La compagnie pétrolière mexicaine Pemex a affirmé lundi dans un communiqué que l’incendie massif qui s’est déclaré à la surface de l’océan dans le golfe du Mexique le 3 juillet n’a pas entraîné de marée noire ni d’autres dommages environnementaux. Une vidéo aérienne de l’incendie largement diffusée sur Internet la semaine dernière a suscité des critiques contre le géant pétrolier public.

 

Faits marquants

  • Dans une déclaration publiée lundi, Pemex a affirmé que les « mesures immédiates » prises pour maîtriser l’incendie ont permis d’éviter des dommages environnementaux.
  • Le grand brasier, rapidement surnommé « l’œil de feu » sur Internet, a été déclenché par un orage électrique qui a mis le feu à une fuite de gaz provenant d’un pipeline sous-marin défectueux.
  • La société a déclaré qu’elle était parvenue à éteindre complètement le feu en cinq heures environ en fermant une vanne sous-marine et en injectant de l’azote dans le pipeline endommagé.
  • Pemex a ajouté qu’elle menait une enquête sur la fuite de gaz.
  • Les groupes environnementaux ne sont pas convaincus par cette explication et un groupe d’entre eux a exigé que Pemex s’engage à réaliser une « étude détaillée de l’impact causé par l’incendie », rapporte Reuters.

 

Critique principale

Les groupes de défense de l’environnement, dont le CEMDA (Centro México de Derecho Ambiental), ont mis en garde contre le risque environnemental posé par les compagnies pétrolières comme Pemex, ajoutant : « Le golfe du Mexique est une zone de grande biodiversité qui est gravement menacée par l’activité de l’industrie pétrolière ». L’organisation a exhorté le président mexicain à enquêter sur les événements qui ont conduit à l’incendie et sur son impact social et environnemental, et a demandé au gouvernement de mettre fin à ses projets d’expansion pétrolière, entre autres mesures.

 

Contexte clé

L’incident a eu lieu vendredi. Une vidéo de l’incendie massif a été capturée par un hélicoptère à proximité. La vidéo montre des flammes orange vif faisant rage à la surface de l’eau et a été largement partagée sur les réseaux sociaux. Cette vidéo saisissante a suscité l’indignation de groupes environnementaux et de personnalités publiques qui ont soulevé des questions sur l’impact des projets de forage en mer. Dans une déclaration publiée après l’accident, Greenpeace Mexique a déclaré que l’incendie illustrait les « risques graves » que le modèle mexicain de combustibles fossiles fait peser sur l’environnement et les populations. La militante pour le climat Greta Thunberg a partagé la vidéo de l’incendie sur Twitter et a écrit : « Pendant ce temps, les gens au pouvoir se disent “leaders du climat” alors qu’ils ouvrent de nouveaux champs pétrolifères, pipelines et centrales à charbon… C’est le monde qu’ils nous laissent ». Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador a vanté le pétrole comme la meilleure affaire du monde et a fait pression pour étendre le forage en mer ou construire davantage de raffineries de pétrole.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

 

<<< À lire également : Mexique &#8211; États-Unis : l&#8217;afflux de migrants considéré comme une « crise » ? >>>