David Tamberrino, l’analyste de Goldman Sachs spécialiste de Tesla, maintient ses prévisions de ventes et de prix de l’action à 205 $ (167 €). Il a néanmoins baissé ses prévisions de production pour la Model S et le Model X pour le premier trimestre de cette année. Il pense également que la production de la Model 3 est bien plus lente qu’espérée. L’action Tesla est en baisse depuis mardi. Elle avait perdu 21 % depuis son pic à 389,61 $ (316,68 €) le 18 septembre 2017, pour finalement atteindre 308,76 $ (250,93 €). Elle a depuis rebondi d’environ 10 $ (8,13 €), soit une baisse de 18 % depuis septembre.

 

Les livraisons de la Model S et du Model X ralentissent

La Model 3 est la principale raison pour laquelle Tesla présente une capitalisation boursière de plus de 50 milliards de dollars (40,64 milliards d’euros), alors que les Model S et Model X sont dans une position difficile. David Tamberrino s’attend désormais à ce que Tesla livre 22 000 Model S et X (11 000 de chaque), au lieu des 24 000 initialement prévus. L’analyste craint que la focalisation sur la production de la Model 3 ait eu un impact négatif sur celle de la Model S et du Model X.

La production de 22 000 exemplaire est donc sous l’objectif de l’entreprise de 25 000, si l’on se réfère à l’objectif annuel de production de 100 000 véhicules.

 

Model S :

  • premier trimestre 2017 : 13 475 livraisons. Une production de 11 000 exemplaires représenterait donc une chute de 18 % sur l’année ;
  • dernier trimestre 2017 : 15 255 livraisons. Une production de 11 000 exemplaires représenterait donc une chute de 28 % sur le trimestre.

Model X : 

  • premier trimestre 2017 : 11 576 livraisons. Une production de 11 000 exemplaires représenterait donc une chute de 5 % sur l’année ;
  • dernier trimestre 2017 : 13 170 livraisons. Une production de 11 000 exemplaires représenterait une chute de 16 % sur le trimestre.

Model S et Model X combinés :

  • premier trimestre 2017 : 25 051 livraisons. Une production de 22 000 exemplaires  représenterait une baisse de 12 % sur l’année ;
  • dernier trimestre 2017 : 28 425 livraisons. Une production de 22 000 exemplaires représenterait une baisse de 23 % sur le trimestre.

 

La production de la Model 3 n’accélère pas autant que prévu

David Tamberrino estime que pour le moment, Tesla a produit 7 000 Models 3 depuis le début de l’année et qu’il serait possible d’atteindre 9 500 exemplaires avant la fin du mois avec un rythme de 1 000 véhicules hebdomadaires pour les semaines à venir. Ce chiffre est bien plus bas que l’objectif de la marque qui est de 2 500 unités. Ces prévisions correspondent aux plannings de livraisons qui ont été rallongés en février.

David Tamberrino et les investisseurs utilisent les VIN (numéro d’identification véhicule) déclarés afin d’estimer le nombre de véhicules produits et livrés. Mais il s’agit d’estimations approximatives qui pourraient être sous-estimées pour de nombreuses raisons. L’une des raisons pouvant expliquer une hausse importante de la production, c’est l’arrêt des lignes de production durant cinq jours en février qui a permis d’installer de nouveaux équipements, d’effectuer des opérations de maintenance ou de mise à jour de logiciels.

Le seconde raison est que la production peut augmenter de manière considérable en très peu de temps. Si Tesla n’atteint pas son objectif de 2 500 véhicules hebdomadaires ce semestre, il pourrait cependant le remplir en avril. Il reste maintenant à savoir si l’entreprise conservera  son objectif initial : produire 5 000 véhicules hebdomadaires pour fin juin.

 

Des estimations bien plus basses que celles de Wall Street

David Tamberrino estime que Tesla livrera 9 500 Models 3 pour le premier trimestre 2017, soit environ 13 500 voitures de moins que prévu par la marque. C’est la raison pour laquelle ses prévisions de chiffre d’affaires et de bénéfice par action sont largement inférieures à celles de Wall Street.

Chiffre d’affaire 2018 :

  • Goldman Sachs : 15,5 milliards de dollars (12,60 milliards d’euros),
  • Wall Street : 19,6 milliards de dollars (16 milliards d’euros) de moyenne (entre 14 milliards et 26,3 milliards de dollars).

Bénéfice par action 2018 :

  • Goldman Sachs : perte de 9,23 $ (7,5 €) ;
  •  Wall Street : perte moyenne de 6,43 $ (5,23 €) (entre 1,38 $ et 12,58 $).