Au fur et à mesure des jours nous nous enfonçons dans une crise économique sans précédent dont l’issue est pour l’instant toujours inconnue. Avec un krack boursier historique, des fermetures de magasins, un confinement total dans plusieurs pays, les fermetures des frontières, les conséquences sont absolument dramatiques pour les entreprises au sens large. Le secteur du e-commerce, quant à lui, observe une hausse globale de plus de 20% ce qui inspire un espoir sur une transition économique qui peut malgré tout avoir une certaine issue positive. 

Il est aujourd’hui de notre devoir, en tant que professionnels du marketing et de la communication digitale, d’accompagner les entreprises dans la « révolution digitale » à laquelle nous étions déjà confrontés mais dont l’accélération massive due aux actualités à son rôle à jouer dans l’équilibre de l’économie mondiale tout en restant optimistes et solidaires.


Un contexte économique en détresse inédit

On ne parle aujourd’hui plus de bouleversement mais bien d’une catastrophe planétaire. Au-delà de l’impact sanitaire, c’est l’économie mondiale qui se retrouve dans un contexte de détresse inédite. La bourse de Paris a connu son plus gros krash depuis sa création et les frontières se ferment peu à peu dans le monde laissant des points d’interrogations sur l’avenir de la Mondialisation et des échanges commerciaux internationaux. Les magasins sont fermés, certaines activités sont dans l’obligation de cesser, l’avenir du modèle du secteur du tourisme est compromis et les populations se concentrent sur les premières nécessités en s’entrainant les uns les autres dans une négativité opaque. Au milieu de tout cela, certains cherchent la lumière, l’optimisme et font bouger les mentalités car, oui le modèle du monde que nous avons toujours connu disparait et ne reviendra pas.      

Est-ce possible de voir une issue positive à ce stade de la crise ?  

Nous avons toujours observé les générations précédentes nous prouver par A + B que internet et le digital n’avaient pas d’avenir et que nos métiers n’avaient de sens pour personne. Dans ce contexte particulier, nous réalisons que le modèle économique obsolète de ces dernières décennies laisse place à l’ère d’une « révolution digitale » digne de la dernière révolution industrielle que nos anciens ont traversé. Vous me direz : « Pourquoi vouloir rester optimiste malgré une situation aussi dramatique et inquiétante ? », tout simplement parce que c’est dans l’adversité que se passe souvent les plus belles choses. J’ai eu la chance de voir et de lire des réactions de soutient et de solidarité sur Linkedin que nous n’aurions pas vu dans d’autres circonstances. Les entrepreneurs qui se sentent esseulés, ne le sont en réalité absolument pas et il est indispensable de se concentrer sur le digital pour communiquer ce message d’espoir, de solutions qui sont à portée de main et de solidarité.    

La solidarité des professionnels au service de l’économie et des entrepreneurs

 Depuis quelques jours, 90% des entreprises mettent en place des réunions de crises par visioconférences avec des salariés entourés de leurs enfants et de leurs proches dans un confinement total. Une situation de crise perturbante qui implique de sortir de notre zone de confort et qui n’est pas synonyme de désespoir. Le changement fait souvent peur mais il est un pas fondamental pour se diriger vers les bonnes décisions et une transformation positive. J’ai eu la chance une fois encore de pouvoir échanger avec des clients et des confrères sur cette situation déstabilisante. Les avis diffèrent mais il est évident que la volonté de survie dépasse toute crise de panique. Mon échange avec Olivier Danniau, responsable France de la plateforme de mise en relation entre annonceurs et communicants SORTLIST, a annoncé prendre une mesure importante de facilitation de la survie des TPE/PME en les soutenant du mieux possible, en supprimant les commissionnements et en les accompagnant plus que jamais dans leurs processus d’innovation. Ces mesures seront mises en place jusqu’à fin 2020 afin de dynamiser l’économie du mieux possible et montrer aux TPE/PME qu’il est indispensable de se focaliser sur la communication et le marketing pour anticiper l’après « Coronavirus ». Ce type de mobilisation est bien évidement à appliquer également aux grandes entreprises et grands groupes qui font face à des problématiques tout aussi catastrophiques.  En effet, il y a eu un avant et il y aura un après, cet après ne pourra être pérenne qu’avec la mobilisation grandissante des professionnels. La survie d’une activité passe d’abord par une stratégie adaptée et par la communication.                    

<<< À lire également : Covid-19 : Les Principales Mesures Prises En Europe >>>