C’est une première : les PME françaises et italiennes pourront désormais opérer ensemble et se développer à l’international grâce au premier Accélérateur Franco-Italien. Constitué par Bpifrance en partenariat avec CDP – Cassa Depositi e Prestiti (Caisse de dépôts Italienne) et ELITE, l’accélérateur Franco-Italien a pour objectif d’accompagner les entreprises dans leur développement.

 

Le programme, qui débutera en 2021 pour une durée de 18 mois, prévoit la sélection de 20 PME industrielles françaises et 20 PME italiennes issues des secteurs de l’automobile, la fabrication de luxe, la chimie, la métallurgie, la pharmacie et la transformation agroalimentaire. 

C’est un programme d’accompagnement innovant, qui permet d’apporter des réponses à des besoins concrets et opérationnels, ayant comme mission de : 

  1. Booster les collaborations bilatérales, tout au long de la chaîne de valeur ; 
  2. Stimuler l’innovation et la digitalisation, en partageant des bonnes pratiques et une démarche d’innovation commune ; 
  3. Favoriser les investissements transfrontaliers entre entreprises françaises et adopter une nouvelle culture de financement ; 
  4. Partager une culture des affaires pour développer des compétences managériales et naviguer dans un environnement interculturel ; 
  5. Manager la gouvernance d’une organisation transalpine et ses implications interculturelles. 

Un partenariat fort 

L’Italie est le troisième client et troisième fournisseur de la France. La France est deuxième client et deuxième fournisseur de l’Italie. L’Italie est également le troisième pays investisseur étranger en France et premier en Europe pour les investissements en R&D. L’écosystème franco-italien se traduit en 3800 filiales installées de deux côtés, qui ont créé 380 000 emplois et réalisé 86,4 milliards € d’échanges en 2018, et 100 milliards € de stock IDE.

La présence italienne en France est fortement liée à l’industrie de la mode, l’énergie, le secteur de la mécanique, les équipements médico-chirurgicaux, software et informatique. En 2019, les nouveaux projets d’investissements italiens ont en effet connu une progression de 26% par rapport à l’année précédente. Ils étaient 118 en 2019, contre 94 en 2018. Sur le plan industriel, l’Italie représente la deuxième industrie et deuxième exportateur en Europe. Son écosystème industriel est composé par 5,3 millions d’entreprises dont 3 000 ETI et environ 200 000 entreprises exportatrices. Leur organisation par districts industriels ont fait la renommée et l’efficacité du tissu économique Italien. On compte aujourd’hui 156 districts industriels qui réalisent 79 Mds€ de chiffre d’affaires. 

Pays proches culturellement, la France et l’Italie ont beaucoup d’atouts dans les mêmes secteurs industriels. Ce partenariat permettra davantage une meilleure coopération et la création d’une réelle opportunité de développement et de croissance pour les PME de deux pays.

<<< A lire également :  PME : Les Chief Digital Officers Ne Sont Pas Réservés Qu’Aux Grands Comptes ! >>>