Tandis que les États-Unis se préparent aux élections de 2020, Facebook a annoncé mardi que ses utilisateurs pourront désactiver toutes les publicités politiques, après des mois de critiques à ce sujet.

 Faits essentiels

  • Les utilisateurs de Facebook et d’Instagram pourront désactiver toutes les publicités à caractère social, électoral ou politique des candidats, des comités d’action politiques ou d’autres organismes sponsorisés. Pour ce faire, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a annoncé dans un article du USA Today : « Nous mettons à disposition de nos utilisateurs, qui ont déjà pris leur décision et qui souhaitent simplement que l’élection soit terminée, l’option de ne plus voir de publicités politiques. Nous vous rappelons tout de même qu’il est très important de voter ».
  • Facebook espère que cette fonctionnalité sera disponible partout à travers les États-Unis au cours des prochaines semaines. De plus, elle sera probablement disponible dans d’autres pays où Facebook suit les élections à l’automne.
  • En effet, la politique publicitaire de l’entreprise est critiquée par les démocrates, notamment par Joe Biden. Pour cause, depuis l’année dernière, Facebook a doublé ses autorisations pour les publicités sans vérification et parfois mensongères des hommes politiques.
  • En outre, le fait que Facebook donne la possibilité à ses utilisateurs de désactiver les publicités politiques marque un parallèle avec son concurrent Twitter, car ce dernier interdit toute publicité politique sur sa plateforme.
  • Aussi, la réaction et l’adaptation des compagnes restent floues, car elles dépensent des millions sur Facebook et Instagram afin de toucher les électeurs. Cependant, ni la campagne de Donald Trump ni celle de Joe Biden n’ont répondu immédiatement aux demandes de commentaires de Forbes US.

Contexte général

En 2016, la stratégie de campagne électorale de Donald Trump se basait énormément sur les publicités Facebook. Cependant, l’entreprise a par la suite fait l’objet d’un examen approfondi pour son manque de relecture et de vérification des faits. En effet, Mark Zuckerberg n’a jamais voulu intervenir dans la politique. Il a par la suite affirmé que les entreprises technologiques privées ne devraient pas décider de ce qui est vrai ou faux.

En revanche, tout en dépensant de l’argent sur les publicités Facebook, la campagne de Joe Biden a fait de la « révision » de Facebook, en demandant à l’entreprise de vérifier les faits de toutes les publicités politiques avant qu’elles ne soient publiées. Cette demande n’a malheureusement pas abouti.

Pour conclure, selon Facebook, Donald Trump a investi 33,7 millions de dollars en publicités depuis janvier, alors que Joe Biden n’a investi que 24,2 millions de dollars.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Rachel Sandler 

<<< À lire également : Amazon Ne Laissera Pas La Police Utiliser Sa Technologie De Reconnaissance Faciale Pendant Un An >>>