, Bettina Rheims, Sophie de Closets, Amélie Mauresmo, Anne Méaux, Delphine Horvilleur

Un livre évènement en coédition avec France Inter & LES ARÈNES

<<< A lire également : Les Combats D’Ellen Johnson Sirleaf, La Première Femme Africaine Présidente >>>