Concocté par le World Economic Forum, ce palmarès « Young Global Leaders » recense les 100 personnalités de moins de 40 ans les plus prometteuses aux quatre coins du monde et « dont la mission consiste à amplifier leur impact sur le monde et à œuvrer pour le bien de la planète ».  Tour d’horizon.

« Esquisser les contours d’un avenir plus durable et inclusif pour la planète ». Tel est le sacerdoce de ces cent personnalités, aux parcours et aux expériences de vie aussi divers que variés », recensés au sein de ce classement mis sur orbite par le World Economic Forum.  Gestion des déchets, pilote de formule 1, chantre de l’égalité entre les femmes et les hommes, alternative à l’énergie fossile… Tous œuvrent, à leur manière, à rendre le monde plus juste et plus équitable. Ils rejoignent ainsi leurs glorieux aînés puisque ces cent « nouveaux leaders » font désormais partie intégrante de cette communauté multipartite composée de leaders de tous les horizons et de toutes les régions du monde. Les membres actuels sont à la tête de gouvernements et d’entreprises du classement Fortune 500, ont remporté des prix Nobel et des Oscars, sont devenus des ambassadeurs de bonne volonté des Nations Unies, et des entrepreneurs sociaux.

Autre enseignement majeur – et fondamental – de la nouvelle mouture de ce palmarès 2018 : près de la moitié de ces leaders (YGL selon le vocable consacré) sont des femmes.  D’ailleurs, la grande majorité d’entre elles est issue d’économies émergentes.
« Ensemble, ils incarnent le meilleur de leur génération et font progresser de nouveaux modèles d’innovation sociale durable », selon les termes du World Economic Forum. « Nous mettons ces 100 femmes et hommes au défi de faire encore plus et d’aller au-delà d’eux-mêmes. Ils vont rejoindre une communauté de leaders entreprenants et socialement responsables qui agissent comme des acteurs au service du bien commun et mettent en avant leur potentiel d’innovation pour corriger les insuffisances de nos modèles économiques et de nos sociétés », abonde John Dutton, chef du Forum des jeunes leaders mondiaux du Forum économique mondial.

A noter parmi ce contingent quatre personnalités françaises, à savoir la secrétaire d’Etat en charge de l’égalité entre les Femmes et les Hommes, Marlène Schiappa, le footballeur Mathieu Flamini, qui a investi, il y a une dizaine d’années, dans une start-up développant une alternative écologique au pétrole. Autres personnalités portant haut la bannière tricolore,  Xavier Duportet, directeur général d’Eligo Bioscience, qui a mis au point des médicaments antimicrobiens capables d’être programmés pour cibler les bactéries en fonction de leur génome, sans oublier Gwenaelle Huet, directrice générale d’ENGIE France Renouvelables.

Le classement complet ICI