La course effrénée des entreprises vers la communication sur support digital est un fait. Mais est-elle réellement l’unique menace qui pèse sur le print traditionnel ? Est-ce que l’impression sur papier a réellement dit son dernier mot ? Pour répondre à toutes ces questions, voici un zoom sur chaque support.

L’omniprésence de la communication digitale

Les avantages qu’apporte l’omniprésence des publicités digitales dans notre quotidien sont indéniables. Les annonceurs apprécient ce support parce qu’il permet d’atteindre des milliards de consommateurs à travers le monde.

Désormais, les entreprises ont compris l’intérêt de posséder un site web, une application et des comptes sociaux. Avec le support digital, l’offre arrive directement dans les mains du client à travers son smartphone ou sa tablette ou son PC portable.

Les sites internet et les applications sont dotés de fonctionnalités permettant le targeting personnalisé (cookies). Les publicités sont donc proposées en fonction du centre d’intérêt, des goûts, du profil et des comportements d’achat de l’internaute.

Grâce aux outils de mesure intégrés, on peut connaître en temps réel, le nombre de visiteurs, le nombre de clics, le nombre de ventes, le taux de conversion. La rentabilité et l’efficacité de la campagne promotionnelle sont rapidement calculées permettant une modification du plan marketing si besoin.

La forme interactive de la publicité digitale est un réel avantage. Les vidéos ont plus de succès que les messages publicitaires. En effet, chaque jour, un milliard d’heures de vidéo sont visionnées sur YouTube.

La parade de l’industrie du print traditionnel

Face à la dure concurrence du digital, le print est obligé de se réinventer sans cesse ! Utilisées depuis les années 1860, les réclames publicitaires sur papier ont eu la belle vie durant 1 siècle. Bien que de nombreux observateurs aient prédit sa fin dès le début du XXIème siècle, le print publicitaire est encore aujourd’hui bien présent dans notre quotidien sous forme de flyers, de prospectus, de brochures ou de packaging.

Difficile en effet de se passer des prospectus ou des plaquettes sur les stands des foires et des salons internationaux. Ces flyers encore très présents sur les comptoirs peuvent être distribués et emportés chez soi, ce qui n’est pas le cas des tablettes ou écrans digitaux que l’on doit laisser sur place. La publicité sur papier permet également une lecture approfondie et une meilleure mémorisation du message.

Les entreprises de print s’adaptent aux nouvelles technologies et les utilisent à leur avantage. Des imprimeurs en ligne comme LeMagasinduPrint proposent à ses clients de commander à distance la conception, la production et la livraison de leurs imprimés. Elles proposent également des formats plus adaptés ainsi qu’une importante gamme de papiers et de couleurs modernes, plus résistants et plus écologiques. L’autre avantage est que le print traditionnel peut être numérisé et sauvegardé sur divers supports modernes (clé USB, cloud, etc…).

Print VS digital : un faux débat

Le digital comme le print ont tendance à envahir nos vies. L’impression traditionnelle est pointée du doigt à cause de sa consommation importante de papier, de son empreinte écologique et carbone. Mais la publicité digitale aussi connaît des détracteurs. Elle sollicite parfois aussi des publics moins réceptifs qui finissent par installer un Adblock (une extension qui bloque toutes les publicités diffusées par un site web ou une application).

Quant à savoir qui offre le meilleur ciblage ? Tout dépend de votre activité et de la clientèle cible. Un commerce de proximité qui veut sensibiliser les clients se situant dans sa zone de chalandise privilégiera les flyers et les affichages publicitaires permanents. Une entreprise commerciale qui propose un produit ou un service adapté à des marchés étrangers ou dont les produits/services sont plutôt destinés à un public jeune optera pour des publicités digitales.

En fait, les entreprises gagnent plus à adopter une stratégie multi-canal en combinant le papier et le digital,mais aussi les médias ou la presse pour communiquer. En multipliant les supports et en investissant un minima dans chacun d’eux, une entreprise peut rapidement rentabiliser ses investissements. Associer les deux supports offre un sérieux avantage puisqu’ on peut désormais partager un print numérisé sur diverses plateformes comme Facebook, Twitter ou Instagram pour relayer l’évènement ou la campagne promotionnelle.