L’homme d’affaires tchèque vient d’acheter deux centrales électriques en France. Il est propriétaire du magazine Marianne, d’Elle, et vient de rentrer au capital du Groupe Le Monde. Mais le personnage demeure énigmatique dans l’Hexagone. 

Forbes le connait déjà 

En 2018, Daniel Kretinsky est présent dans le classement du “club des trois virgules” de nos confrères américains de Forbes. Avec une fortune estimée à 2,28 milliards d’euros (2,9 milliards de dollars), l’homme de 43 ans est le 924e être humain le plus riche du globe.  

Droit dans ses bottes

Fils d’une juge à la cour constitutionnelle tchèque, ce diplômé en droit de l’université Masaryk débute sa carrière en tant qu’avocat. C’est par cette fonction qu’en 1999, il intègre la firme J&T, un grand groupe d’origine slovaque spécialisé dans les activités bancaires et l’investissement. Il en devient associé dès 2003, à seulement 28 ans. 

Ponte de l’énergie 

En 2009, il devient le président d’EPH, une des plus grosses entreprises du secteur de l’énergie en Europe de l’Est, fondée par J&T et dont il détient à l’origine 20 %. En 2018, il est le principal actionnaire avec 94 % des parts : il a édifié son stock d’actions en préférant recevoir des compensations en titres plutôt qu’en cash. EPH est en particulier spécialisée dans la production et la distribution d’électricité d’origine thermique, dont des centrales à charbon, dans plusieurs pays européens. Le 24 décembre, EPH a officialisé le rachat de deux centrales électriques situées en France, appartenant jusque-là au groupe allemand Uniper.

Amoureux de la France

Il connait bien notre pays pour avoir fait une partie de son cursus universitaire à Dijon. Dans un entretien aux Echos, il a même assumé la place qu’à la France dans son coeur : le français est ainsi sa première langue étrangère. 

Magnat des médias

Investir dans la presse est pour moi un engagement citoyen“, a-t-il assuré encore dans les colonnes des Echos. A cet égard, M. Kretinsky semble prendre bien au sérieux ce principe supposé de défense de la démocratie. En 2013, il rachète la filiale tchèque du groupe suisse de médias Ringier, pour cofonder Czech News Center, qui possède entre autres le tabloïd Blesk, un des titres de presse les plus lus en République Tchèque. En avril 2018, l’homme d’affaires va même réunir ses deux passions pour l’information et la France. Il rachète alors plusieurs magazines dans Marianne et Elle. Fin octobre, il rachète 49% des parts que possède Mathieu Pigasse dans le Groupe Le Monde

Bonus : fou de foot

Daniel Kretinsky est également le président du Sparta Prague, un des plus emblématiques clubs du pays.