Après plus de 15 ans au poste de Directrice du Développement des Ressources Humaines et de la Diversité chez Carglass, Corinne Amond, 46 ans, a créé « Rebondir après une épreuve » : une alternative basée sur une approche pluridisciplinaire pour permettre à des personnes de rebondir après des épreuves de vie.

 

Déterminée et volontaire, Corinne Amond est une femme de poigne au grand cœur, pour qui « la personne et l’humain » sont au cœur de sa vie professionnelle. « Je pense avoir toujours eu cette fibre car avant même de me diriger vers des études de Ressources Humaines, j’ai toujours aidé autour de moi » se souvient-elle. « Dès l’adolescence, j’étais impliquée dans plusieurs actions associatives et allais souvent voir et accompagner des enfants en milieu hospitalier. Aider les gens autour de moi s’est imposé de façon évidente ».  C’est tout naturellement qu’elle se dirige vers les RH, et décroche son premier poste dans le groupe Concorde Hotels au recrutement avant de rejoindre Carglass comme Directeur du Développement des Ressources Humaines et de la Diversité où elle restera 15 ans. « J’adorais détecter tous les potentiels de développement chez une personne pour la rendre optimale, tout comme promouvoir la diversité qui pour moi était au cœur d’une vraie richesse de l’entreprise». 

 

Une aide pluridisciplinaire unique en France

En juillet 2014, Corinne se lance dans la création de « Rebondir après une épreuve » : première offre de l’Economie sociale et solidaire permettant de rebondir après des d’épreuves de vie grâce à un accompagnement global. Une innovation sociale unique en France, la seule à ce jour à proposer une aide pluridisciplinaire aux personnes dont les principaux piliers de vie (privé, famille, santé, travail) sont affectés. 

Le déclencheur ? « Un simple constat » témoigne celle qui après de longues années passées dans les RH, a vu défiler des personnes traversant des périodes noires pour lesquelles aucun dispositif ne s’avérait vraiment efficace pour rebondir. «Il n’y a pas de structure qui centralise les différents axes d’aide dont ont besoin ces personnes. Il existe des structures pour la recherche d’emploi, d’autres avec des psychologues, des juristes, des professionnels de la santé… mais chacune agit indépendamment et la problématique de la personne n’est pas traitée simultanément dans sa globalité. Or seul un accompagnement pluridisciplinaire maximise les chances de rebonds ».

Corinne propose à chaque personne une aide pluridisciplinaire basée sur 5 axes : Psychologie, Coaching en développement personnel (dont la MBSR, méditation pleine conscience pour la réduction du stress), Conseil Emploi (avec des profils de RH et consultants en cabinets), Juridique, Méthodes Alternatives de Santé (sophrologues, relaxologues, réflexologues, kinésithérapeutes, acuponcteurs, chiropracteurs, ostéopathes… pour apaiser et apporter le ressourcement nécessaire aux périodes anxiogènes).

Au total : 140 professionnels (pour l’heure bénévoles), experts qualifiés dans leur domaine, suivent chaque personne sur 6 mois et 60 heures.  « Chaque personne est accompagnée par un groupe Ressources, composé de 5 professionnels dans les 5 domaines où nous intervenons » explique  Corinne. Qui observe que « lorsque ces professionnels sont réunis autour d’une table pour la personne à accompagner, il y a bien plus d’idées que lorsqu’ils agissent seuls. La mutualisation des compétences est aussi bénéfique pour la personne aidée que pour les aidants »

 

Un groupe ressources pluridisciplinaire

Cette approche pluridisciplinaire est d’autant plus vitale que les profils aidés par « Rebondir » sont des personnes très vulnérables, « des cadres en fin de droit et 95% de femmes ou mères isolées ayant au moins deux problématiques : perte d’emploi et une maladie, un divorce et un licenciement… où il  y a donc nécessité d‘intervenir sur plusieurs axes de vie simultanément » martèle Corine qui voit en toute épreuve une période salutaire car « c’est dans ces moments que l‘on est amené à se découvrir et à se développer ».

Accompagner des personnes à rebondir après une épreuve de vie en favorisant la confiance en soi est un des enjeux majeurs de l’association. Joel Elbaz, coach en développement personnel dans l’Association, témoigne : « Je mesure l’efficacité d’un accompagnement de type collectif et « multi ressources ». L’accompagnement sur 6 mois permet de travailler l’ancrage des nouveaux comportements et sert d’accélérateur et « d’amplificateur » de la motivation et de l’engagement des personnes… Après quelques semaines, ce ne sont déjà plus les mêmes personnes que j’ai en face de moi. La confiance se regagne à chaque séance». Une confiance restaurée aussi grâce aux méthodes alternatives de santé, où le bien être physique « est primordial lors d’une période difficile » affirme Samuel Israel, chiropracteur.

 

Résultats et objectifs

La « promesse » de l’association n’est pas de trouver un emploi à la personne suivie mais de lui faire retrouver sa confiance en elle et de lui apporter toutes les méthodes (techniques et comportementales) pour développer son « employabilité » et retrouver son autonomie. « Pas d’assistanat mais tout mettre en œuvre pour que la personne retrouve son autonomie et ses potentiels : c’est notre crédo » rappelle Corine. Depuis sa création, Rebondir après une épreuve a aidé plus de 110 personnes, doublant chaque année le nombre de personnes accompagnées : 70% d’entre elles ont retrouvé un emploi, dont plus de la moitié en CDI dans leur domaine. « Pour 2017, notre objectif est d’accompagner 100 personnes, puis 500 d’ici deux ans. J’aimerais pouvoir salarier au moins 6 personnes pour former nos équipes et avoir encore plus de bénévoles, de façon à pouvoir agir sur toute la France et en Europe ». Pour l’heure Rebondir n’opère qu’en Ile de France.

 

Des grands noms de l’entreprise française soutiennent Rebondir

« Le mécénat est la clé de voute de  notre action et ce qui me fait croire au développement de Rebondir c’est que de plus en plus de dirigeants sont à l’écoute de nos projets » constate la fondatrice de l’Association. En effet, de grands noms sont déjà impliqués. Des partenaires comme l’Oréal, Care news, 60 000 rebonds, le fonds de dotation EREEL… Et des mécènes comme Renault dont le directeur RSE François Rouvier motive ainsi sa contribution : « Rebondir mène des actions en faveur d’une mobilité plus durable et donc d’une société plus inclusive ». Aline Crépin, Directrice du Pôle Public, Insertion et RSE chez CrossKnowwledge, a choisi de soutenir Rebondir car « nous partageons des valeurs communes et que j’apprécie leur approche pragmatique et leur mode de fonctionnement qui fait appel à différentes expertises pour permettre à la personne en difficultés de se projeter dans un avenir professionnel ». Parmi les mécènes,  nous trouvons également Randstad et Deloitte dont l’ancien PdG France Bernard Bourigeaud (fondateur et ancien PDG d’Atos) est membre d’Honneur du Conseil d’Administration. « Ce que fait Corinne avec son approche pluridisciplinaire est d’autant plus remarquable que nous sommes dans une société où passés 50 ans, le monde de l’entreprise vous considère comme « foutu ». J’incite les entreprises à soutenir Rebondir et à prendre conscience que trop de personnes vulnérables et en détresse dans le monde du travail sont livrées à elles mêmes. Devenir mécène de Rebondir, c’est concrétiser une démarche de RSE traçable et efficace, et soutenir une innovation sociale ». D’autant que les dons sont défiscalisables à hauteur de 60% pour les entreprises, 66% pour les particuliers, 75% dans le cadre de l’ISF.

 

Avec Rebondir, Corine s’inscrit dans l’ère du temps. Comme le souligne et conclue B. Bourigeaud, «De plus en plus de personnes connaissent des situations précaires et peuvent se retrouver sur le carreau quasi du jour au lendemain. Dans l’époque que nous traversons, Rebondir a tout son sens et son utilité car cela correspond à un besoin de société qui hélas, risque de s’accroître, surtout en période de crise économique où les exemples de travailleurs pauvres abondent.».

 

Site de “Rebondir après une épreuve