Communication et marketing sont en constante mutation, et leur digitalisation ne fait qu’accélérer le phénomène. Les usages évoluent à vitesse grand V, avec des stratégies de contenus régulièrement bouleversées et remises en question. Nouvelles technologies, nouveaux réseaux, nouvelles habitudes, nouvelles générations : tout change. JOIN est de ces jeunes startup hyper actives et visionnaires qui ont fait de ces espaces encore peu investis par les marques leur terrain de jeu et d’expertise. Elle les accompagne dans la création de web stories et dans l’élaboration de nouveaux liens avec leur communauté. Jonathan Szwarc, cofondateur de JOIN, revient pour Forbes sur la genèse de son entreprise, son évolution vers la web story et son ascension fulgurante, faisant de la startup une actrice incontournable du paysage actuel de la communication.

 

Quel a été, en quelques mots, votre parcours ?
Jonathan Szwarc :
J’ai suivi des études de marketing à Dauphine (Paris) puis effectué un stage d’un an en Brand Content chez Nike France. Nicolas Goudemant, quant à lui, a fait des études d’ingénieur à l’ECE Paris puis un stage en tant que développeur dans une SSII parisienne. C’est en dernière année d’études à l’ESCP, en mastère entrepreneuriat, que nous nous sommes rencontrés. Si notre complémentarité en termes de compétences était évidente, c’est surtout notre passion commune pour l’alliance du design et de la tech qui nous a très vite liée. Notre solution, JOIN Stories, en est aujourd’hui la plus belle preuve !

 

D’où vous est venue l’envie d’entreprendre ?
Très jeune, j’ai été fasciné par la liberté que procurait à mon père son métier de kinésithérapeute. Ma mère, de son côté, m’a toujours encouragé à poursuivre mes rêves, quels qu’ils soient, en me donnant énormément de confiance. J’ai monté une marque de tee-shirts à 15 ans que je vendais à la sortie de mon lycée. Quand j’étais étudiant à Dauphine, j’ai créé ma première société, 98-studio.com. Ces coups d’essai ont confirmé mon profond désir d’entreprendre, mais surtout d’entreprendre en équipe. Mon association avec Nicolas constitue d’ailleurs aujourd’hui ma plus grande fierté.
Nicolas, de son côté, a un père brillant chef d’entreprise. Il baigne depuis toujours dans le monde de l’entrepreneuriat et notre rencontre s’est révélée, pour lui, un réel tournant lui insufflant l’envie de se lancer à son tour.
Nos deux pères nous ont donc énormément inspirés et ils ne cessent de nous donner des conseils avisés.

 

Comment est née JOIN ?
J. S. :
Au départ, JOIN était une agence publicitaire dédiée au monde du gaming. Nicolas est, en effet, un gamer depuis de nombreuses années et, de mon côté, j’avais assisté aux premières discussions de Nike concernant l’insertion de la marque dans l’e-sport. En 2018 et contre toute attente, cette industrie n’était que très peu adressée en France. C’était donc évident pour nous de consacrer notre savoir-faire et nos compétences à ce secteur en pleine croissance. Très vite, beaucoup de marques importantes nous ont fait confiance comme Logitech, LDLC ou encore Nintendo. Avec la montée en puissance toujours plus grande des réseaux sociaux et de leurs formats créatifs, ces dernières nous demandaient beaucoup de Stories Ads à diffuser sur Instagram. Nous avons alors décidé de miser sur ce format et de renforcer, par la même occasion, notre expertise déjà acquise au cours de nos précédentes expériences sur la story.

2019 a constitué un véritable tournant pour nous puisque Google a lancé sa technologie open source Web Stories dont l’objectif était de déployer le format story directement au sein des outils de recherche, mais aussi sur les sites Internet. Dans cette dynamique, nous avons voulu recruter une équipe pour développer notre propre CMS permettant aux marques et médias de créer et d’intégrer en quelques clics des Web Stories compatibles avec cette technologie. Au sein de cet écosystème, nous faisons aujourd’hui le pont entre l’innovation du géant américain et les différents usages de la story par nos utilisateurs grâce à notre solution : JOIN Stories. Nous sommes, par ailleurs, un partenaire reconnu de Google, directement en contact avec les équipes basées à New York et nous comptons parmi nos clients TF1, Job Teaser, Sephora, Cdiscount, L’Oréal…

 

JOIN Stories. Copyright : JOIN
JOIN Stories. Copyright : JOIN

 

Parlez-nous du savoir-faire de JOIN.
J. S. : Chez JOIN, notre vision est simple : permettre aux professionnels de créer des expériences utilisateurs aussi fortes que celles que leurs clients vivent sur les réseaux sociaux. Les web stories, directement intégrées aux fiches produits, aident par exemple Sephora à présenter ses avis clients et packagings de façon humanisée et bien plus visuelle. Chez Marmiton, elles offrent une approche mobile-first optimale aux visiteurs et un nouvel inventaire publicitaire premium. Chez Cdiscount, les web stories permettent à la marque de se placer comme experte via la diffusion de contenus référencés en mettant en avant ses nouveautés produits, ses tendances et ses recommandations de manière créative et différenciante.

 

La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur votre activité ?
J. S. : Elle a été bénéfique pour nous puisque de nombreuses marques ont fortement accéléré leur transition digitale. Nos clients et prospects ont vu le trafic de leurs sites augmenter de manière exponentielle, surtout sur mobile où les chiffres ne cessent de grimper. Pour soutenir cette progression durant cette période inédite, notre équipe a développé une nouvelle version de la solution JOIN Stories afin de répondre le plus efficacement possible aux besoins des marques. En plus de l’évolution du produit, nous avons tenu à accompagner les professionnels dans cette transition en leur donnant toutes les clés technologiques et créatives pour générer des stories performantes.

 

JOIN Stories. Copyright : JOIN
JOIN Stories. Copyright : JOIN

 

Quels sont vos défis avec JOIN ?
J. S. : Nous avons deux défis majeurs pour les prochains mois : éduquer les professionnels sur les usages possibles et avantages liés aux web stories ainsi que démocratiser ce format qui reste encore très méconnu du grand public. Dans les pays où le mobile est le moyen principal d’accès à Internet, comme l’Inde ou le Brésil, les web stories connaissent une croissance extraordinaire : + 20 millions de web stories ont été publiées depuis octobre 2020, dont 100 000 nouvelles par jour (source : Google). Google vient également de rendre disponibles les Web Stories dans son outil Discover, ce qui en fait un moyen d’exposition formidable : + 800 millions de personnes utilisent cet outil quotidiennement. À nous désormais de faire connaître ce format en France, pour devenir leader européen sur le marché demain !
Notre deuxième enjeu réside dans la construction de notre équipe. Nous attachons une très grande importance à tous les profils qui nous rejoignent. Dans les prochains mois, nous avons par ailleurs pour objectif de recruter plus d’une vingtaine de collaborateurs dans nos pôles commercial, marketing et technique afin d’accompagner la croissance de JOIN.

 

À ce jour, quelle est votre plus belle réussite ?
J. S. : Sans aucun doute, c’est d’avoir su établir un pont entre JOIN et Yakar, ma fondation créée en 2020 qui vient en aide à plus de 500 enfants au Sénégal via le prisme du sport et de l’éducation. En effet, JOIN aide financièrement la fondation à se développer. Après la distribution de maillots de football en novembre dernier, nous construisons une école qui verra le jour en décembre prochain. Il est essentiel pour moi de prouver qu’il est aujourd’hui possible de concilier création d’entreprise et projets sociaux. De nombreuses voies existent. Je suis intimement convaincu que chaque entrepreneur peut mettre les multiples compétences qu’il acquiert tout au long de son parcours professionnel au profit d’une cause qui lui est chère.

 

Les web stories sont en passe de devenir incontournables, si ce n’est déjà fait. Le coup de génie de JOIN est de les avoir fait passer de la seule interface des réseaux sociaux aux sites des marques. La startup lie tous les supports et, par cette continuité, noue un lien plus étroit entre la marque et sa communauté. Il ne s’agit plus seulement de produits ou de boutique, il s’agit désormais d’univers partagés, entre moments privilégiés, authenticité et expérience dynamique.