L’aviation est un des secteurs les plus impactés par l’épidémie du coronavirus, et Air France-KLM et Quantas ont révélé que le virus pourrait leur faire perdre des centaines de millions de dollars sur leurs revenus de cette année.

La compagnie franco-hollandaise, Air France-KLM, a indiqué que la baisse de la demande et les annulations de vols vers la Chine jusqu’à fin mars pourrait leur faire perdre 215 millions $ de leurs revenus entre février et avril. La ligne aérienne a suspendu ses vols vers Shanghai et Bejing jusqu’au 15 mars. D’après Reuters, les vols vers la Chine représente plus de 5 % de son trafic, alors que l’entreprise estime pouvoir revenir à un service normal le 29 mars. Mardi, les parts de la société étaient en baisse de plus de 7 %. Jeudi, Quantas a prévenu qu’ils pourraient perdre 99 millions $ de revenus en 2020 puisqu’ils ont réduit leurs vols de 16 % entre l’Australie et l’Asie jusqu’à mai. Les coupures de vols comptent pour vers Hong Kong et Singapour, alors que le transporteur est face à une demande plus faible pour voyager dans la région à cause du virus potentiellement mortel.

D’après Bloomberg, le gouvernement chinois se préparerait à un plan de sauvetage pour le groupe HNA qui pourrait voir son vaisseau-amiral, Hainan Airlines, et ses autres atouts de l’aviation se faire vendre.  La société de voyages et de loisirs basé à Hainan faisait face à une pression financée avec l’épidémie du coronavirus, et a retardé le paiement de leurs employés en décembre, alors qu’ils étaient dans une situation compliqué avec les coûts d’une série d’acquisitions alimentée par la dette, qui comprenait l’achat d’une part de 25 % dans Hilton Worldwide.

Les compagnies de vols étaient les premières victimes économiques du coronavirus, avec une série de compagnies aériennes internationales suspendant tous les vols vers la Chine, ce qui était le troisième plus gros domaine dans le marché de l’aviation. D’après l’analyse de OAG Aviation, les annulations de vols et les restrictions de voyages national et international ont signifié que le marché de l’aviation chinois est désormais plus petit que celui du Portugal. United, Delta et American ont suspendu des vols pour la Chine, tandis que Cathay Pacific, le transporteur principal, fait face à de sérieux défis financiers et une baisse de 90 % de ses vols vers le continent. La compagnie de vol a aussi demandé à ses 27 000 employés de prendre des vacances non payées dans le but d’économiser de l’argent.

Les croisières sont aussi des victimes des peurs de l’épidémie. Royal Caribbean ont annulé 18 croisières à cause du coronavirus, alors que, ces dernières semaines, plusieurs ports en Asie ont bloqué les bateaux de croisières de la mise à quai . Le virus a été détecté sur des bateaux de croisières ancré au Japon, et autour de 3 700 passagers sont restés coincés à l’intérieur en quarantaine. Plus de 500 personnes à bord ont été testé positif au Covid-19, avec des chiffres qui augmentent chaque jour. Deux passagers de 80 ans, à bord du bateau, sont décédés. Les passagers qui ont été testés négatifs pour le virus ont commencé à débarquer hier.

En chiffres : plus de 2 100 personnes qui ont eu le coronavirus, officiellement appelé Covid-19, sont décédés. Alors que plus de 75 000 personnes sont infectés dans douze pays, mais en grande majorité en Chine. Plus de 16 000 personnes se sont rétablis après avoir reçu un traitement dans un hôpital.

<<< À lire également : Coronavirus : L’Aviation Pourrait Perdre Jusqu’à 5 Milliards De Dollars >>>