En cette année 2019, l’expression Intelligence Artificielle est sur toutes les lèvres et bouscule (déjà) de nombreux secteurs d’activité, allant de la finance à la médecine en passant par l’industrie automobile. Parmi les marchés attractifs et « exploitables », celui des applications mobiles éducatives fait office de référence. Encore à ses balbutiements en France, sa marge de progression technique est considérable. On peut prendre en exemple l’adaptive learning qui, à l’inverse des méthodes pédagogiques traditionnelles, permet de fournir un parcours d’apprentissage sur-mesure pour l’utilisateur et de mesurer l’impact d’une formation pour les entreprises.

Chaque année en France, le nombre de mobile-learners croît fortement et connaît une croissance exponentielle. Un constat partagé par les frères Marmignon, fondateurs d’une plateforme d’apprentissage de l’anglais par visionnage de films et séries. « L’essor des applications mobiles éducatives combiné à celui des plateformes de streaming comme Netflix a confirmé notre envie de lancer notre entreprise de formation en 2017 ». Grâce à une expertise pédagogique reconnue et un savoir-faire en analyse de données (Big Data), la plateforme e-dutainment a permis à des milliers d’étudiants de faire d’importants progrès en anglais – à l’écrit comme à l’oral. Une innovation qui a séduit des établissements du supérieur et des entreprises de tout bord.


Mais pour exister, encore faut-il se démarquer des offres substituables existantes. Et ça, Corentin Marmignon l’a bien compris « L’innovation est le maître-mot. C’est la première fois que des studios hollywoodiens acceptent de céder leurs droits à une entreprise française pour favoriser l’éducation. On compte dans notre offre des séries comme Breaking Bad, les sagas Retour vers le futur et Mission Impossible. Elles deviennent des vecteurs de savoir : le cerveau immergé dans une autre langue n’a pas la sensation de travailler, et pourtant il progresse ! ».

Des étapes importantes et franchies avec succès donc, mais également des vastes chantiers à venir pour ces entreprises, dans un marché en pleine ébullition. Selon un récent rapport de l’Université de Picardie Jules Verne, les applications mobiles éducatives connaissent encore un fort taux d’abandon. En cause, le manque de suivi et la mauvaise exploitation des technologies. « C’est un combat de tous les jours, reconnaît Clotaire Marmignon. Voilà pourquoi nous avons construit notre entreprise autour de l’intelligence artificielle et de l’humain. Les deux sont indispensables. Notre savoir-faire technique apporte la reconnaissance au moyen d’analyse data, de machine learning, tandis que l’humain son expérience, un regard critique et émotionnel sur l’apprentissage, ce dont est dépourvu le robot. Ce sont les deux facettes nécessaires à tout processus de création qui s’appuie sur la technologie et c’est le pari que nous faisons pour l’avenir ».

A propos

E-dutainment est la première application d’éducation qui utilise le cinéma à des fins pédagogiques. Elle permet aux personnes qui souhaitent améliorer leur niveau d’anglais de bénéficier d’un outil qui s’intègre parfaitement à leur quotidien. L’écran géant n’est plus un seul divertissement mais un moyen utile de progresser et s’ouvrir sur le monde tout en se relaxant. Marmignon Brothers est d’ailleurs la première et l’unique entreprise à travailler au niveau mondial avec des studios américains sur un projet de formation d’une telle envergure.