Avec cette nouvelle solution, les PME/PMI comme les grands comptes peuvent compter sur un dispositif sûr, souple et unique qui fonctionne sur l’ensemble des dispositifs informatiques, du PC au smartphone. Les explications de Jean-Marc Rietsch, directeur général de FISAM, entreprise à l’origine de la création de Pineappli.

 

Pourquoi avoir choisi de lancer une nouvelle solution de dématérialisation des documents ?

Bien sûr, il existe déjà sur le marché des solutions de dématérialisation des documents. Toutefois, Pineappli vient combler un vide. Son origine date de 2010. A l’époque, en matière d’archivage électronique, les experts étaient divisés en deux camps : ceux qui, dans le domaine, pensaient que l’utilisation du cloud était impossible pour des raisons de sécurité, et les autres, dont je faisais partie, qui estimaient, au vu des développements des solutions d’hébergement à distance des données, qu’on ne pourrait pas aller contre ces évolutions. Il fallait donc trouver le moyen de sécuriser le dispositif pour qu’il soit acceptable en matière d’archivage à valeur probante. Cela m’a amené à déposer mon idée en 2016 qui depuis a fait l’objet d’un brevet européen, puis américain.

 

Quel en est le principe ?

Au lieu d’envoyer un document complet dans un espace cloud que l’on ne maîtrise que partiellement, ce dernier va être « tronçonné » en morceaux et chacun d’eux chiffré avec une clé différente. Ils seront totalement anonymisés et envoyés séparément dans le cloud pour y être conservés. En conséquence, même si quelqu’un pénètre dans un espace d’hébergement, parvient à récupérer ces différentes parties et arrive à les déchiffrer, ce qui est très loin d’être gagné, il ne sera pas en capacité de reconstituer le document. Le dispositif offre donc à la fois sécurité et confidentialité absolue. C’est l’un des plus sûrs, si ce n’est le plus sûr au monde, pour conserver de la donnée. Rappelons qu’encore aujourd’hui, les transferts de documents continuent à se faire dans 98 % des cas par email en pièce jointe ce qui ne garantit ni la confidentialité, ni l’assurance que le destinataire l’a reçu. Pineappli propose un service qui permet de tracer les documents et de vérifier que ces derniers ont bien été ouverts et validés par les destinataires (même s’ils sont plusieurs).

 

Comment le document est-il récupéré par une personne qui est en droit de le faire ?

En tant qu’utilisateur Pineappli, il va vous être demandé de définir un mot de passe modifiable à tout moment. Ce dernier est utilisé pour chiffrer vos propres données. Sans ce mot de passe, il est impossible de les récupérer. Voilà pour la partie sécurité.

 

Au-delà de ces aspects sécuritaires extrêmement forts, quels sont les services proposés par Pineappli ?

Le deuxième aspect de notre solution est d’offrir aux entreprises, un accès très facile et très intuitif à tous les services de la dématérialisation via un seul et même écran.

Concrètement, à partir de cet écran, vous pouvez accéder :

  • A votre coffre-fort personnel et à votre espace partagé (coffres-forts partagés), pour la conservation de vos données,
  • A tous les services de confiance tels que signature, cachet électronique, horodatage et recommandé électronique,
  • Et enfin aux transferts sécurisés de documents.

La délivrance des services de confiance s’appuie bien sûr sur des tiers de confiance, acteurs reconnus du marché. Par ailleurs, Pineappli est très simple d’installation, de mise en œuvre et d’utilisation. Il s’installe sur site ou « on premise » et fonctionne sur PC, tablettes, smartphones, et plus généralement sur l’ensemble des dispositifs informatiques.

Il est important de préciser que Pineappli garantit une conformité légale et réglementaire.

 

Les avantages de Pineappli

 

A quels types d’entreprises s’adresse-t-elle ?

De par sa simplicité, Pineappli est principalement destinée aux PME/PMI. Ces dernières sont sujettes aux mêmes risques que les grandes entreprises, mais ont moins de moyens pour faire face au danger ou sont moins conscientes de son existence. Notre solution est donc là pour les protéger. Notre deuxième cible, ce sont les grands comptes qui possèdent des outils de protection, mais n’en sont pas totalement satisfaits. Pour faire du transfert sécurisé, ces entreprises utilisent du chiffrement, ce qui est très contraignant.

 

Pouvez-vous nous donner quelques exemples de réalisations ?

Nous avons aujourd’hui installé Pineappli chez des concessionnaires automobiles, afin qu’il puisse valider et conserver de manière sécurisée ses ordres de réparation.

Dans des commerces de luxe, nous offrons un service de coffre-fort personnel pour les clients des commerçants afin de conserver leurs factures en tant qu’élément de preuve.

Pineppli permet également de distribuer les bulletins de salaire dans le coffre-fort personnel de chaque salarié de l’entreprise et dans le coffre-fort de l’entreprise.

Pour des distributeurs d’équipement sportifs, Pineappli permet la validation des BAT (bon à tirer) par les clients et la conservation sécurisée de l’historique des BAT.

Pour différentes sociétés, Pineappli est utilisé pour le traitement des factures entrantes et la préparation des écritures comptables ainsi que pour la signature et la conservation des documents contractuels.

Dans le domaine de la santé, Pineappli permet de collecter des informations médicales au cours d’opérations chirurgicales avec une parfaite confidentialité dans le respect du RGPD.

 

Quel est votre business model ?

Pour les PMI/PME, la base du calcul est de 30 euros par mois pour un utilisateur. Cela inclut une dizaine de signatures, une vingtaine de transferts et 2 Giga de conservation.

Pour les grandes entreprises, le prix est calculé en fonction des besoins et de l’audit réalisé.

 

Si l’on devait résumer Pineappli en quelques mots ?

Pineappli est en somme le bureau numérique du futur.

Avec Pineappli, non seulement, on propose une sécurité maximale à l’intérieur d’un espace qui de plus permet d’accéder à tous les services de confiance dont peut avoir besoin une entreprise.

Grâce à notre technologie, les documents ne sortent que « virtuellement » de cet espace sécurisé, ils restent physiquement dans le coffre, permettant ainsi de garantir leur confidentialité totale.