Des pluies torrentielles, de fortes inondations et des vents violents, y compris des tornades, ont frappé la côte Est de New York au Maryland dans la nuit de mercredi à jeudi, faisant au moins 41 morts et obligeant le maire de New York, Bill de Blasio, à déclarer l’état d’urgence dans la ville, alors que les restes de l’ouragan Ida déchirent la région.

 

Principaux faits

  • Selon NPR, au moins sept personnes sont mortes à New York, tandis que deux hommes ont péri dans des inondations dans le New Jersey et le Maryland et qu’une femme en Pennsylvanie, où des tornades ont été enregistrées, a été tuée par la chute d’un arbre sur une maison.
  • Le département de police de New York n’a donné le nom d’aucune des victimes, mais a indiqué qu’elles avaient été retrouvées dans quatre lieux différents et étaient âgées de 2 à 66 ans, ajoute le Times.
  • Bill de Blasio a déclaré l’état d’urgence vers 23h30 (heure de l’Est) mercredi, avertissant tous les New-Yorkais de rester à l’intérieur car la ville était confrontée à un « événement météorologique historique » avec « des pluies record à travers la ville, des inondations brutales et des conditions dangereuses sur nos routes ».
  • Plus tôt dans la nuit, le gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, a également déclaré l’état d’urgence, exhortant tous les résidents à « ne pas prendre la route, rester chez eux et rester en sécurité ».
  • Les conditions météorologiques à New York sont devenues suffisamment sévères pour que le National Weather Service (NWS) déclare une « urgence crue soudaine » pour toute la ville et ses environs – couvrant plus de 9 millions de résidents – qui est restée en place jusqu’à tard dans la nuit de mercredi à jeudi.
  • L’aéroport de Newark, dans le New Jersey voisin, a également indiqué sur Twitter qu’il était victime de « graves inondations », ce qui l’a contraint à suspendre toute activité aérienne.

 

Chiffre important

8 centimètres. C’est la quantité de pluie qui a été enregistrée entre 20h51 et 21h51 dans Central Park à New York, la plus élevée jamais enregistrée dans la région en une heure. Selon NBC News, c’est la quantité totale de précipitations que Chicago enregistre habituellement en un mois.

 

Fait surprenant

Les conditions météorologiques extrêmes ont également retardé un match de tennis de l’U.S. Open qui se déroulait dans le stade Louis Armstrong couvert, car de fortes rafales de vent ont fait entrer la pluie dans le stade.

 

Selon le site PowerOutage.us, les conditions météorologiques extrêmes ont privé d’électricité près de 240 000 foyers à New York, dans le New Jersey, en Pennsylvanie et dans le Connecticut, tôt jeudi. En début de semaine, les ravages de Ida ont privé d’électricité plus d’un million de foyers en Louisiane, et à 3 heures du matin jeudi, plus de 930 000 foyers de cet État du sud sont toujours privés d’électricité.

 

Le contexte

Ida a touché terre sur le littoral de la Louisiane dimanche sous la forme d’une tempête de catégorie 4 avec des vents atteignant 240 km/h, ce qui en fait le cinquième ouragan le plus puissant à avoir jamais frappé le continent américain. L’ouragan s’est finalement affaibli pour devenir une tempête de catégorie 2 dimanche soir, puis une tempête tropicale lundi. Bien qu’il se soit considérablement affaibli au fur et à mesure qu’il s’avançait vers l’intérieur des terres, l’ouragan a provoqué des pluies torrentielles dans plusieurs États voisins, ce qui a déclenché plusieurs alertes aux inondations.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

 

<<< À lire également : D’ici 2030, avec l’élévation du niveau de la mer, l’oscillation orbitale de la Lune provoquera davantage d’inondations, selon la NASA >>>