Les cinq premières fortunes de France selon Forbes, représentent à elles seules 193,6 milliards de dollars. De plus, cette année, 18 milliardaires français ont vu leur fortune augmenter par rapport au classement Forbes 2018 des milliardaires mondiaux (11 ont connu une baisse de leurs revenus) et la grande majorité d’entre eux résident en France. Sur les 40 personnalités françaises, 4 nouveaux arrivants, Rodolphe Saadé (CMA, CGM), qui succède à son père Jacques Saadé disparu en juin dernier, et les héritiers de Serge Dassault, Olivier, Laurent, Thierry et Marie-Hélène. Un milliardaire sortant, Francis Holder (Paul – La Durée) qui était entré dans notre classement à la 38e place l’année dernière.

Ils sont 40 Français, dont cinq femmes avec, et ce n’est pas rien, Françoise Bettencourt Meyers, l’héritière de L’Oréal, qui retrouve le titre honorifique de femme la plus riche du monde (selon le classement « temps réel » de Forbes ) détenu un temps par Alice Walton, héritière de la chaîne américaine de supermarchés Walmart. Seul Bernard Arnault, quatrième fortune planétaire, la devance. Le cru 2019 des milliardaires hexagonaux voit se dessiner deux nouvelles tendances : le club des ultra-riches s’étoffe et leur fortune a continué de croître. Et les patrons des FinTechs sont redescendus de leur piédestal, après de mauvaises fortunes en Bourse.


Jamais Bernard Arnault n’a autant dominé ! Après une année 2018 encore exceptionnelle pour le secteur du luxe, son groupe LVMH a explosé les compteurs. « L’Empereur » – ce titre ne lui est jamais aussi bien allé – domine encore le classement exclusif Forbes des milliardaires français. Mieux, il accentue son avance. Sa fortune est estimée à 66,9 milliards d’euros. Bernard Arnault est le quatrième homme le plus riche du monde. Selon les estimations des équipes internationales de Forbes , il est seulement devancé par Warren Buffett (84 milliards de dollars), Bill Gates (90 milliards de dollars) et bien sûr Jeff Bezos.

Le patron d’Amazon est le seul à dépasser la barre symbolique des 100 milliards d’euros (112 milliards de dollars), en attendant dans les mois à venir de connaître les conditions financières de son divorce, qui devrait sensiblement diminuer sa fortune. Si l’on scrute à la loupe le Top 20 mondial Forbes des milliardaires, la France a d’ailleurs plutôt fière allure avec deux représentants (Bernard Arnault et Françoise Bettencourt Meyers), alors que nos voisins allemands, anglais et italiens n’arrivent pas à placer de tycoons. Seuls l’Espagnol Amancio Ortega (Inditex – Zara), le Mexicain Carlos Slim Helu, l’Indien Mukesh Ambani et deux Chinois (Ma Huateng et Jack Ma) viennent jouer des coudes face aux Américains.


La force des sagas entrepreneuriales

Sur les 40 milliardaires français que Forbes a comptabilisés dans son édition 2019, plus du tiers sont des entrepreneurs qui ont créé leur fortune eux-mêmes, réussissant en vingt, trente ou parfois quarante ans à bâtir des groupes mondiaux. Balayant au passage l’idée préconçue que la France ne produit pas de champions ! La preuve par ces entrepreneurs pur jus que sont Louis Le Duff (Brioche Dorée), Clément Fayat (Groupe Fayat) ou encore Mohed Altrad, fils de Bédouins syriens, qui a bâti un groupe majeur dans les services industriels. Et puis, si l’on va plus loin dans ces sagas entrepreneuriales, citons encore Michel Leclercq (Decathlon), Gilles Martin (Eurofins) et Pierre Bellon, dont la fille a repris les rênes du groupe Sodexo. On l’a déjà dit, le luxe paie et cela réussit aux Français.

Ainsi, François Pinault, fondateur de PPR, devenu Kering, monte une nouvelle fois sur la troisième marche de ce podium des milliardaires français, avec une fortune personnelle estimée à 26,1 milliards d’euros. Kering, grand rival de LVMH, désormais présidé par son fils, François-Henri Pinault, a vu son résultat opérationnel bondir de 47 % l’an dernier. Il double en deux ans, grâce à la pépite Gucci qui poursuit son inlassable ascension. François Pinault a vu sa fortune estimée croître de près de 12 % en un an. 

Autre valeur très haussière dans ce secteur décidément en croissance : Chanel. Les frères Wertheimer, propriétaires à 100 % de ce fleuron français, voient leur fortune confortée, estimée pour chacun d’eux à 12,8 milliards d’euros.

Et si Alain et Gérard Wertheimer mêlaient leurs destins, ils entreraient dans le cercle très select des fortunés français à plus de 20 milliards d’euros. La famille Dassault conforte toujours sa 4e place hexagonale, avec une année 2018 marquée par la disparition, en mai, de Serge Dassault. Alors que le règlement de la succession familiale est en cours, les quatre principaux héritiers (Laurent, Olivier, Thierry et leur sœur Marie-Hélène) restent unis autour d’un patrimoine familial estimé à plus de 21,1 milliards d’euros. 

Si le groupe Lactalis a vécu une année noire, plongé dans le scandale de l’affaire des boîtes de lait infantile contaminé, les fondateurs du groupe continuent d’afficher des résultats conséquents. Si Emmanuel Besnier, son PDG, recule de quelques places, passant de la 5e à la 7e position, c’est uniquement par la poussée des grandes familles du luxe. Son patrimoine reste stable, à presque 12,6 milliards d’euros. La famille Besnier truste encore deux autres places dans notre classement, avec son frère aîné Jean-Michel Besnier et sa sœur Marie Besnier Beauvalot (en 13e position ex æquo), chacun à la tête de 4,4 milliards d’euros.

Les magnats des Techs souffrent

Dans notre classement, ce sont finalement les patrons fondateurs de groupes de télécommunications et de technologies qui enregistrent des résultats très contrastés. Patrick Drahi grignote quelques places et se classe en 9e position avec 6,8 milliards d’euros. Le magnat franco-israélien des télécoms voulait œuvrer à la consolidation du secteur, mais l’action a continué sa descente aux enfers et le groupe Altice est endetté à hauteur de… 30 milliards d’euros.

La chute la plus remarquée concerne Xavier Niel, le fondateur d’Iliad-Free, qui perd dix places, après une année noire en Bourse qui a vu le titre de l’action perdre près de 60 % de sa valeur. Les success-stories arrogantes des FinTechs de cette dernière décennie connaissent donc un sacré coup d’arrêt. Les fortunes de leurs fondateurs aussi.

Retrouvez en image le top 20 des milliardaires français ci-dessous

 

 

Le Classement Forbes 2019 des milliardaires français

 

Classement Prénom/Nom Fortune (en milliards d’euros) Fortune (en milliards de dollars)
#1 Bernard Arnault 66,9 Mds€ $76 Mds
#2 Françoise Bettencourt Meyers 43,4 Mds€ $49,3 Mds
#3 François Pinault ( et sa famille) 26,1 Mds€ $29,7 Mds
#4 Famille Dassault ( Olivier, Laurent, Thierry et Marie Hélène Dassault )  21,1 Mds€ $24 Mds
#5 Alain Wertheimer 12,8 Mds€ $14,6 Mds
#5 Gérard Wertheimer 12,8 Mds€ $14,6 Mds
#7 Emmanuel Besnier 12,6 Mds€ $14,3 Mds
#8 Rodolphe Saadé 9,2 Mds€ $10,5 Mds
#9 Patrick Drahi 6,8 Mds€ $7,7 Mds
#10 Carrie Perrodo Mds€ $5,7 Mds
#11 Pierre Bellon 4,7 Mds€ $5,4 Mds
#12 Vincent Bolloré 4,5 Mds€ $5,1 Mds
#13 Jean-Michel Besnier 4,4 Mds€ $5 Mds
#13 Alain Mérieux 4,4 Mds€ $5 Mds
#13 Marie Besnier Beauvalot 4,4 Mds€ $5 Mds
#16 Michel Leclercq 4,2 Mds€ $4,8 Mds
#17 Marc Ladreit de Lacharrière 3,7 Mds€ $4,2 Mds
#18 Xavier Niel 3,6 Mds€ $4,1 Mds
#19 Martin & Olivier Bouygues 3,2 Mds€ $3,7 Mds
#20 Nicolas Puech 2,9 Mds€ $3,3 Mds
#21 Jean-Pierre Cayard 2,8 Mds€ 3,2 Mds
#22 Anne Beaufour 2,5 Mds€ 2,9 Mds
#22 Henri Beaufour 2,5 Mds€ $2,9 Mds
#24 Mohed Altrad 2,4 Mds€ $2,7 Mds
#25 Charles Edelstenne 2,3 Mds€ $2,6 Mds
#26 Philippe Foriel-Destezet 2,2 Mds€ $2,5 Mds
#27 Philippe Ginestet 2,1 Mds€ $2,4 Mds
#27 Louis Le Duff 2,1 Mds€ $2,4 Mds
#29 Bernard Fraisse 1,8 Md€ $2,1 Mds
#29 Christian Latouche 1,8 Md€ 2,1 Mds
#31 Alain Taravella 1,7 Md€ $1,9 Mds
#32 Michel Chalhoub 1,5 Md€ $1,7 Mds
#32 Dominique Desseigne 1,5 Md€ $1,7 Mds
#34 Gilles Martin 1,4 Md€ $1,6 Mds
#35 Edouard Carmignac 1,2 Md€ $1,4 Mds
#35 Norbert Dentressangle 1,2 Md€ $1,4 Mds
#37 Clément Fayat ( et sa famille) 1,1 Md€ $1,3 Mds

 

Retrouvez le magazine en kiosque mercredi 6 mars

OU

Abonnez-vous en ligne en cliquant sur ce lien : Abonnement en ligne au Magazine Forbes