iVESTA, leader du Family Office destiné aux entrepreneurs de première génération, accompagne une cinquantaine d’entrepreneurs français pour 2 Mds € d’actifs supervisés. Structuré comme un syndicat d’entrepreneurs, il permet à ses clients de piloter leur patrimoine comme ils pilotent leur entreprise. Pierre-Marie de Forville, co-fondateur d’iVESTA, nous en dit plus.

 

Quelle est la proposition d’iVesta ? 

Pierre-Marie de ForvilleiVESTA s’est bâti sur un constat simple et unanimement partagé : les recettes du succès entrepreneurial ne sont pas appliquées dans le monde patrimonial. C’est pourquoi nous avons structuré le Family Office dédié aux entrepreneurs qui souhaitent piloter leur patrimoine comme ils pilotent leur entreprise. Nous avons construit un véritable Comex patrimonial pour centraliser leurs enjeux patrimoniaux, leur apporter une décharge mentale et leur fournir des outils ergonomiques d’aide à la prise de décision. Aussi, ces entrepreneurs mesurent parfaitement la puissance de feu de leur communauté. En rejoignant iVESTA, que nous présentons comme un syndicat, ils constatent vite que seul, on va parfois plus vite, mais qu’ensemble, on va beaucoup plus loin.  

 

En quoi iVESTA innove-t-il dans le monde du Family Office ? 

Pierre-Marie de Forville : L’obsession client caractérise la singularité d’iVESTA, dont la clef de voute est notre modèle de rémunération, que nous avons pivoté à 180 ° afin d’être intégralement payés par les clients, et non par les produits. Jeff Bezos impose une chaise vide à chaque réunion interne pour représenter la voix du client Amazon. Chez iVESTA, le client est réellement partie prenante aux décisions stratégiques. Il siège physiquement aux instances de gouvernance et est actionnaire à hauteur de 30 % de notre capital. Cela garantit bien plus qu’une totale indépendance : un alignement d’intérêt invincible.
Ce modèle de rémunération et cette puissance collective nous permettent notamment de nous affranchir des réseaux de distribution sur l’intégralité des classes d’actifs, de l’immobilier aux marchés financiers, en passant par le LBO, le Venture et la Private Debt. Le nouveau paradigme d’iVESTA s’appuie sur nos convictions fortes de transparence, d’alignement d’intérêts, et de la force du collectif. Cette notion de mission, menée par des valeurs engageantes, est essentielle pour nos équipes, qui ont besoin de ce moteur pour se dépasser. 
Henry Ford n’a jamais été autant d’actualité, quand il disait « Les deux choses les plus importantes dans une entreprise ne figurent pas à son bilan : sa réputation et ses hommes ». Nous en sommes d’autant plus convaincus que la qualité de notre métier repose sur les talents de nos équipes. La nouvelle génération a besoin de se projeter dans une mission et d’adhérer aux valeurs qui lui sont présentées. Elle peut les trouver dans notre mission et notre organisation. 

 

 

Comment vous distinguez-vous de la concurrence ?

Pierre-Marie de Forville : iVESTA est une jeune boutique dont l’ambition est d’accompagner ses clients sur le long terme avec une très haute qualité de service, tout en fédérant leurs intérêts. L’objectif étant d’inverser les leviers de négociation, dans un marché de l’investissement institutionnel où l’unité de mesure est le milliard. Nous devons donc passer d’un modèle artisanal à une industrie de pointe, raison pour laquelle nous investissons la majorité de notre capex sur les opérations, le digital et le contrôle de risque. Cette croissance structurée nous permet ainsi de renforcer chaque maillon de notre chaîne, toujours dans le seul but d’améliorer l’expérience patrimoniale de nos clients fortunés.   

 

Comment expliquez-vous l’attrait actuel pour les Family Offices ? D’après vous, comment ce secteur va-t-il évoluer ? 

Pierre-Marie de Forville : Le besoin de centraliser sa stratégie patrimoniale auprès d’une équipe compétente et alignée a toujours existé. Néanmoins, la crise de 2008 a levé le voile sur l’industrie bancaire et financière. Elle a par conséquent semé le doute sur la compétence et l’alignement de ces organisations. À cela s’est ajoutée la volonté légitime de reprendre le contrôle des décisions et actions patrimoniales. Les clients se sont donc naturellement de plus en plus tournés vers des Family Offices. En parallèle, les chefs d’entreprise sont à la recherche de nouveautés concernant leur situation patrimoniale. Une demande née ces dernières années, pour une offre alignée, performante et ergonomique. D’ailleurs, elle croît à une cadence exponentielle. Afin d’y faire face, l’offre de Family Offices s’est considérablement étoffée au cours des cinq dernières années. De nombreuses boutiques ont émergé, principalement issues des banques privées de la place. Dans ce secteur en pleine effervescence, seuls les acteurs les plus solides parviendront à tirer leur épingle du jeu. Il s’agit de ceux qui auront réussi à se structurer comme une industrie de pointe, et à proposer à leurs clients l’offre de gestion patrimoniale la plus pertinente, avec l’intégration réfléchie, sans greenwashing, des critères environnementaux, sociaux et sociétaux. 

 

Comment la Covid-19 a-t-elle impacté votre activité ? 

Pierre-Marie de Forville : L’ampleur et la résonance de cette crise sanitaire ont accéléré les mutations sociétales apparues depuis plusieurs années. Parmi elles, la prise de conscience des enjeux de soutenabilité environnementale, sociétale et sociale, mais aussi la digitalisation des services. Ce dernier point porte l’idée d’un accès direct à des services sur-mesure et d’un besoin croissant de transparence, de relation de confiance et de traçabilité. L’expertise d’iVESTA proposait déjà un accès direct à des services et produits, mais aussi une gouvernance claire, grâce à la transparence de notre modèle. Notre positionnement en tant que Family Office a été renforcé par les besoins qui ont émergé durant cette crise. Nous avons donc continué et accéléré l’intégration de ces enjeux dans notre offre patrimoniale et dans notre organisation.