Entreprendre et innover : deux mots d’ordre de la “Start-up Nation”. Il est vrai que jamais il n’y a eu autant de projets entrepreneuriaux lancés en si peu d’années. Et différentes structures se sont créées pour aider les start-up à se développer, dont notamment les start-up studios. Là où les incubateurs ou accélérateurs restent souvent en-dehors du projet, le start-up studio s’implique dès l’émergence de l’idée pour aider à la mise en place d’un projet viable. L’intérêt est clair : les entrepreneurs sont accompagnés par des mentors ayant l’expérience nécessaire à la structuration de l’offre.

 


L’Entrepreneuriat, une addiction

L’entrepreneuriat connaît un réel engouement aujourd’hui. D’ailleurs, Denis Marchant, co-fondateur de Bricks, a toujours eu cette fibre. À la suite d’études en gestion à Paris Dauphine et d’une spécialisation en commerce international à Grenoble il se lance dans la vie active. Après trois ans dans la distribution, l’entrepreneuriat le rattrape. Il décide de faire ses armes avec un cousin et reprend une entreprise industrielle familiale textile “UTT”. Depuis lors, il cherche à entreprendre de manière responsable et sociale. Le but est de créer des activités tournées vers l’innovation et pérennes. Très vite, l’envie de se fixer de nouveaux objectifs est apparue. Il co-crée en 2008 le groupe Cerise entouré d’une équipe d’entrepreneurs. Ce groupe média digital atteint rapidement 120 employés avec une présence dans 5 pays. L’entreprise est ensuite rachetée à 100% par le groupe Bertelsmann.

Le Start-up Studio, un nouveau modèle

Fort de leur expérience dans le domaine du divertissement, Thomas Pruvot, Benjamin Tolman et Pierre Orlac’h imaginent avec Denis Marchant un nouveau modèle qui leur permet d’assouvir leur envie d’innover et de démultiplier la création d’entreprise. Bricks voit le jour près de Lille dans un espace architectural réhabilité d’une ancienne usine textile pour accueillir de futurs projets. Bricks est un start-up studio dont la vocation est de créer des start-up technologiques dans l’industrie du divertissement.

Au démarrage, Bricks a une idée, mais une bonne idée seule ne suffit pas pour lancer une activité et Bricks l’a bien compris. Ensuite cette idée doit être validée par un MVP (Minimum Viable Product), c’est-à-dire un test représentatif qui identifie et évalue les indicateurs clés de succès. C’est la condition pour lancer le projet. Puis Bricks recherche des managers entrepreneurs, qui entrent au capital de la start-up pour développer le projet. Bricks les accompagne pendant les premières années qui sont les plus dures, et maximise ainsi leurs chances de réussite. Bricks finance le démarrage des entreprises et accompagne ensuite les entrepreneurs quand le projet nécessite une levée de fonds.

startup

Rejoindre un start-up studio comme Bricks permet à des managers de faire le saut vers l’entrepreneuriat tout en étant accompagnés et coachés par une équipe d’entrepreneurs très complémentaires et expérimentés. L’accompagnement dont bénéficient les porteurs de projets leur permet de se concentrer sur le développement de l’activité, de monter en compétences et de gagner du temps. Par ailleurs, Bricks gère les fonctions support telles que la comptabilité ou les ressources humaines qui sont souvent des points délaissés au lancement d’un projet.

Les start-up studios pallient au manque d’expérience des entrepreneurs et sont donc un facilitateur de réussite. Les fondateurs de Bricks sont convaincus de ce modèle qui est bénéfique pour l’écosystème start-up. Avec ce processus ils contribuent socialement et économiquement à la société en développant des entreprises créatrices d’emplois. L’environnement start-up est au final beaucoup plus exigeant que ce que l’on imagine. Un constat partagé par Denis Marchant : “Nous sommes exigeants sur chaque projet parce que l’objectif est de le mener à la réussite”. C’est ainsi que deux belles entreprises émanent déjà de Bricks : Viously et Bababam.  

 Du lancement à la réussite

Le lancement du start-up studio en 2017 est accompagné du lancement de la première idée de start-up. Viously propose des solutions vidéo pour les éditeurs et les annonceurs et qui répond à l’ensemble des problématiques que sont la technologie, la monétisation et le contenu.

La deuxième start-up créée via Bricks est elle-aussi tournée vers le divertissement. Bababam est une entreprise spécialisée dans la création de podcasts et de contenus audio. Son objectif est de démocratiser l’audio en produisant des contenus accessibles au plus grand nombre, mais aussi en développant une technologie, “Podinstall” rendant l’écoute des podcast plus accessible sans devoir télécharger d’application. Cette start-up a d’ailleurs obtenu le prix du meilleur podcast de l’année au salon de la radio en janvier 2020.

Ces premiers projets prospèrent et sont ambitieux. Bricks ne pourra pas tout financer seul s’il veut donner les moyens aux start-up et continuer à en créer d’autres. L’objectif est de s’ouvrir au financement extérieur dans les prochains mois et de rencontrer des fonds et des investisseurs

Le conseil de Denis Marchant aux entrepreneurs est simple : “il faut oser”. C’est d’ailleurs de là que vient l’une des principales problématiques de Bricks : trouver des entrepreneurs. C’est l’un des enjeux du start-up studio qui est convaincu de son modèle. Le start-up studio a le potentiel de devenir très attrayant pour les personnes voulant devenir porteurs d’idée. Il permet de s’améliorer et d’expérimenter en gardant un soutien et une sécurité pour le monde de la création.

Alors demain, le start-up studio deviendra-t-il le passage obligé pour apprendre à oser et entreprendre ? En tous cas, Denis Marchant participe à la réponse !

<<< À lire également : Plus Performante Et Sécuritaire, La Trottinette Électrique De Bird Arrive En Juin 2020 >>>