La Supply Chain de demain devra se plier aux nouvelles exigences des consommateurs. Nous en avons échangé avec Charles Germain, CEO et co-fondateur de Lynkus, un cabinet de recrutement de cadres/cadres dirigeants 100 % spécialisé en Supply Chain, Opérations et Achats. 

 

D’après vous, quels sont les enjeux de la Supply Chain en 2021 ?

Charles Germain : Tentons pour une fois d’y répondre sans évoquer directement la crise sanitaire. La Supply Chain est LE sujet présent au cœur des débats des comités de direction depuis déjà une dizaine d’années. C’est un enjeu majeur, tous secteurs d’activités confondus, qui représente un levier de performance indispensable pour nos économies occidentales. Disons-le sans filtre, nos industries ont perdu la guerre de la production à bas coûts face aux pays émergeants, et la bataille de l’innovation et de la R&D est loin d’être gagnée… Dans ce contexte, quels leviers activer pour se démarquer ? Comment continuer à être compétitif (car oui, nous le sommes encore !) ou, pour les plus pessimistes, comment survivre et continuer à exister ? La réponse repose selon moi et en grande partie dans la montée en puissance de nos organisations Supply Chain, qui est et sera l’atout majeur de la performance de nos entreprises. L’optimisation et la reconnexion de l’ensemble de nos chaînes de valeur (depuis les achats jusqu’à la livraison client) en s’inspirant de modèles innovants et souvent anglo-saxons sont selon moi indispensable. Nous avons à disposition des compétences et des outils (souvent digitaux) ultra-performants pour réduire nos coûts, mieux produire, maitriser notre impact RSE, réduire les distances géographiques d’approvisionnement et mieux piloter nos activités : utilisons ces outils, transformons-les et adaptons-les à nos modèles ! Car considérer la Supply Chain comme un simple outil de gestion de stock ou de transport de marchandises est devenu une position archaïque, voire dangereuse pour nos modèles économiques.

 

Comment expliquez-vous cette montée en puissance de la Supply Chain ? En quoi la crise sanitaire accélère-t-elle cette tendance ?

Charles Germain : La crise sanitaire a mis en lumière des défaillances dans nos chaînes d’approvisionnement et n’a fait qu’accélérer les enjeux Supply Chain de nos clients. Si l’approvisionnement de masques et de vaccins sur nos territoires est probablement le meilleur cas d’école pour traiter le sujet, tous les secteurs ont été impactés depuis début 2020. Si cette crise n’a fait qu’accélérer les transformations déjà amorcées depuis 10 ans, elle a également bouleversé en profondeur le comportement de nos consommateurs, et ce de façon durable. Traçabilité, exigence, réactivité, achats en ligne et impact RSE sont autant de termes au cœur de la customer centricity chez nos clients. Penser que ces bouleversements dans nos modes de consommation sont complètement réversibles en sortie de crise me paraît être une position déraisonnable. Nous entrons dans une nouvelle ère dans laquelle nos industries et plus globalement nos économies existeront seulement si elles s’adaptent à cette nouvelle donne. Cette stratégie de customer centricity, dont le secteur du retail se positionne en porte-étendard, est observable dans tous les secteurs d’activités, mais le déploiement de ces stratégies se fait à plusieurs vitesses, selon les écosystèmes et les cibles adressées par nos clientsEntre montée en puissance du e-commerce, nouvelles habitudes de consommation, enjeux écologiques, relance économique et guerre commerciale, l’histoire a montré que l’adaptation et l’innovation seront les deux leviers à actionner !

 

 

 

Quid des nouvelles compétences attendues par les entreprises ?

Charles Germain : Il existe en effet de nouvelles compétences attendues par les entreprises pour monter en puissance nos chaînes d’approvisionnement. Ces attentes ont également évolué en profondeur, et c’est là que Lynkus intervient. Nos clients recherchent désormais des compétences de plus en plus transversales, autant sur des niveaux CODIR que sur des fonctions cadres plus opérationnelles. Les professionnels de la Supply Chain doivent aujourd’hui maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur : comprendre les comportements clients, établir des prévisions, implémenter de nouveaux outils d’aide à la décision, déployer des modèles organisationnels innovants et les traduire pour les rendre digestes vis-à-vis des autres services de l’entreprise. 
Dans ce cadre, notre objectif chez Lynkus est de positionner nos offres sur un véritable rôle de conseil vis-à-vis de nos clients, et ainsi recruter des profils capables de se positionner en chefs d’orchestre de l’ensemble de la chaîne de valeur. 
Cela implique bien sûr des recherches de compétences techniques (en IT, en logistique, achats, etc.), mais surtout humaines (pédagogie, leadership, remise en question, agilité, etc.). Car disons-le : nous sommes face à de nouveaux métiers, au cœur de ces transformations majeures. Voici quelques exemples de profils de plus en plus demandés par nos clients, mettant en exergue ces changements profonds : Responsable S&OP, Demand Planner, Data Analyst, Master Planner, etc.
Néanmoins, les métiers les plus historiques de la Supply Chain n’échappent pas à ces bouleversements. C’est le cas des métiers du transport, en ligne de front face à des consommateurs exigeant des niveaux de services de plus en plus importants. C’est également le cas des autres métiers de la gestion de flux physiques (entreposage, stock, entrées/sorties, etc.), fortement impactés par la digitalisation et la mécanisation de l’ensemble de leurs processus. 

 

 

Un mot de la fin ?

Charles Germain :  Chez Lynkus, rattaché à Procemo Group (Cabinet de conseil en Supply Chain et Achats), nous sommes donc face à des clients de plus en plus exigeants, et à un marché des candidats de plus en plus tendu.  Si l’on met en perspective le fort taux d’employabilité des cadres et la recherche de compétences nouvelles et de plus en plus transversales en Supply Chain, nous avons dû déployer d’importants moyens pour apporter à nos clients un fort niveau de service, une expertise poussée et une approche innovante, qui casse les codes du recrutement traditionnel et généraliste. Car si l’univers de la Supply Chain est bouleversé en profondeur, celui du recrutement l’est d’autant plus… Mais il s’agit là d’un autre sujet !