Créée en 2016 par le grand groupe industriel français Saint-Gobain, la jeune pousse Kandu améliore les espaces de travail afin d’augmenter la qualité de vie au travail. Elle vient de remporter le prix de l’innovation au salon Preventica de Paris. 

En 2015, pour les 350 ans de Saint-Gobain, les équipes de R&D de cette grande entreprise de l’industrie française ont mis au point une petit carte à puce, la MC 350 : “MC” pour “multiconfort” ; 350, pour l’âge de la maison. Reliée à une application pour smartphone, la MC 350 pouvait mesurer dans une pièce à la fois la température, l’humidité, la luminosité et l’acoustique, afin d’évaluer le confort des espaces intérieurs. “Plusieurs groupes de travaux, sur des domaines qui vont de la physique du bâtiment, au design et à la sociologie, ont travaillé sur la mise au point de ce prototype, explique Clara Getzel, directrice générale de Kandu. Chez Saint-Gobain, nous avions à cœur d’œuvrer sur cette question de l’impact des bâtiments sur ses occupants.”


 

Saint-Gobain décide alors de diffuser le MC 350 chez tous les collaborateurs de la firme à travers le monde. L’outil est rapidement adopté en interne, si bien que la multinationale décide d’en faire un projet à part entière. 

Accompagner les entreprises dans l’amélioration de leurs espaces intérieurs 

Ainsi est née Kandu en 2016, filiale à 100% de Saint-Gobain, mais incubée chez Impulse Partners, spécialisé dans le soutien aux start-up des domaines de l’infrastructure, de l’énergie et du bâtiment. “Nous avons ainsi les moyens d’une grande entreprise, et l’agilité d’une start-up”, relève Clara Getzel, qui a rejoint Kandu en début d’année 2019 : “J’ai longtemps travaillé au sein des directions de stratégie de grandes entreprises. J’ai eu envie d’avoir des responsabilités dans un projet plus opérationnel et entrepreneurial.” 

Kandu accompagne les entreprises dans l’amélioration du confort de leurs espaces intérieurs, en termes d’acoustique, de thermique, de qualité de l’air et de luminosité.La jeune pousse propose un service en trois étapes : le diagnostic du confort des espaces, la conception du projet d’amélioration et la mise en œuvre des solutions retenues. Le diagnostic est réalisé par le Kandumètre, un appareil de mesure équipé de capteurs de très haute précision, conçu et développé par la R&D de Saint-Gobain et fabriqué en France. Le Kandumètre évalue quatre principaux critères : la luminosité, l’acoustique, la température et l’humidité. 

Pendant deux semaines, l’entreprise diagnostiquée va laisser le kandumètre recueillir un maximum de données. Ainsi, les 12 personnes qui travaillant chez Kandu revêtent un grand spectre de métiers : “Nous avons autant des collaborateurs qui sont des spécialistes de la data, qui traitent des thématiques orientées Tech, que des experts du bâtiment, explique Mme Getzel. Nous avons avec nous une acousticienne, une architecte, un designer…”

35% de turnover en moins dans les entreprises agissant pour le bien-être des salariés

L’aménagement proposé par Kandu ne consiste pas seulement en un genre d’ameublement ou de disposition de l’espace. La jeune pousse peut proposer de véritables travaux : changer l’isolation pour obtenir une meilleure propagation du son, changer le système d’aération…

Le projet de Kandu part aussi d’un constat : les notions de bien-être au travail, de qualité de vie et de sécurité au travail sont de plus prises en compte par les salariés. Les chiffres sont parlants : les employés dont le bien-être est pris en considération ont des dépenses de santé 41% moins élevées que les autres et 19% de productivité en plus. On observe même 35% de turnover en moins dans les entreprises agissant pour le bien-être des salariés. Et bien sûr, les DRH prennent le sujet de plus en plus au sérieux face aux revendications de leurs travailleurs. 

Mais évidemment, toutes les sociétés ne sont pas sur un pied d’égalité : “Dans les grandes entreprises, la question de la qualité de vie au travail est bien prise en compte par les DRH, observe Mme Getzel. Le problème se pose pour les PME et les TPE qui manquent de moyens pour bien prendre à bras-le-corps ces sujets. Aussi, en offrant cette solution clé en main, du diagnostic au déploiement de la solution, nous voulons soutenir les plus petits acteurs dans ces démarches d’amélioration des cadres de travail.” Kandu assure en outre présenter un “tarif avantageux” pour les petites et moyennes entreprises. 

Pour le moment, les premiers clients de Kandu ont été les espaces de co-working ou des restaurants. Désormais, Kandu entame des discussions avec des écoles et des crèches : “Il y a beaucoup d’enjeux liés à la qualité de l’air dans les crèches, indique Clara Getzel. C’est par là que circulent bon nombre des virus que se transmettent les enfants. Quant aux enjeux d’acoustique, pas besoin de vous faire un dessin.”

 

Le 22 mai dernier, la technologie et le service d’amélioration du confort des espaces de travail de Kandu ont été récompensés d’un Prix de l’Innovation, catégorie Ergonomie / Environnement de travail, à l’occasion du salon Préventica Paris 2019.