Shannon Picardo vient de lever un million d’euros pour financer le développement de sa start-up, SchoolMouv. A 21 ans, le toulousain est en train de révolutionner le soutien scolaire, avec un service online tout en vidéos.

200 000 euros en 2015, un million en 2016. Le décollage de SchoolMouv a de quoi faire tourner la tête. Mais sa tête, Shannon Picardo la garde bien sur ses épaules. Du haut de ses 21 ans, ce diplômé de la Toulouse Business School est en train de bouleverser le monde du soutien scolaire avec sa start-up créée il y a trois ans. De nombreux investisseurs frappent à sa porte. Parmi eux, Xavier Niel, le fondateur de Free, et Frédéric Mazzella, PDG du site de covoiturage BlaBlaCar. « Le but de la levée est double : continuer à produire du contenu et adapter notre business model », explique le Toulousain. Le vocabulaire est déjà celui d’un d’entrepreneur aguerri.

L’entreprise n’a pas encore atteint son seuil de rentabilité. Elle doit trouver son modèle économique notamment en ciblant mieux ses consommateurs : « Avec les données statistiques qui sont à notre disposition, on cherche à savoir exactement qui s’abonne, comment, et quel genre de contenus les usagers vont spécifiquement utiliser », explique Shannon Picardo.

Le nombre d’utilisateurs de SchoolMouv est passé de 15.000 à 100.000 en un an. A l’approche du bac, le site accueille près de 1000 nouveaux élèves par jour. Ils pourront trouver sur la plate-forme en ligne plus de 450 vidéos couvrant une majeure partie du programme officiel de l’Education nationale, de la Troisième à la Terminale. Pour 7,99 € par semaine, l’accès est illimité à toutes les vidéos et fiches de cours disponibles.


 La qualité au coeur des préoccupations de SchoolMouv

Satisfaire une demande de plus en forte n’est pas chose aisée pour cette jeune PME, qui compte aujourd’hui 22 salariés. Ils étaient 8 l’année dernière. Il faut bien toutes ces énergies pour proposer une offre qui recoupe l’ensemble des programmes de l’enseignement secondaire. « On veut sortir un maximum de contenus, le plus rapidement possible. Mais ça prend du temps de produire une vidéo ».

A SchoolMouv, on ne lésine pas sur les moyens sur ce sujet. L’équipe de Shannon Picardo compte un directeur pédagogique qui travaille avec une équipe de 70 enseignants agréés par l’Education nationale. Ceux-ci sont divisés en deux équipes : d’un côté les rédacteurs qui préparent le contenu des cours ; de l’autre côté, les correcteurs qui vérifient les informations de leurs collègues. Et ce n’est pas tout.

Une équipe de production au grand complet s’occupe de la réalisation des vidéos : un cadreur, un monteur, des scénaristes, des auteurs… « Ce sont même de vrais acteurs, castés par notre réalisateur, qui viennent depuis Paris pour jouer dans nos vidéos », souligne le jeune Toulousain. Dans ces vidéos, SchoolMouv vous apprend la notion de « désir »  en philosophie, comme le rapport de l’historien avec la Mémoire de la Seconde mondiale, à la manière des youtubers si chers aux jeunes générations.

« Quand je révisais le bac, je passais beaucoup de temps sur Internet pour chercher des vidéos de cours, raconte le jeune homme. J’étais très frustré de trouver si peu de choses ». Une mention « bien » en poche, ce fils de coiffeur portugais est entré en bachelor à l’école de commerce de Toulouse, avec l’intention de dépoussiérer le monde du soutien scolaire : « Mon père a lancé sa propre chaîne de salons de coiffure. Il en possède onze. Je crois que ce goût d’entreprendre, je la tiens de lui ».