La banque centrale chinoise a déclaré vendredi que toutes les transactions en crypto-monnaies étaient illégales, interdisant aux bourses de crypto-monnaies à l’étranger de fournir des services aux investisseurs dans le pays, alors qu’elle poursuit sa répression des crypto-monnaies.

 

Principaux faits

  • Dans une mise à jour sur son site Web, la Banque populaire de Chine (PBoC) a annoncé qu’elle interdirait aux institutions financières, aux sociétés de paiement et aux plateformes Internet de faciliter les échanges de crypto-monnaies.
  • Le régulateur a également indiqué qu’il allait renforcer la surveillance des risques liés aux activités liées aux crypto-monnaies.
  • La banque centrale a également l’intention de mettre en place un mécanisme d’alerte précoce et de mettre fin au « battage publicitaire » dans les activités de trading et d’extraction de crypto.
  • À la suite de cette annonce, la valeur du Bitcoin a chuté de 4,5% vendredi, tandis que celle de l’Ether s’est effondrée de 6,5%.

 

Le contexte

La directive de vendredi est la dernière action entreprise par Pékin dans le cadre de sa répression continue contre le trading et l’extraction de crypto-monnaies. Ces mesures ont provoqué de fortes variations de la valeur des crypto-monnaies les plus populaires, qui avaient déjà connu une chute par rapport aux sommets atteints plus tôt cette année. En mai, le Conseil d’État chinois a ordonné une répression de l’extraction de crypto-monnaies dans le pays, car cette activité consomme des quantités massives d’énergie, ce qui, selon Pékin, entraverait ses efforts pour réduire les émissions de carbone.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

 

<<< À lire également : YESorNO, ou comment les crypto-monnaies s’invitent dans l’industrie des paris en ligne… >>>