HORIZONS | « La France de demain commence aujourd’hui. » Le président de la République a présenté ce mardi 12 octobre 2021 le grand plan d’investissement d’avenir, « France 2030 » à l’Élysée. Des objectifs ambitieux mis en place pour que la France « redevienne une nation de l’innovation ». Avec cet effort sur les nouvelles technologies industrielles, Emmanuel Macron espère préparer l’avenir du pays et renforcer sa compétitivité sur la scène internationale.


Le président estime que la crise sanitaire a « conforté » les grands défis de la planète. De cette crise, il retient plusieurs leçons, notamment que « nous sommes éminemment vulnérables », dépendants vis-à-vis de l’étranger, et qu’il faut s’inscrire dans l’accélération de l’innovation. « Il nous faut avoir un pays qui produise davantage », selon le président, « innover et produire car la production de demain n’est pas celle d’hier ». Emmanuel Macron mise aussi sur la réindustrialisation« Notre pays va se réindustrialiser par des start-ups technologiques. Nous pouvons prendre le leadership » sur quelques secteurs, ajoute-t-il.

Voici ce qu’il faut retenir du plan à 30 milliards d’euros présenté par Emmanuel Macron. En plusieurs objectifs.

 

> Décarboner l’industrie

« Nous nous sommes engagés à baisser entre 2015 et 2030 de 35 % nos émissions » dans le secteur de l’industrie, rappelle Emmanuel Macron, ajoutant que la France est à moins 4 points en 2021. « Sans un investissement public, c’est insoutenable », conclut le président. Pour tenter d’y remédier, 8 milliards d’euros seront investis pour l’innovation dans la production d’électricité.

 

> Prendre le lead de l’hydrogène vert

Autre objectif du chef de l’État : devenir le leader de l’hydrogène vert en 2030. « On a un premier atout, c’est le nucléaire. Pour produire de l’hydrogène, il faut de l’électricité ». L’objectif est de produire au moins deux gigafactories ou électrolyseurs d’ici à 2030 et produire massivement de l’hydrogène, ainsi que l’ensemble des technologies utiles à son utilisation.

Macron
Source: GettyImages

> L’innovation dans l’agriculture

Emmanuel Macron veut aussi « investir dans une alimentation saine, durable et traçable et accélérer la révolution agricole, agroalimentaire ». Il souhaite que chaque agriculteur puisse vivre de son travail et, dans le même temps, produire de plus en plus avec une qualité et une sécurité alimentaire améliorée. Dans cet optique, deux milliards d’euros, dont des fonds propres, sont prévus dans les technologies du numérique, de la robotique et de la génétique.

 

> Reconquérir le secteur de la santé

Dans le domaine de la santé, Emmanuel Macron souhaite « revenir dans les tout meilleurs de tête », a-t-il dit, parlant d’une « révolution médicale » accompagnée par 7,5 milliards d’euros. L’objectif concret fixé par le président est « d’avoir au moins 20 biomédicaments contre les cancers, les maladies émergentes et les maladies chroniques ainsi que des dispositifs médicaux de demain ».

 

> Des réacteurs nucléaires innovants d’ici à 2030

D’ici à 2030, l’objectif est de faire émerger en France, des réacteurs nucléaires innovants de petite taille. Ces small modular reactors sont « beaucoup plus modulaires et beaucoup plus sûrs, parce que la sûreté est un point clé du débat sur le nucléaire », note Emmanuel Macron. Il souhaite investir un milliard d’euros dans l’énergie nucléaire.

 

> Convertir le parc automobile à l’électrique

Autre objectif fixé par le président de la République : « Près de 2 millions de véhicules électriques et hybrides. Les primes et les bonus de France Relance ont permis d’accélérer » la conversion du parc automobile, explique Emmanuel Macron, ajoutant que « trois gigafactories sont actuellement en développement ».

 

> Placer la France en tête de la production culturelle

Le Président souhaite « placer la France en tête de la production des contenus culturels et créatifs ». La stratégie d’investissement se concentrera sur les studios, la formation des professionnels et le développement de contenus. « Plusieurs territoires ont d’ores et déjà été sélectionnés, identifiés », précise-t-il, notant les grandes écoles. « Nous sommes en train de manquer de techniciens, de scénaristes professionnels dans tous les secteurs de la création. Nous devons avoir une stratégie de formation de ces métiers. »

 

> Investir dans les grands fonds marins

Dernier objectif du plan « France 2030 » : l’investissement dans les grands fonds marins pour « mener des explorations et permettre le travail scientifique », en excluant toutefois l’exploitation. Emmanuel Macron ajoute que, pour aider à ces 10 objectifs, il faut « garantir notre approvisionnement en plastique et investir dans le recyclage ». Il souhaite pour cela réduire les dépendances de la France vis-à-vis de l’étranger. Le plan d’investissements consacre 6 milliards d’euros aux composants physiques et électroniques.

 

<<< À lire également : VIDEO | Bpifrance Inno Génération 2021 : Interview exclusive d’Emmanuel Macron >>>