Si l’élection du nouveau Président des États-Unis doit encore être entérinée, elle engendre un grand nombre de débats. Même si elle n’impacte pas directement les PME françaises, elle reste un événement international majeur qui va générer des opportunités nouvelles, notamment dans trois domaines. A nos chefs d’entreprises de savoir les saisir pour contrer l’inertie économique actuelle !

 


Trop d’entrepreneurs français regardent le résultat de l’élection présidentielle américaine avec un angle purement franco-français, laissant les analyses plus larges aux économistes et experts avertis ainsi qu’à certains dirigeants de grands groupes fortement internationalisés.

Certes, sur le terrain comme dans l’actualité, l’élection de Joe Biden s’avère être un non-sujet pour le quotidien des PME, voire les ETI françaises. Si les discussions sont animées, elles ne portent en rien sur des enjeux susceptibles d’avoir un impact sur notre économie et pour nos entreprises. Il est surtout question de l’âge du nouveau Président américain, du rôle de la future Première Dame, du soutien que lui a apporté Barack Obama, de la place que va jouer la colistière et nouvelle Vice-Présidente Kamala Harris, des attaques des Républicains contre le trafic des élections par les Démocrates … Enfin, rien qui ne concerne vraiment nos chefs d’entreprise …

Toutefois, comme tout événement, cette élection va générer son lot d’opportunités ; et il va y en avoir pour nos PME. A elles les saisir !

 

La lutte contre le réchauffement climatique

Le premier sujet sera la lutte contre le réchauffement climatique. Pour Biden, l’écologie apparaît comme un sujet important, qui doit être économique viable. Il a d’ailleurs promis promet de rejoindre l’accord de Paris « dès le premier jour de son investiture » et a fait de la transition verte sa priorité, avec un objectif de zéro émission nette de carbone en 2035.

Un plan de relance verte de 2000 milliards de dollars sur quatre ans a été annoncé pour mener la transition énergétique. Le nouveau Président des Etats-Unis est aussi parler de donner un coup de pouce fiscal à la voiture électrique et d’investir dans les énergies renouvelables, les mobilités propres et les travaux d’efficacité énergétique.

Les entreprises françaises étant très à la pointe de ces technologies vertes, en particulier pour les mobilités du futur, c’est une superbe opportunité de s’exporter et de faire valoir outre-Atlantique le “Made in France”. Le marché américain a en effet pris du retard sur ces questions et nos PME et ETI françaises pourraient lui permettre de tenir ses engagements annoncés à horizon 2035.

 

Développer des entreprises françaises sur le sol américain

Seconde opportunité à saisir : la croissance et les investissements attendus dans certains secteurs. A 1ère vue, le programme de Joe Biden prévoit de remonter le niveau de l’IS à 28%. Cela ne va pas aider nos entreprises implantées aux Etats-Unis à court terme.

Mais à moyen terme, ces hausses d’impôts financeront son plan de relance américain de 7000 milliards de dollars pour l’éducation, la santé, les infrastructures, etc. En dopant ainsi la croissance, ce plan va accroître la consommation et donc les besoins en équipements des entreprises …  Autant de nouveaux débouchés pour nos entreprises !

 

Restauration de l’entente entre l’Europe et les États-Unis

Contrairement à son prédécesseur, Biden souhaite renforcer ses relations avec l’Europe pour mieux contrer la Chine – même si, bien sûr, cela se fera dans le but de protéger les intérêts américains.Néanmoins, un réchauffement des échanges multilatéraux signifierait la fin des surtaxes douanières instaurées à titre de représailles depuis octobre 2019 et pénalisant les importations d’un certain nombre de produits européens, dont Airbus, les vins ou encore les fromages français, soit une reprise des exportations positives pour nos entreprises.

 

Les rebonds et succès surviennent quand l’entrepreneur regarde autrement son marché, avec un prisme international et en se mettant en quête de nouveaux leviers de croissance. L’enjeu est d’autant plus critique que nos entrepreneurs sont confrontés à un contexte de crise économique et de non-croissance. Sauf qu’il ne suffit pas de le dire et de s’en plaindre. Il faut se projeter, chercher dans tout événement, et notamment les grands événements géopolitiques comme les élections américaines, les opportunités business qui peuvent en naître ; surtout maintenant, il faut agir et s’en saisir !

 

<<< A lire également : Joe Biden : Les Premiers Chantiers Du Nouveau Président Américain >>>