Les 2 755 personnes figurant dans le classement Forbes des milliardaires 2021 ont obtenu leur diplôme dans des universités du monde entier, de l’université Al-Azhar en Égypte à l’université technologique de Zhejiang en Chine. Des centaines d’entre eux ne sont jamais allés à l’université, ou l’ont quittée avant d’avoir obtenu un diplôme, comme Bill Gates et Mark Zuckerberg.

 

Parmi les milliardaires qui ont terminé leurs études de premier cycle, quelques écoles se distinguent. Harvard est en tête, avec au moins 29 anciens élèves milliardaires dans le classement Forbes (Nous avons trouvé des informations sur la formation de premier cycle d’une majorité, mais pas de la totalité, des membres du classement). Quatre autres universités de l’Ivy League figurent dans le top 10. Neuf de ces dix établissements sont situés aux États-Unis – le MIT et un trio d’écoles californiennes complètent la liste des universités américaines – bien que leurs anciens étudiants soient de nationalités diverses, de la Colombie à l’Irlande en passant par les Philippines. La seule école non américaine ? L’Université de Mumbai, une université publique indienne qui est l’une des plus grandes universités du monde en termes d’inscriptions. L’Université nationale de Séoul, en Corée du Sud, et l’Université Tsinghua, en Chine, n’ont pas été retenues.

 

Voici les dix universités qui comptent le plus d’anciens étudiants milliardaires, d’après les données sur l’éducation recueillies par Forbes ; les valeurs nettes ont été calculées au 5 mars 2021.

 

#1 – L’université d’Harvard

29 milliardaires

Lieu : Cambridge, Massachusetts

Valeur nette totale : 207 milliards de dollars

L’université d’Harvard. GETTY

La cour de Harvard a accueilli le plus grand nombre de diplômés milliardaires de toutes les écoles. Sur ses 29 milliardaires, 17 ont fait fortune dans le secteur de la finance et de l’investissement, dont les trois nouveaux venus de l’université dans le classement des milliardaires du monde : les jumeaux Bitcoin Cameron et Tyler Winklevoss, et l’ancien PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein. Mais les deux anciens étudiants de premier cycle les plus riches de Harvard proviennent d’autres secteurs. La fortune de 68,7 milliards de dollars de Steve Ballmer, propriétaire des Los Angeles Clippers, provient de son passage à la tête de Microsoft, tandis que le banquier d’affaires brésilien Jorge Paulo Lemann doit sa fortune de 16,9 milliards de dollars à des transactions intelligentes dans le secteur de l’alimentation et des boissons. Le portefeuille de sa société comprend des participations dans Anheuser-Busch InBev et Kraft Heinz.

 

#2 (ex-aequo) : L’université de Pennsylvanie

28 milliardaires

Lieu : Philadelphie

Valeur nette totale : 284,8 milliards de dollars

Plus de la moitié des milliardaires de Pennsylvanie ont obtenu leur diplôme de premier cycle à la célèbre Wharton School. L’institution de Philadelphie a servi de rampe de lancement à deux des milliardaires les plus connus d’aujourd’hui : l’ancien président Donald Trump et Elon Musk, dont les participations dans Tesla et SpaceX lui ont permis de se hisser à la deuxième place du classement des milliardaires mondiaux. Les deux nouveaux milliardaires de l’université cette année sont Lance Gokongwei, PDG du conglomérat philippin JG Summit, et Gary Lauder, spécialiste du capital-risque, dont la fortune provient de l’empire cosmétique Estée Lauder, fondé par sa grand-mère. La philanthrope Laurene Powell Jobs, diplômée en 1985, devrait prendre la parole lors de la cérémonie de remise des diplômes de l’université en mai.

 

#2 (ex-aequo) | L’université de Stanford

28 milliardaires

Lieu : Stanford, Californie

Valeur nette totale : 124,4 milliards de dollars 

Véritable vivier de start-up, Stanford est la mère nourricière de plus de nouveaux milliardaires cette année que toute autre école. Les huit nouveaux venus de l’école sont les fondateurs de Carvana, DoorDash, Nubank, Robinhood et Zillow – toutes des entreprises technologiques à différents degrés. Parmi eux, on trouve le Colombien David Velez, qui a fait de Nubank la banque numérique ayant la plus grande valeur au monde, ainsi que Baiju Bhatt et Vlad Tenev, né en Bulgarie, dont la plateforme d’échange sans commission Robinhood a été au cœur de la crise de GameStop en janvier et février. Un autre diplômé de Stanford, Jerry Yang, cofondateur de Yahoo, a été élu à la présidence du conseil d’administration de l’université et commencera son mandat plus tard cette année.

 

#4 | L’université de Yale

21 milliardaires

Lieu : New Haven, Connecticut

Valeur nette totale : 140,8 milliards de dollars

Parmi les anciens étudiants de Yale figurent les héritiers de la barre chocolatée Mars : John, Valerie et Victoria Mars, ainsi que les héritiers du pétrole Lee, Edward, Robert et Sid Bass. En 2018, Edward Bass a fait un don de 160 millions de dollars à l’université pour rénover son Peabody Museum. Parmi les autres milliardaires notables diplômés de l’université de New Haven, dans le Connecticut, figurent Joe Tsai, cofondateur d’Alibaba et propriétaire des Nets de Brooklyn, et Stephen Schwarzman, PDG de la société d’investissement Blackstone. Le plus récent milliardaire de Yale est Paul Sciarra, qui a franchi la barre des 10 chiffres après la montée en flèche des actions de Pinterest, l’application de partage d’images qu’il a cofondée en 2010, au cours de l’année écoulée.

 

#5 | L’université de Mumbai

20 milliardaires

Lieu : Mumbai, Inde

Valeur nette totale : 162,8 milliards de dollars

L’université de Mumbai. GETTY

L’université de Mumbai, l’une des plus grandes universités du monde par le nombre d’inscriptions, est la seule institution non américaine à figurer dans le top 10. Tous ses anciens étudiants milliardaires, sauf quatre, ont hérité de leur fortune, y compris le milliardaire le plus riche d’Asie, Mukesh Ambani, qui dirige Reliance Industries, un conglomérat ayant des intérêts dans le pétrole et le gaz, la pétrochimie et les télécommunications. Mukesh Ambani et son frère Anil ont hérité des biens de leur père, mais Mukesh a considérablement accru leur fortune ; il se classe au dixième rang dans le classement de 2021. Parmi les exceptions, citons le deuxième ancien élève le plus riche de Mumbai, Uday Kotak, qui a fondé et dirige l’une des plus grandes banques du secteur privé en Inde.

 

#6 | L’université de Cornell

18 milliardaires

Lieu : Ithaca, New York

Valeur nette totale : 65,1 milliards de dollars

Parmi les anciens milliardaires de Cornell, figurent Sandy Weill, ancien directeur de Citigroup, qui a donné son nom à l’école de médecine de l’université, le titan du capital-investissement Robert F. Smith, qui a donné son nom à l’école de génie chimique en 2016 (plus récemment, M. Smith a été impliqué dans le plus grand projet d’évasion fiscale de l’histoire des États-Unis), et l’entrepreneur en logiciels David Duffield, qui a donné 5 millions de dollars l’année dernière pour créer un fonds de bourses d’études pour les étudiants de premier cycle en ingénierie qui ont eu des difficultés pendant la pandémie de Covid-19. Un diplômé notable qui ne figure pas parmi les milliardaires du monde : Chuck Feeney, l’ancien milliardaire qui a fait don de l’intégralité de sa fortune de 8 milliards de dollars, dont près d’un milliard de dollars de dons à sa mère nouricière. Le seul nouveau venu dans le classement de l’université de Cornell cette année est Robert Langer, un célèbre scientifique qui s’est enrichi grâce à une participation de 3 % dans la société de biotechnologie Moderna.

 

#7 – L’université de Californie du Sud

15 milliardaires

Lieu : Los Angeles

Valeur nette totale : 58,5 milliards de dollars

Parmi les milliardaires de l’université de Los Angeles figurent deux cinéastes diplômés de sa School of Cinematic Arts : le créateur de Star Wars George Lucas et le réalisateur brésilien Walter Salles, héritier de l’une des plus anciennes familles bancaires de son pays. Le diplômé le plus riche de l’USC est Marc Benioff, PDG du géant de l’informatique dématérialisée Salesforce, dont la fortune s’élève à 8,4 milliards de dollars. Cependant, il est devancé par la fortune combinée de 10,5 milliards de dollars de la famille Public Storage : B. Wayne Hughes, qui a cofondé l’entreprise en 1972, et ses enfants Tamara Gustavon et B. Wayne Hughes, Jr. En 2019, l’aîné des Hughes a été révélé comme étant à l’origine de près de 400 millions de dollars de dons anonymes à l’université, qui auraient été versés entre 2010 et 2015.

 

#8 | Le Massachusetts Institute of Technology

14 milliardaires

Lieu : Cambridge, Massachusetts

Valeur nette totale : 104 milliards de dollars

La moitié des milliardaires du MIT ont hérité de leur fortune, notamment le PDG de Koch Industries, Charles Koch, et son frère William Koch, qui a vendu sa participation dans la société en 1983 à Charles et à leur défunt frère David. Charles et David Koch ont largement développé Koch Industries, le conglomérat de pétrole et de charbon qu’ils ont hérité de leur père Fred Koch. Parmi les milliardaires indépendants figurent le mathématicien Jim Simons, dont la fortune de 24,6 milliards de dollars provient de la création du fonds spéculatif Renaissance Technologies, ainsi que Drew Houston, cofondateur et PDG de Dropbox. Les technologies en vogue ont ajouté trois milliardaires au palmarès du MIT : les biotechnologies, dans le cas de John Oyler, PDG de BeiGene, et les crypto-monnaies, pour Sam Bankman-Fried, qui a fondé les sociétés de crypto-monnaies Alameda Research et FTX, et Michael Saylor, milliardaire de l’ère de la bulle Internet, qui a retrouvé son statut de milliardaire après deux décennies grâce à des investissements lucratifs dans le bitcoin.

 

#9 (ex-aequo) : L’université de Princeton

11 milliardaires

Lieu : Princeton, New Jersey

Valeur nette totale : 288,4 milliards de dollars

Princeton complète la domination de l’Ivy League dans le top 10. Bien qu’elle compte 18 anciens élèves milliardaires de moins que Harvard, qui occupe la première place, la valeur nette totale des super riches diplômés de Princeton, soit 288,4 milliards de dollars, dépasse celle de toutes les autres universités. Cela s’explique en grande partie par le fait que les deux étudiants les plus riches de Harvard (Bill Gates et Mark Zuckerberg) ont abandonné leurs études, tandis que les deux plus riches de Princeton (Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, et son ex-femme MacKenzie Scott) ont obtenu leur diplôme. Jeff Bezos et MacKenzie Scott valent ensemble 230 milliards de dollars, ce qui signifie qu’ils représentent 80 % de la fortune totale des anciens élèves milliardaires de Princeton. Parmi les autres milliardaires diplômés de Princeton figurent les héritiers de la chaîne de magasins Gap, John, Robert et William Fisher, et l’ancien PDG de Google, Eric Schmidt, qui a fait don d’une somme non divulguée à l’université il y a deux ans pour la construction d’un nouveau bâtiment d’informatique qui devrait être achevé en 2026.

 

#9 (ex-aequo) : L’université de Californie à Berkeley

11 milliardaires

Lieu : Berkeley, Californie

Valeur nette totale : 82,6 milliards de dollars

L’université publique phare de Californie a gagné deux nouveaux milliardaires en raison de la pandémie de Covid-19. Timothy Springer, professeur de biologie à Harvard, s’est enrichi, comme Robert Langer, ancien élève de Cornell, grâce à sa participation dans le fabricant de vaccins Moderna. De son côté, Tony Xu, PDG de DoorDash, a rendu publique sa startup de livraison de nourriture à la fin de l’année 2020, après que la pandémie et les personnes restées à la maison ont fait exploser la demande de plats à emporter. À l’instar de Timothy Springer et Tony Xu, la plupart des milliardaires de Berkeley ont amassé leur fortune grâce à la technologie et à la biotechnologie, notamment Masayoshi Son, banquier de la Silicon Valley et Gordon Moore, cofondateur d’Intel, dont les fortunes sont respectivement estimées à 45,4 milliards de dollars et 12,1 milliards de dollars.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Kenrick Cai

 

<<< À lire également : Classement Forbes des milliardaires 2021 : l&#8217;Allemagne affole les compteurs >>>