À 18 heures (heure de Paris), ce mercredi 20 janvier, les États-Unis auront un nouveau gouvernement. La cérémonie d’investiture, une tradition qui remonte à plus de deux siècles, rappelle au peuple américain que leur pays a certes évolué, mais que la démocratie demeure la pierre angulaire de leur société. Cette année, la cérémonie arrive à un moment particulier dans l’histoire américaine. La pandémie et les émeutes au Capitole le 6 janvier dernier obligent l’investiture à se tenir sans sa foule habituelle au National Mall. Les Américains sont en effet invités à suivre l’évènement à la télévision grâce à l’émission spéciale Celebrating America. Ces changements incitent les personnes à travers le pays à trouver de nouvelles manières pour prendre part aux festivités depuis chez elles. Pour de nombreuses femmes, cela signifie porter quelques accessoires clefs en guise de clin d’œil à Kamala Harris, la nouvelle vice-présidente : des perles et une paire de Converse.

 

Sur Twitter, cela fait quelques jours que le hashtag « #ChucksAndPearls » (littéralement, « Converse et perles ») se propage. Par ailleurs, un groupe privé sur Facebook, appelé « Chucks and Pearls Day, January 20th, 2021 », compte déjà plus de 86 000 membres. 

Depuis des années, les journalistes ont remarqué le penchant de Kamala Harris pour les perles. De nombreuses femmes en politique raffolent elles aussi de cet accessoire, mais la nouvelle vice-présidente les porte pour une raison bien précise. Quand elle a accepté sa nomination à ce poste clef pour la campagne électorale, Kamala Harris portait un collier de perles des mers du Sud. Durant son discours, elle a tenu à remercier sa famille biologique, celle dans laquelle elle est née, et sa famille de cœur, celle qu’elle s’est forgée avec la sororité Alpha Kappa Alpha (AKA). Cette dernière est l’une des plus anciennes sororités noires du pays et de grandes femmes en ont fait partie : Maya Angelou, Coretta Scott King ou encore Rosa Parks. Les membres fondateurs de la sororité sont appelés les « vingt perles » et, aujourd’hui, les perles représentent la solidarité entre les sœurs.

C’est la raison pour laquelle Kamala Harris a toujours porté des perles à des moments cruciaux de sa vie, en commençant par sa photo de jeune diplômée de la Howard University. Elle en portait également quand elle a prêté serment en tant que sénatrice, pendant la vice-présidence de Joe Biden. Par ailleurs, elle a porté des perles en deux autres grandes occasions : lorsqu’elle a annoncé sa candidature à la présidentielle et lors de son discours de victoire le 7 novembre 2020, après qu’elle et Joe Biden ont remporté les élections présidentielles.

Durant la campagne, la vice-présidente élue a également été vue portant un autre accessoire signature : une paire de Converse. À cet égard, Kamala Harris a déclaré être persuadée que ces chaussures montraient qui elle est réellement et comment elle s’identifie à l’américain(e) ordinaire. Dans une interview pour Complex, elle affirme : « Je pense que [porter des Converse] cela est également dû au fait que nous voulons tous revenir à des choses fondamentales sur ce que nous sommes en tant que pays. Nous avons tous eu, à un moment ou un autre, une paire de Converse, et cela quelle que soit notre origine ou la langue parlée par notre grand-mère ». Sa paire de chaussures emblématiques est même présente sur les produits vendus pour la campagne Biden-Harris et, notamment, avec le slogan « Laced up and ready to win » (littéralement, « Bien lacée et prête à gagner »).  

Le 17 janvier dernier, au cours d’une interview avec Jane Pauley pour CBS Sunday Morning, l’animatrice de l’émission a reconnu que le penchant de la vice-présidente pour les Converse était « vraisemblablement une première ». Elle a également avoué avoir regardé les chaussures de Kamala Harris quand elle est entrée sur le plateau. Lorsque l’animatrice a demandé quelle était l’histoire derrière cette paire de chaussures, Doug Emhoff, le mari de la vice-présidente, a déclaré que sa femme était « incroyablement normale » et expliqué que, selon lui, les Converse lui permettaient d’exprimer cette normalité alors même que toute une nation a désormais les yeux rivés sur elle.

La garde-robe des femmes en politique a souvent fait l’objet de critiques plus acerbes que celle de leurs collègues masculins. C’est la raison pour laquelle nombreuses sont celles souhaitant faire passer un message par le biais de leur tenue. Hilary Clinton, par exemple, a réussi à transformer le tailleur pantalon en symbole de pouvoir pour les femmes. La représentante originaire du Bronx, Alexandria Ocasio-Cortez, est connue pour porter un rouge à lèvre rouge et des créoles pour rappeler ses racines latino-américaines. Plus récemment, la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a porté le même ensemble lors des deux procédures de destitution de Donald Trump.

Finalement, la vice-présidente élue Kamala Harris est juste l’une des nombreuses femmes de haut rang en politique à faire perdurer cette forme de tradition autour de sa garde-robe. Comme beaucoup d’autres, elle a compris que ce qu’elle porte reflète quelque chose, et au lieu de faire en sorte d’éviter les conversations sur ses tenues, elle leur a donné un but et un pouvoir. Peu importe ce qu’elle portera à la cérémonie d’investiture, de nombreuses Américaines la regarderont devenir la première femme, noire et sud-asiatique vice-présidente, et pour célébrer cet évènement, elles porteront des perles et une paire de Converse.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Erin Spencer

 

<<< À lire également : USA “Spéciale Investiture” | Kamala Harris en cinq citations devenues cultes