Le groupe international d’origine japonaise fait partie des pionniers du monde du e-commerce. Présent sur le marché français depuis plus de 10 ans, le pure player vient de franchir le cap symbolique des 10 millions de membres au sein du Club R, un programme de fidélité qui récompense les comportements responsables et vertueux de ses membres. Une étape supplémentaire dans sa stratégie en faveur de l’économie circulaire, comme nous l’explique Fabien Versavau, PDG de Rakuten France.


 

Marie-Caroline Selmer : Qu’est-ce qui fait la spécificité d’une place de marché comme Rakuten ?

Fabien Versavau : Notre proposition de valeur, c’est celle de mettre en réseau et faire se rencontrer une communauté d’acheteurs et de membres avec une communauté de vendeurs professionnels et particuliers. Rakuten a un modèle de pure player, c’est-à-dire que nous orchestrons la valorisation de toutes les formes de commerce, des grandes enseignes comme Décathlon ou Boulanger, à celles des TPE et PME, dont les boutiques sont hébergées sur notre site. Contrairement à certains de nos concurrents, nous ne sommes pas nous-mêmes opérateur et vendeur sur notre plateforme. Notre mission est entièrement tournée vers le soutien et l’accompagnement de nos vendeurs ainsi que la valorisation de leurs actifs.

 

Marie-Caroline Selmer : Comment avez-vous aidé les TPE et PME à basculer vers le digital durant la pandémie ?

Fabien Versavau : Il faut savoir que la France était en retard par rapport à d’autres pays en période pré-COVID, ce qui a demandé aux petits commerçants un effort plus important pour embrasser ce changement. Chez Rakuten, nous avons combiné des mesures de soutien financier à travers le lancement du dispositif « e-commerce pour tous », comme la gratuité de l’abonnement pendant 6 mois ou encore la mise en place du service de click and collect sans surcoût, à de la formation avec nos webinars « starter class » pour aider les TPE et PME à créer leur boutique avec l’aide de nos équipes de consultants. Notre métier, c’est d’utiliser la technologie et l’intelligence artificielle de manière positive pour faciliter le parcours de basculement vers le digital des petits commerçants. Le chemin est encore long, et c’est pour cela que début juillet, nous annoncerons de nouvelles mesures à destination des TPE.

 

Depuis 2018, notre stratégie est d’investir et renforcer notre proposition de valeur sur les trois piliers que sont la digitalisation inclusive, l’économie circulaire et le pouvoir d’achat

 

Marie-Caroline Selmer : La crise sanitaire a accéléré l’essor de l’économie de la seconde main. Comment cela se matérialise dans vos résultats ?

Fabien Versavau : Le basculement sociétal qu’on observe est dû à une attente profonde et durable des Français qui, sans sacrifier au plaisir de consommer, veulent le faire de façon plus raisonnée et vertueuse. Des plateformes comme Rakuten permettent l’arrivée à maturité de l’économie circulaire grâce à des outils qui donnent confiance aux clients, comme la transparence sur l’information produit ou la sécurisation des paiements. L’essor de la seconde main se matérialise directement dans nos chiffres puisque l’occasion a pris 15 points de part de marché au neuf en 2020. Aujourd’hui, la répartition des ventes est environ d’1/3 pour le neuf et 2/3 pour l’occasion ce qui, rapporté au volume d’affaires, représente 60% pour le neuf et 40% pour l’occasion. On observe une croissance très dynamique sur ce segment, ce qui laisse présager que la seconde main devienne demain la force motrice de Rakuten.

 

Marie-Caroline Selmer : Pour favoriser l’économie circulaire, vous avez actionnez le levier du pouvoir d’achat à travers un club de fidélité, parmi les plus généreux du e-commerce français. En quoi consiste-t-il ?

Fabien Versavau : Depuis 2018, notre stratégie est d’investir et renforcer notre proposition de valeur sur les trois piliers que sont la digitalisation inclusive, l’économie circulaire et le pouvoir d’achat. Dans cette optique, nous avons lancé il y a trois ans le Club R, un écosystème redistributif conçu au centre de l’expérience Rakuten, et qui s’adresse à tous les contextes et usages. Faire partie de ce club, c’est avoir la garantie de bénéficier sur chaque achat d’un remboursement sous forme de points, à dépenser librement. En moyenne, ces avantages cumulés représentent un gain de 400€ de pouvoir d’achat par an, qui peuvent aller jusqu’à 1000€ pour nos membres les plus actifs du Club, les Platinum.

 

Marie-Caroline Selmer : Au mois de mai, le Club R a dépassé le cap des 10 millions de membres. Comment avez-vous mis en avant votre offre ?

Fabien Versavau : Nous avons fonctionné par recrutement spontanée, grâce au bouche à oreille et aux recommandations entre nos membres. A date, aucun budget marketing n’a été consacré à la promotion du Club R, l’effort financier a été alloué à la générosité des mesures de fidélité dont bénéficient nos membres. Depuis 18 mois, nous avons noté une accélération du recrutement, ce qui nous permet de rassembler aujourd’hui plus de 10 millions de membres, soit près d’1 français sur 4 achetant en ligne. A cette occasion, nous allons lancer pour la première fois une campagne de publicité sur internet et les réseaux sociaux afin de remercier nos membres.

 

Marie-Caroline Selmer : Pour renforcer l’impact positif du commerce de seconde main, notamment sur l’environnement, vous lancez le badge Vision’R. Quel est son objectif ?

Fabien Versavau : Cette initiative est née d’un constat, celui que nos membres les plus engagés consomment plus de produits de seconde main que de produits neufs. Grâce à cette pratique durable, 75% des émissions de carbone générés par la production des produits neufs vendus sur Rakuten sont compensées par la vente de produits de seconde main. Notre objectif, à travers notre badge Vision’R et les offres que nous lancerons dans les prochains mois, est d’atteindre les 100 % de décarbonation d’ici 18 à 24 mois. Concrètement, le badge permettra à chaque membre qui réalise 2 achats par mois de produits d’occasion, pour un montant total de 100 euros minimum, de recevoir 10% supplémentaires en Rakuten Points. Avec cette initiative, nous voulons, en tant qu’entreprise, incarner une vision de l’innovation qui apporte des solutions à la société et qui crée de la valeur pour l’ensemble des acteurs de la chaîne.

 

<<< À lire également : L’icône britannique Caterham rachetée par un groupe automobile japonais >>>