Découvrez l’interview exclusive de Leonardo Ferragamo, directeur d’une marque mondiale, cotée en bourse : Nautor’s Swan. Ainsi que sa passion pour la navigation, transmise par sa famille.


 

Pouvez-vous me donner quelques informations sur vous. Comment et quand avez-vous rejoint le groupe familial ?

Leonardo Ferragamo : Enfant, j’ai toujours été fasciné par le monde de la chaussure et ce qui l’entoure. Je suivais mon père partout, jouant avec les cuirs et les outils. En 1973, j’ai commencé à travailler dans l’entreprise : je m’occupais d’abord de la production de cuir, puis du développement de chaussures et de vêtements pour hommes. Dans le but d’une expansion internationale de Salvatore Ferragamo, de la fin des années 1980 jusqu’en 2000, j’ai commencé à exercer la fonction de directeur général de la division Europe/Asie, supervisant le développement marketing du groupe sur les marchés asiatiques (vente au détail et en gros) et le marché européen (vente en gros), ainsi que le développement des relations commerciales et des premières filiales opérationnelles en Amérique latine.

Nous sommes aujourd’hui une marque mondiale et une société cotée en bourse, mais nos racines et notre moteur sont la famille, à commencer par mon père, un homme extraordinairement innovant et créatif, qui était en avance sur son temps.

 

 

Pouvez-vous me donner quelques informations sur votre parcours avec Nautor’s Swan. Pourquoi avez-vous décidé de racheter cette entreprise ? Quelle était votre vision, et avez-vous déjà pensé à des synergies avec le reste de vos activités ?

L. F. : J’étais très jeune lorsque mon frère Ferruccio m’a emmené pour la première fois sur un voilier à bord de son Flying Dutchman. J’ai eu le coup de foudre pour ce sport et, à partir de ce moment, je n’ai jamais cessé de naviguer, que ce soit en régate ou pour le pur plaisir de naviguer en famille ou entre amis. J’ai toujours été un fan des yachts Swan, notamment en raison de l’extraordinaire savoir-faire des artisans finlandais. En 1988, j’ai acheté mon premier Swan 51 et en 1998, j’ai décidé d’investir dans le chantier naval avec le rêve d’en faire une grande marque. J’ai commencé ce parcours avec fierté et confiant dans l’opportunité de faire évoluer Nautor’s Swan au niveau international.

Un yacht Swan incarne l’union parfaite du style, du confort et de la performance et depuis que j’ai acheté le chantier, nous avons travaillé avec passion, responsabilité et sans relâche pour toujours offrir qualité, performance et fiabilité.

Aujourd’hui, Nautor’s Swan est une marque à 360°. Lorsqu’un propriétaire nous choisit, il entre dans une planète entièrement dédiée : nous avons une succursale de location et de courtage, pour ceux qui font leurs premiers pas dans le monde de la voile ou qui souhaitent se perfectionner ; le chantier naval, qui construit le bateau de leurs rêves ; le ClubSwan Racing pour les plus sportifs et un service global pour les accompagner 24 heures sur 24, où qu’ils soient. Nous sommes entrés dans la catégorie des yachts à moteur avec le Swan Shadow en janvier 2021, et nous avons encore beaucoup d’idées pour l’avenir.

Nous travaillons sans relâche dans la recherche et le développement de nouvelles solutions innovantes à proposer à bord et à terre, et dans l’évolution vers le futur pour rendre cette marque toujours plus forte.

Les valeurs de Nautor’s Swan, à savoir l’innovation, le savoir-faire, la performance, le confort, le style, la qualité et l’excellence intemporelle, coexistent dans toutes les activités dans lesquelles je suis impliqué.

 

 

Le ClubSwan et les régates. Dites-nous comment vous est venue l’idée de développer un challenge aussi unique ?

L. F. : Tout a commencé avec les lancements du Swan 45 et du ClubSwan 42, mais le véritable tournant a eu lieu en 2016, avec la présentation du ClubSwan 50 lors de la célébration du 50ème anniversaire de la marque. Le ClubSwan 50 a marqué l’introduction sur le marché d’un véritable « game changer ». Il a été suivi par le ClubSwan 36, à la pointe de la technologie et assisté par C-foil, le yacht de course ClubSwan 125, conçu pour battre tous les records du monde et la première coque, Skorpios, a remporté la ligne d’honneur lors de la dernière Rolex Fastnet Race. Le ClubSwan 80, dernier né de la gamme ClubSwan Yachts, est en cours de construction et devrait être mis à l’eau en avril 2022.

 

Saint-Tropez est l’un des rares lieux au monde à avoir un grand caractère et une atmosphère unique. C’est l’équilibre parfait pour les conditions de navigation et la vie en mer, mais aussi pour le glamour et le plaisir que nous avons après les courses, à terre.

 

La course est dans l’ADN de Nautor’s Swan depuis le début et nos régates sont les événements les plus attendus par nos propriétaires. Nous avons une division dédiée, le ClubSwan Racing, dirigée par Federico Michetti, avec une équipe hautement qualifiée et un calendrier complet d’événements de course pour le Rating et le One Design, afin de fournir à nos propriétaires les meilleures et les plus fiables occasions de régater et de rester ensemble dans le parfait esprit de Swan.

 

 

La dernière édition de cette année se déroulera à Saint-Tropez, en France ; pourquoi ? En quoi Saint-Tropez est-elle unique pour vous et dans le cœur de vos clients ?

L. F. : Saint-Tropez est l’un des rares lieux au monde à avoir un grand caractère et une atmosphère unique. C’est l’équilibre parfait pour les conditions de navigation et la vie en mer, mais aussi pour le glamour et le plaisir que nous avons après les courses, à terre.

 

 

<<< À lire également :Covid-19 : Le vaccin Pfizer offre une protection à long terme de 100 % chez les jeunes adolescents>>>