Set TV est une société qui propose un bouquet de 500 chaînes de contenu premium pour 20 dollars par mois. Tout ce qu’il y a de plus courant, de prime abord. Mais cette semaine, des diffuseurs comme Disney et NBC ont attaqué le streamer en justice, en Californie, pour diffusion illégale de leur contenu.

Le service propose une série d’applications qui fonctionnent avec des appareils comme FireTV d’Amazon, Nvidia, et à peu près n’importe quel appareil sous Android. Kodi, l’application de streaming vidéo, permet également de regarder des contenus de Set TV, et si elle est légale en soi, elle souffre beaucoup de plugins qui ne le sont très certainement pas.

Amazon et Netflix ont ainsi rejoint le combat aux côtés de Disney et de la Paramount contre les sociétés qui enfreignent leurs droits d’auteur. Ils réclament ainsi 150 000 dollars de dédommagement pour chaque contenu. En d’autres termes, si cela est prouvé, Set TV pourrait être condamné pour la diffusion illégale de centaines de millions de dollars de contenu.

Il n’est pas bien clair s’il est possible de streamer Netflix et Amazon à partir de Set TV, mais d’autres canaux de diffusion sont eux, en revanche, clairement mentionnés. Ainsi Netflix et Amazon ont tout intérêt à travailler main dans la main avec les détenteurs de droits d’auteurs traditionnels afin d’éliminer ce type d’infraction. Des séries comme Strangers Things ou The Grand Tour sont effet tout aussi susceptibles de se retrouver sur des sites de téléchargement.

L’objectif est de fermer ce genre de plateforme et d’envoyer un avertissement à quiconque envisage de mettre en place un service illégal de streaming.

Bien évidemment, des services comme Set TV ne sont pas totalement à diaboliser non plus. Actuellement, il n’y aucune plateforme qui rassemble tous les contenus au même endroit – certains clients souhaitant probablement simplifier leur manière de regarder des émissions, des séries… sans passer par dix plateformes différentes. Et même si ce genre de service était proposé, 20 dollars par mois pour tout ce contenu semble dérisoire.

La disponibilité des émissions de télévision et d’autres contenus sur Internet est un problème de longue date pour Hollywood. Les progrès sont lents, et pour chaque site comme Set TV traîné devant les tribunaux, des dizaines d’autres continuent d’exercer en toute tranquillité. C’est une chose de proposer du contenu à un certain coût (comme Netflix), c’en est une autre de facturer le contenu qu’on ne possède pas (comme Set TV).