Vingt-quatre États étaient en état d’alerte pour des conditions météorologiques hivernales extrêmes mardi, alors que de fortes chutes de neige ont provoqué des pannes d’électricité dans le Nord-Ouest et que des blizzards ont déversé des mètres de neige dans le Midwest, des phénomènes météorologiques graves liés au changement climatique.

 

Principaux faits

  • Les tempêtes hivernales ont fermé une portion de 112 kilomètres de l’Interstate 80 en Californie, les équipes s’efforçant de dégager les arbres abattus et la neige de l’autoroute, selon la chaîne de télévision ABC10.
  • Certains habitants du sud de la Californie ont été évacués et d’autres ont été invités à se mettre à l’abri sur place alors que des crues soudaines et des coulées de débris menaçaient les zones situées près des ruisseaux, des rivières et de la faune sauvage, a rapporté le Los Angeles Times.
  • Dans le même temps, l’Oregon a déclaré l’état d’urgence jusqu’au 3 janvier en prévision de fortes chutes de neige qui, selon la gouverneure Kate Brown, provoqueraient « des pannes de transport critiques et des perturbations dans les infrastructures électriques et de communication ».
  • Au Nevada, des tempêtes de neige ont entravé la circulation et forcé la fermeture d’autoroutes, tandis qu’une avalanche a bloqué la route nationale reliant Tahoe City aux stations de ski de Squaw Valley, des conditions qui ont incité l’État à ordonner aux travailleurs non essentiels de rester chez eux, a rapporté NPR.
  • Des conditions de blizzard ont été signalées dans le Midwest lundi, avec des rafales de vent de près de 80 km/h dans le Minnesota et des chutes de neige de près de 60 cm, selon ABC News.
  • En Nouvelle-Angleterre, les conditions étaient moins sévères mais toujours dangereuses, les météorologues de NBC 10 Boston ayant averti les habitants de faire attention à un « verglas » qui rendrait les routes glissantes.

 

Le contexte

Selon une étude publiée par Science, le réchauffement de l’Arctique a provoqué une augmentation des conditions météorologiques hivernales extrêmes dans certaines régions des États-Unis. Ainsi, bien que l’année 2022 soit annoncée comme l’une des plus chaudes jamais enregistrées, les conditions hivernales intenses pourraient se poursuivre. En plus d’endommager les infrastructures et de ralentir les entreprises, les conditions météorologiques extrêmes et variables ont un impact direct sur la santé humaine, augmentant le nombre de décès par accident vasculaire cérébral et infarctus du myocarde, a déclaré Bill Frist, chirurgien spécialiste des transplantations cardiaques et pulmonaires.

Les mesures effectuées au Central Sierra Snow Lab de l’Université de Californie ont été retardées après que les chercheurs ont dû passer 40 minutes à forcer dans la neige profonde pour atteindre l’équipement extérieur du laboratoire situé à 45 mètres de là, ont tweeté les chercheurs.

 

Chiffre important

5 000. C’est le nombre de personnes privées d’électricité dans l’Oregon et l’État de Washington lundi, en raison de fortes averses de neige en provenance du golfe d’Alaska, rapporte NPR.

 

Fait surprenant

En 2021, la région de Seattle a enregistré la plus grande différence jamais observée entre le jour le plus chaud – 42,2 degrés le 28 juin – et le jour le plus froid – -8,3 degrés le 27 décembre – au cours d’une année civile.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Zachary Snowdon Smith

 

<<< À lire également : Le nombre de catastrophes météorologiques a été multiplié par cinq au cours des 50 dernières années ! >>>