➡ Vivez intensément Cannes 2021 avec notre envoyé spécial Théodore Laurent. Informations, coulisses, interviews en direct de la Croisette avec Forbes.


 

➡ FILMS DU JOUR 

La fièvre de Petrov de Kirill Serebrennikov

Affaibli par une forte fièvre, Petrov, auteur de BD désabusé, est entraîné par son ami Igor dans une longue virée alcoolisée à bord d’un corbillard. La lisière entre rêve et réalité s’estompe à mesure que les souvenirs d’enfance de Petrov ressurgissent et se confondent avec le présent.

Le film était sûrement l’un des plus attendus de cette 74e édition du festival de Cannes, le cinéaste russe Kirill Serebrennikov étant considéré comme l’un des plus audacieux de sa génération. La fresque onirique n’a pas déçu les spectateurs du Grand Théâtre Lumière qui ont réservé une longue ovation au réalisateur russe, grand absent du festival. Un seul mot pourrait résumer à merveille l’œuvre dont nous avons été témoins : kafkaïen.

Date de sortie : 9 septembre 2021


The French dispatch de Wes Anderson

The French Dispatch, représentation fantasmée du journal The New Yorker, donne des nouvelles de la France à l’Amérique. Implanté dans la ville imaginaire d’Ennuie-sur-Blasé, qui évoque Paris, son rédacteur en chef envoie les journalistes enquêter dans le pays. Au cours d’une plongée dans les méandres de la ville, nous suivrons les aventures d’un artiste psychotique, puis le récit d’un d’un soulèvement étudiant avant une enquête gastronomique qui se transforme en polar.

Le journalisme et la France sont mis à l’honneur dans le nouveau film de Wes Anderson. Le cinéaste américain est fidèle à sa ligne de conduite, son nouveau film est une ode picturale sans pareil.


➡ LA DECLA DU JOUR | Nous avons eu la chance de rencontrer, l’un des grands espoirs du cinéma français, Idir Azougli. Dans un entretien qui sera publié prochainement, le jeune comédien nous a confié que donner la réplique à Matt Damon ne l’avait pas intimidé plus que cela “Je n’avais jamais vu Matt Damon, on me l’aurait mis devant moi je ne l’aurais pas reconnu Paradoxalement, si je devais refaire un film avec lui aujourd’hui, je pense que j’aurais la pression !”.


L’INFO DU JOUR | Cannes a apporté son soutien au cinéaste russe, Kirill Serebrennikov, absent pour le deuxième fois consécutive après 2017 pour LETO, lui qui a interdiction de quitter la Russie. La troupe de La Fièvre de Petrov a monté les marches la poitrine ornée d’un badge rouge aux initiales “KS”. Le président du festival, Pierre Lescure et le délégué général Thierry Frémaux le portait également.

Le cinéaste a été arrêté en 2017, lors du tournage de Leto, accusé d’avoir détourné 1,8 million d’euros de subventions publiques dans le cadre d’un projet théâtral soutenu par le ministère de la culture. Assigné à résidence pendant près de deux ans, il a été condamné en juin 2020 à trois ans de prison, assortie d’une interdiction de quitter le territoire. Le procès a été qualifié d’absurde par les observateurs constatant derrière cela une volonté de pression sur l’art contemporain.

 

<<< À lire également : Festival de Cannes 2021 | Le récap’ de la journée : Benedetta, Pio Marmaï aimerait en découdre avec Macron, chronologie des médias >>>