Le groupe Renault a été le pionnier des véhicules électriques à batterie (VEB) avec la Renault Zoé, lancée en 2012. Cependant, les experts estiment que l’entreprise tarde à remplacer ce célèbre modèle et peine à réaliser de nouvelles ventes, car presque tous les autres grands constructeurs automobiles ont lancé des modèles plus modernes.


 

Le remplacement de la Zoé n’est pas prévu avant 2024, bien que Renault lance un SUV compact électrique l’année prochaine ainsi qu’un programme d’électrification des véhicules.

Par rapport aux neuf premiers mois de 2020, les ventes de la Renault Zoé en Europe de l’Ouest ont fortement diminué au cours des neuf premiers mois de 2021 (44 609 ventes, soit une baisse de 28,1 %), selon Schmidt Automative Research. Cependant, la Zoé se classe toujours à la 3e place des ventes de VEB, derrière la Tesla Model 3 (99 053 ventes) et la Volkswagen ID.3 (51 760 ventes). Pour autant, la Zoé est la seule à avoir enregistré une diminution des ventes.

Et Renault a de grands projets pour le secteur électrique. La Zoé sera remplacée en 2024 par la Renault 5, tandis que l’année prochaine, le SUV compact Megane E-Tech fera ses débuts. La gamme électrique de Renault comprendra également trois fourgonnettes et une Renault 4, un retour à la petite voiture à succès des années 1960 et 1970, qui remplacera la Renault Twingo.

Parmi les fourgonnettes électriques, les clients auront le choix entre une nouvelle Renault Kangoo électrique et une Nissan électrique. Le groupe français est lié à la société japonaise Nissan dans le cadre d’une alliance de longue date.

« Contrairement à d’autres marques, Renault ne vise pas 100 % des ventes de VEB en 2030, mais 90 % de VE, à travers 65 % de véhicules hybrides complets et le reste de véhicules hybrides rechargeables et électriques à batterie. Renault veut réduire le coût de ses batteries de 60 % entre 2021 et 2030 », déclare Inovev.

Renault doit faire preuve d’une plus grande urgence, selon Viktor Irle, analyste pour la société de conseil EV-volumesbasée à Stockholm.

« Renault est la seule marque au monde qui perd des ventes de VE, ce qui indique que la Zoé est trop vieille et trop chère, les spécificités du modèle n’étant pas à la hauteur d’un tel prix », affirme Viktor Irle.

« Le remplacement de la Zoé n’est pas prévu avant 2024. Probablement qu’ils auraient dû le faire un peu plus tôt. Elle a été une grande voiture pour Renault et a été le VE le plus vendu en Europe. Oui, bien sûr, la Renault 5 sera une bonne remplaçante et elle est un peu plus grande que la Zoé », préciseViktor Irle.

Felipe Munoz, analyste automobile mondial chez JATO Dynamics, a admis que Renault avait tardé à renouveler la Zoé, qui à l’époque étant en avance sur son temps et au premier rang des VE. « Renault a connu un bon départ, mais le groupe s’est arrêté là », déclare Felipe Munoz.

« Oui, la Zoé est l’un des deux seuls modèles purement électriques du top 20 à afficher une baisse des ventes par rapport à l’année dernière. Pourtant, elle est le troisième VEB le plus vendu, ce qui est remarquable compte tenu de l’arrivée de nouveaux concurrents comme la Peugeot e-208, la Fiat 500, l’Opel/Vauxhall e-Corsa, etc. Renault doit redevenir un leader dans le domaine des VE et la meilleure manière d’y parvenir passe par son partenariat avec Nissan. Renault et Nissan doivent renforcer leur coopération afin de mieux affronter les concurrents », précise Felipe Munoz.

Lors de son lancement fin 2012, la première Zoé était équipée d’une batterie 22 kWh capable de parcourir environ 155 km en conditions réelles. Le modèle de deuxième génération, lancé en 2016, a introduit une batterie 41 kWh qui a presque doublé l’autonomie.

Désormais, la Zoé est équipée d’une batterie 52 kWh qui offre une autonomie de 383 km. C’est une voiture très agréable à conduire, et elle tient ses promesses en termes d’autonomie en ville et en milieu urbain grâce à un impressionnant système de freinage régénératif.

La Zoé n’est cependant pas adaptée à la conduite prolongée sur autoroute. Il est difficile de contester ses capacités en ville, même si son prix peut refroidir certains acheteurs. Enfin, la dernière version de la Zoé inclut un dispositif de recharge rapide en courant continu.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Neil Winton

<<< À lire également : Les milliardaires américains quasi exonérés d’impôt | Renault et Volkswagen rattrapés par le dieselgate >>>