Hasbro, l’un des plus grands fabricants de jouets au monde, fait un pas de plus vers la protection de la planète en supprimant progressivement tous les plastiques utilisés pour emballer ses jeux et jouets. L’objectif est de ne plus en utiliser du tout d’ici 2022.

Cette mesure concerne simplement l’emballage des produits Hasbro, et non le plastique utilisé dans les figurines, les poupées ou autres jouets emballés. L’entreprise a annoncé vouloir se concentrer sur le gaspillage le plus important de sa chaîne de production, car les emballages plastiques sont destinés à être jetés dès leur ouverture.

L’annonce d’Hasbro s’inscrit dans la lignée de la politique adoptée il y a plus de dix ans par le groupe afin de réduire l’impact environnemental de ses produits.

Cette initiative permet à Hasbro, qui commercialise notamment les marques Monopoly, Nerf, My Little Pony et Magic : L’Assemblée, de gagner des points auprès du grand public. Aujourd’hui, les jeunes parents sont de plus en plus concernés par la préservation de l’environnement et s’indignent parfois de la quantité de plastique utilisé pour emballer un seul jouet.

Mais cette décision pourrait également avoir des retombées positives imprévues : rendre les emballages plus faciles à ouvrir en éliminant les blisters et autres plastiques rétractables qui compliquent la tâche à de nombreux parents, et sont parfois même appliqués en plusieurs couches.

La plupart des jeux et jouets Hasbro seront toujours fabriqués en plastique. John Frascotti, président et directeur général administratif du groupe, souhaite tout d’abord se concentrer sur les plastiques à usage unique des emballages. Il compare ce problème à celui des bouteilles d’eau dans la grande distribution. Selon John Frascotti, les familles conservent généralement les jouets pendant plusieurs années, mais se débarrassent presque immédiatement des emballages : « C’est un plastique à usage unique, exactement comme une bouteille d’eau ».

L’abandon des emballages en plastique s’inscrit dans la lignée des efforts d’Hasbro pour faire preuve d’une « bonne gestion de l’environnement », a annoncé le président du groupe. L’entreprise avait déjà abandonné l’utilisation des fils d’attache métalliques (qui servent à maintenir les figurines et les poupées en place dans la boîte) en 2010 pour les remplacer par du rotin.

L’an passé, Hasbro avait commencé à utiliser du BioPET pour ses emballages, une sorte de plastique d’origine végétale, et avait également lancé un programme de recyclage pour les jouets qui permet aux parents d’imprimer gratuitement un bordereau d’expédition afin de renvoyer les jouets à TerraCycle, qui en fait de nouveaux produits. La décision récente d’Hasbro signera donc aussi la fin des emballages en BioPET.

John Frascotti explique : « Nous allons adopter plusieurs stratégies, que ce soit en redessinant entièrement les emballages ou en remplaçant simplement le plastique par un autre matériau. Il existe bien d’autres manières de fixer un produit dans son emballage et de le protéger ».

« Nous savons que certains consommateurs veulent pouvoir voir le produit, et parfois même le toucher, c’est la raison pour laquelle nous devons concevoir des emballages différents qui leur proposera la même expérience sans le plastique. Avant l’apparition de ce matériau, il existait d’autres façons de présenter des produits, il nous revient donc d’être suffisamment ingénieux pour trouver des solutions commercialement attrayantes ».

Gerald Stroch, PDG de la société de conseil Storch Advisors et ancien PDG de Toys “R” Us, a qualifié l’initiative d’Hasbro « judicieuse ». Il estime : « Les jeunes parents sont évidemment plus concernés par les questions environnementales, alors cette décision plaît aux consommateurs. C’est une affaire qui tourne ».

Pour Hasbro, le défi sera de développer un emballage qui permet de garder le jouet propre et qui l’empêchera d’être endommagé. Il doit également être adapté aux différents points de vente.

James Zahn, rédacteur en chef de la publication The Toy Book, a également félicité l’initiative : « En ce qui concerne les déchets, l’industrie des jouets fait face à un véritable problème d’emballage, et nous sommes ravis de voir que certains acteurs abordent déjà cet enjeu ».

Selon lui, l’aspect le plus difficile sera de satisfaire les collectionneurs. Les gammes de collection telles que Marvel Legends et Star Wars — The Black Series « sont réputées pour leurs emballages élaborés qui sont presque aussi importants que le jouet lui-même ». Certains collectionneurs ont réagi à l’annonce sur Twitter, suppliant Hasbro de conserver le plastique pour les éditions collectors.

Le PDG d’Hasbro a déclaré : « Nous pensons avoir trouvé de très bonnes solutions et nous commencerons à les déployer dès l’an prochain ».