💡 Chaque mois, Forbes France vous fait découvrir une personnalité du monde de la musique. De ceux et celles qui font surgir les talents.


Clarinettiste de renom, récompensé par de nombreux prix internationaux, notamment au prestigieux concours international de l’ARD à Munich et qui se produit dans les plus belles salles de concert du monde, Julien Chabod est aussi entrepreneur dans l’âme. Il réussit brillamment à gérer simultanément sa carrière d’artiste et ses autres nombreuses activités. Il a ainsi créé « Klarthe », plateforme musicale conçue par et pour les artistes, qui développe différentes activités de production, de management et d’édition. Cette plateforme rencontre un vif succès.

 

Entretien réalisé par Florence PETROS

 

Comment votre passion pour la clarinette est-elle née ?

Julien Chabod : Mes parents, des gens de la terre, ont toujours souhaité que leurs enfants aient accès à la culture  « au sens large ». Ils ne nous ont jamais limité dans nos choix et nous avons eu accès à la peinture, la danse, la musique… Natif de Normandie, il y a sur ces contrées une forte tradition d’orchestre d’harmonie et j’ai été baigné  dès mon plus jeune âge dans cette culture-là. J’ai retrouvé dans la clarinette, ce son incroyable, qui m’est apparu très proche de la voix humaine. A l’âge de 16 ans, deux options se sont présentées à moi : le basket-ball ou la clarinette. J’avais quelques facilités pour ces deux activités !  Le choix de la clarinette a été le choix de la longévité… On prend sa retraite un peu plus tard étant musicien !

 

Comment gère-t-on simultanément une carrière de musicien et une entreprise ?

J. C. : Nous avons tous des talents cachés. Nous ne sommes pas uniquement faits pour faire ce que l’on a appris pendant nos études. Je me suis donc autorisé à être un homme d’entreprise et ainsi élargir mon champ des possibles. Ne jamais se limiter, telle est ma devise. Dans la complémentarité entre un musicien et une entreprise, je passe juste de l’autre côté du miroir. On s’émancipe et la société actuelle nous pousse à créer, à se diversifier et à se réinventer. J’ai besoin d’être nourri en permanence. Je soigne mon hyperactivité comme je peux ! Je pense que le musicien a un savoir-faire évident et il faut le faire savoir. C’est la complémentarité entre le musicien et l’entrepreneur.

Julien Chabod

 
Pouvez-vous nous éclairer sur les activités des 3 piliers de la plateforme : Klarthe Records, Klarthe Management et Klarthe Editions ?

J. C. : Les 3 piliers sont interdépendants et ils constituent une vision à 360° de l’industrie musicale dans sa
globalité.
 – Le label de disque est important dans les démarches artistiques ;
 – Le Management est indispensable à l’essor des artistes ;
 – Les Éditions font perdurer la vision de tous ces artistes.
Ils se complètent en réalité et il y a une pertinence des vases communicants entre ces 3 piliers vivants faits pour mettre en valeur l’artiste.

 

 

Quelle est votre actualité de l’été ?
J. C. : L’intégrale des symphonies de Beethoven avec le Chamber Orchestra of Europe sous la direction de Yannick Nézet-Séguin à Baden-Baden du 29/06 au 10/07. Cette intégrale paraîtra au disque sous le label Deutsche Grammophon.
Du 13 au 17 juillet, je joue avec l’Orchestre National de Lille sous la direction de Pierre Dumoussaud.
Du 28/07 au 14/08, au Festival de Prades avec Pierre Bleuse, Klarthe Quintet… pour de nombreux concerts !
15/08 Récital avec Frédéric Lagarde au prieuré de Mayanne.
1/10/21 : Sortie de l’album Call of Beauty avec Julien Chabod (clarinette), Pierre Rémondière (cor) et Julien Gernay (piano) autour des pièces de Bacri, Beffa, Calmel, Charles et Farjot qui leurs sont dédiées. 

 

Et vos coups de cœur de l’été ?
J. C. : Tous les enregistrements de Chamber Orchestra of Europe qui sont pour moi à chaque fois des références. Et deux festivals qui me tiennent à cœur, le Festival des Monts de la Madeleine et le Festival Sinfonia en Périgord qui sont deux festivals à taille humaine où les artistes sont très proches de leur public.

 

 

<<< À lire également : Fortissimo | Rencontre avec la pianiste Lydia Jardon >>>