Mardi 12 février, le PSG se déplace à Old Trafford pour affronter Manchester United en match aller des huitièmes de finale de la prestigieuse Ligue des champions. Un duel sur le terrain footballistique mais aussi financier. 

C’est un duel au sommet qui se profile : d’un côté le PSG, champion de France en titre et mené par le “génie français” Kylian Mbappé, champion du monde cet été avec l’équipe de France, de l’autre l’iconique club de Manchester United, et sa star, elle aussi championne du monde en Russie : Paul Pogba. C’est aussi un duel incertain : si Paris avait entamé sa saison sur les chapeaux de roues, les hommes de Thomas Tuchel semblent moins flamboyants depuis quelques semaines et devront composer sans le Brésilien Neymar et l’Uruguayen Cavani, tous deux blessés. De l’autre côté du terrain, après un début de saison médiocre, les Red Devils ont profité du départ de leur entraîneur José Mourinho pour reprendre des couleurs. 

Plus d’un milliard d’euros de revenus à eux deux

Au-delà de leur confrontation sur terrain vert, c’est aussi côté finances que ces deux clubs impressionnent. “Man U” et le PSG font partie des 10 clubs les plus riches du monde selon le rapport du cabinet Deloitte intitulé le “Deloitte Football Money League. United est 3e avec 666 millions d’euros de revenus sur la saison 2017-2018. Paris est 6e avec 541, 7 millions. Soit 1, 207 milliard d’euros à eux deux. 

Si le classement de Deloitte est dominé par le Real Madrid et le FC Barcelone, Manchester United est le club de football qui a la plus grosse valeur totale. Selon Forbes, Man U est valorisé à hauteur de 4,12 milliards de dollars. United est le deuxième club le plus “cher” tous sports confondus, juste derrière l’équipe de football américain des Cow-Boys de Dallas. 

Même si le PSG ne rivalise pas encore d’égal à égal avec son opposant mancunien, Deloitte note dans son rapport que “la signature de Neymar et de Mbappé (en 2017, ndlr) a eu un impact notable sur le Paris Saint-Germain. La demande de visionnage de ces signatures de renom a généré un chiffre d’affaires record grâce à une amélioration des performances en nombre de matchs et commerciales.”

Mais en termes de dépenses, Paris n’a rien à envier à Manchester. Selon une étude de l’observatoire du football, le CIES, le PSG est le club, derrière Manchester City, qui en septembre 2018 avait dépensé le plus d’argent pour constituer son effectif avec 788 millions d’euros. Soit deux de plus que Manchester United, troisième de ce classement. A voir en LDC, si cela fera la différence.