L’ego, c’est la vision intrinsèque que l’on a de soi-même. En sa qualité de coach exécutive, Christine Comaford vise à faire grandir les sociétés de ses clients et à faire vibrer leur culture d’entreprise. Mais dans son travail, elle entend régulièrement ses clients se rabaisser plus bas que terre.

La phrase la plus courante ? « Je n’en vaux pas la peine ». Cette affirmation enferme ses émetteurs dans la douleur et cause une distraction, puisque ces derniers sont toujours à la recherche d’individus, d’objets ou d’expériences qui pourraient les faire se sentir entiers et méritants.

 

Comment fonctionne l’ego ?

L’ego est le côté détaché de son individualité. Dans le cadre de son coaching exécutif, Christine Comaford utilise différents procédés avec ses clients afin de réintégrer les aspects d’eux-mêmes qu’ils avaient perdus. Car nous avons tous déjà au moins une fois abandonné une partie de nous-mêmes. Nous « nous séparons » de nous-mêmes lors d’événements traumatisants notamment. Dans son livre Power Your Tribe, la coach exécutive présente un vaste processus permettant de se reconquérir. Ce n’est pas aussi efficace qu’une séance de coaching, mais c’est mieux que rien.

Voici notamment un outil que nous exposerons rapidement : les droits organiques. Prenez un moment pour vous, éteignez votre téléphone, coupez le son de votre ordinateur et acceptez d’être présent avec vous-même.

Jetons maintenant un coup d’œil à vos droits organiques. En regardant le tableau ci-dessous, demandez-vous si vous exercez ces droits et, en fonction, donnez-vous une note entre 0 et 5 (0 si vous n’exercez pas du tout ce droit et 5 si vous vous comportez toujours de manière à honorer ce droit).
 

Le droit d’exister

Comportement brut : Si un individu minimise ses exploits, garde la tête basse, tente de se faire invisible, ou devient silencieux en temps de conflit, s’il intellectualise tout (au risque de ne pas ressentir d’émotions), il y a de fortes chances qu’il ne se donne pas le droit d’exister.

Ce qui est recherché : La sécurité, la sensation d’être important.

Comment changer : Reconnaître sa valeur et se faire voir en communiquant de façon proactive, en jouant consciemment un rôle, en faisant le point sur ses émotions.

Comment aider les autres : Reconnaître leur valeur, les faire participer, leur donner un rôle, demander comment ils se sentent.

 

Le droit d’avoir des besoins

Comportement brut : Si un individu place régulièrement les besoins des autres avant les siens, qu’il se « sacrifie pour l’équipe » de façon répétée, ou qu’il ne sait pas vraiment ce qu’il veut, il y a de fortes chances qu’il ne se donne pas le droit d’avoir des besoins.

Ce qui est recherché : Le sentiment d’appartenance, la sensation d’être important.

Comment changer : Demander précisément ce que l’on veut, dire explicitement ce que l’on ne peut pas faire, établir des limites saines, dire « non » quand on risque d’en faire trop.

Comment aider les autres : Venir en aide, montrer qu’ils ne sont pas seuls, partager la charge de travail.

 

Le droit de passer à l’action

Comportement brut : Si un individu procrastine souvent ou a des difficultés à s’engager, est souvent en retard face aux échéances, il y a de fortes chances qu’il ne se donne pas le droit de passer à l’action.

Ce qui est recherché : La sécurité, la sensation d’être important.

Comment changer : Obtenir l’appui d’un partenaire responsable qui puisse encourager à tenir ses engagements, être sûr de bien comprendre sa définition du « succès » afin d’avancer dans ce sens.

Comment aider les autres : Les encourager à établir un projet, les faire travailler en équipe avec des individus proactifs.

 

Le droit de s’exposer à des conséquences

Comportement brut : Si un individu se victimise souvent, accuse les autres pour ses propres choix et ses propres actions, ou évite les responsabilités, il y a de fortes chances qu’il ne se donne pas le droit de s’exposer à des conséquences.

Ce qui est recherché : Le sentiment d’appartenance, la sensation d’être important.

Comment changer : Réfléchir à l’impact de ses choix sur les autres, envisager des résultats positifs, être conscient de son rôle.

Comment aider les autres : Expliquer que les changements de cap permettent de s’améliorer, envisager les pires et les meilleurs scénarios.

 

 

Le droit d’être aimé

Comportement brut : Si un individu n’est pas à l’aise avec les gestes d’affection, ou ne supporte pas les émotions intenses (les siennes ou celles d’autrui), il y a de fortes chances qu’il ne se donne pas le droit d’être aimé.

Ce qui est recherché : Le sentiment d’appartenance, la sécurité.

Comment changer : Demander de l’affection, demander de l’aide à ses amis/à sa famille, rester en présence d’individus qui expriment leurs sentiments, réfléchir aux bienfaits de la compassion et de l’empathie.

Comment aider les autres : Les aider à comprendre ce qu’ils ressentent afin d’atteindre un état optimal.

 

Alors ? Quels sont les droits organiques que vous devriez améliorer ? Notez que les droits organiques faibles sont souvent à l’origine de vos contrariétés. Intéressant, non ?

 

L’ego aime rejeter la faute sur les autres

Un autre piège de l’ego est la manière dont il se bat pour rester faible, en se faisant du tort ou en faisant du tort à autrui. C’est ainsi que l’ego reste le même, qu’il maintient son statu quo et qu’il évite le changement, autrement dit qu’il reste figé, petit, effrayé et moralisateur.

Nous travaillons tous à la guérison de quelque chose : notre corps, nos émotions, notre esprit, nos conditions de vie, etc. Ce n’est pas grave, car si tout était parfait tout le temps, on s’ennuierait ! Pas de conflits, pas de chemin à parcourir, pas de chemin parcouru, pas de triomphe sur l’adversité et pas de triomphe, pas de héros !

La personne que vous cherchiez, c’est vous. Personne d’autre que vous ne peut vraiment vous combler à long terme. Lorsque vous investissez en vous en apprenant, en faisant appel à un coach, en participant à une retraite, etc., vous affirmez que vous êtes important, que vous valez la peine d’investir dans ce que vous faites et que vous méritez de créer la vie et la carrière que vous souhaitez.

 

Bilan

  • Les droits organiques nous aident à comprendre la raison derrière nos actes, et ce qui nous ce qui nous occasionne le plus de douleur émotionnelle.
  • Votre ego sera toujours à la recherche de personnes/d’objets/d’endroits où être déçu, blessé ou stressé, mais ne rentrez pas dans cette boucle infernale.
  • Investir pour découvrir qui vous êtes vraiment sera forcément bénéfique à terme.