Vous aimeriez vous lancer en tant que freelance ? Pour le faire sans aucun risque, pensez au portage salarial et tout ce qu’il peut vous apporter !

 


Le Portage Salarial : La Solution Pour Les Freelances

Travailler en freelance est une aspiration de plus en plus présente dans les professions intellectuelles afin de mieux concilier vie privée et vie professionnelle et ne plus avoir à exécuter les directives d’une hiérarchie. Mais, au moment de se lancer, les craintes se font sentir. Si la solution pour démarrer sereinement était le portage salarial ?

 

En quoi consiste le portage salarial ?

Ce concept, apparu dans les années 1980, connaît un essor fulgurant depuis le XXIe siècle au point d’être inscrit au Code du travail depuis 2008. Il repose sur le principe de mettre en relation une société de portage salarial, un travailleur freelance et son client.

Le salarié porté est salarié de la société de portage et réalise des missions pour ses propres clients. Ce statut vous permet donc, comme pour tout freelance, de prendre vos propres décisions et de définir d’une stratégie de développement mais aussi de répondre au mieux aux demandes de vos clients. Vous avez la possibilité d’accepter ou refuser certaines missions qui ne correspondraient pas à vos envies ou parce qu’il n’y a pas d’affinités avec le client. Vous conservez ainsi toute la liberté inhérente au statut de freelance.

 

Les avantages du statut de salarié porté par rapport à celui de freelance

Si le statut de freelance offre une certaine liberté, il entraîne également de nombreux inconvénients. En effet, il n’a pas la même couverture sociale qu’un salarié car les assurances maladies sont à sa charge. De même, il ne peut pas prétendre au chômage s’il arrête son activité.

Le portage salarial permet de remédier à ces problèmes auxquels est confronté chaque freelance. En effet, en optant pour ce mode de travail, vous bénéficiez des mêmes avantages sociaux que tous les salariés. Cela vous permet d’exercer avec plus de sérénité, sans craindre pour votre avenir.

Un autre avantage d’être salarié porté est de ne pas avoir à gérer toute la partie administrative liée à votre activité. En tant que micro-entrepreneur, elle est à votre charge et lorsque l’on démarre, on manque parfois d’informations pour faire les démarches correctement mais aussi de temps. L’entreprise de portage salarial gère les devis, les factures, les relances, les démarches auprès des organismes, la tenue de votre comptabilité… une aide bien précieuse qui vous assure que tout est fait dans les règles mais qui a aussi l’atout de vous libérer du temps que vous pouvez mettre à profit pour votre activité : meilleure organisation de son planning, un travail plus minutieux ou encore créer des liens avec les membres de votre équipe.

 

Les frais du salarié porté

En vous lançant en tant que freelance, vous avez pour ambition de réussir à bien gagner votre vie grâce à vos compétences et aux services que vous proposez. Avec le portage salarial, vous avez également cette possibilité. Bien sûr, la société de portage prélève une partie de votre chiffre d’affaires (entre 6 et 7 % en moyenne). Même si cela peut vous paraître une somme importante, il faut savoir qu’en tant que micro entrepreneur, statut choisi par bon nombre de freelances, vous aurez des charges à payer qui s’élèvent à 22 % de ce que vous déclarez comme l’explique ce site.

 

Alors comment devenir salarié porté ?

Pour devenir salarié porté, il faut que vous exerciez une activité intellectuelle et que vous recherchiez la société de portage avec qui vous souhaitez collaborer. Pour faire votre choix, contactez-en plusieurs afin de parler de votre projet et de voir quelle est celle qui est le plus en mesure de répondre à vos attentes. Une fois votre sélection faite, il ne vous restera qu’à signer votre contrat de travail pour officialiser votre partenariat.