Structurée et construite par l’Argus de la presse, cette nouvelle mouture recense les personnalités féminines politiques, médiatiques et sportives les plus influentes de ce premier trimestre 2018 que ce soit dans les médias dits traditionnels ou encore sur Twitter. Un « palmarès » à certains égards surprenant mais particulièrement riche en enseignements pour de nombreuses femmes présentes dans la sphère publique. 

 


FEMMES POLITIQUES

Au regard de l’actualité politique et de l’intervention d’Emmanuel Macron ferraillant pendant deux heures avec les « coriaces » Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel ce dimanche soir sur BFMTV, intéressons-nous dans un premier temps à « l’influence » des femmes politiques dans les médias traditionnels en ce premier trimestre 2018. Dans le détail, cette première catégorie révèle les résultats des femmes politiques (membres du gouvernement, présidentes de commission à l’Assemblée Nationale, maires, présidentes de région) les plus citées dans les médias et sur Twitter. Et comme en 2017, c’est Agnès Buzyn, la ministre de la santé qui tire son épingle du jeu.  Avec près de 16 000 mentions dans les médias traditionnels (presse écrite, Web, TV, radio) et une actualité particulièrement dense (réforme des EPHAD fin janvier. L’augmentation du prix du tabac, les réflexions autour de la consommation de vin, l’affaire Lactalis etc.), l’ancienne présidente de l’institut national du cancer devance Anne Hidalgo, elle aussi sous le feu des projecteurs au regard des difficultés du Vélib’ « new look » et des polémiques relatives aux voies sur berges, et sa collègue du gouvernement Nicole Belloubet.


En revanche, sur Twitter, si Anne Hidalgo et Agnès Buzyn maintiennent leur présence dans le wagon de tête, c’est Marlène Schiappa qui se hisse sur la première place du podium avec plus de 316 000 mentions. Le meurtre d’Alexia Daval – que la ministre a commenté après les aveux de son mari – a animé le réseau social, tout comme l’éviction de l’humoriste Tex de France 2, qui a continué de faire des vagues en janvier.

LES SPORTIVES DANS LES MEDIAS TRADITIONNELS

Logiquement, les Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang sont mis à l’honneur. Sur Twitter, Perrine Laffont, médaille d’or en ski de bosses, occupe la première place du classement avec 52 600 mentions, suivie d’Anaïs Bescond, triple médaillée en biathlon (le bronze au 10 km poursuite, l’or au relais mixte et le bronze au relais femmes), et de Gabriella Papadakis, récompensée par l’argent en patinage artistique avec son partenaire Guillaume Cizeron. A noter que dans les médias traditionnels, Anaïs Bescond et Perrine Laffont arrivent en deuxième et troisième positions des sportives les plus citées. De son côté, Kristina Mladenovic a été la sportive française la plus mentionnée au cours du premier trimestre 2018 dans les médias traditionnels, avec près de 9 400 mentions. La joueuse de tennis, très médiatisée, dépasse donc les participantes aux JO d’hiver, par la régularité de ses actualités : la Fed Cup, la finale au tournoi de Saint-Petersbourg, l’abandon à Sydney, le sacre en double à l’Open d’Australie, etc.

FEMMES DE TELEVISION 

Cette dernière catégorie identifie les animatrices et chroniqueuses des chaînes de la TNT (en access et prime time) les plus citées dans les médias lors du 1er trimestre 2018.

Léa Salamé arrive en tête dans les médias traditionnels et en troisième position sur Twitter. L’Emission Politique, toujours très commentée, explique ce résultat. Léa Salamé a notamment reçu Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics ; un passage qui a suscité de nombreuses réactions. Elise Lucet, comme en 2017, reste la femme de télévision la plus citée sur Twitter au premier trimestre 2018. A chaque diffusion de son émission Cash Investigation, les commentaires affluent. Plébiscitée par les utilisateurs du réseau social, c’est autant le contenu de l’émission que les polémiques régulièrement associées qui provoquent ces nombreuses réactions.

Valérie Benaïm, chroniqueuse de l’émission Touche Pas A Mon Poste, arrive en deuxième position au classement Twitter, tandis que Ruth Elkrief, journaliste de BFMTV, et Karine Ferri, animatrice « backstage » de The Voice sur TF1, occupent les deuxième et troisième places des femmes de télévision les plus citées dans les médias traditionnels (web, print, TV, radio).

Méthodologie : 

Le baromètre a été réalisé  par l’Argus de la presse | Groupe Cision sur la période du 1er janvier au 31 mars 2018. 

Le panel “Politique” est composé des femmes du gouvernement, des présidentes de commission à l’Assemblée Nationale, des maires et des présidentes de région.

Le panel “Sport” n’est limité ni à certains sports ni à certaines sportives.

Le panel “Télévision” est composé des femmes animatrices ou chroniqueuses des chaînes de la TNT sur les créneaux access prime-time et prime-time.

Ce baromètre a été établi à partir du scan de tous les médias francophones : presse (8 953 titres de presse), audiovisuel (3 170 émissions radios et 2 800 émissions télévisions), web éditorial (14 437 sites web) et sur Twitter.

La répartition des voix correspond à la présence des mots clés (noms des individus) recherchés sur le volume total des documents.