Des produits 100% à base de plantes avec une ressemblance parfaite à la viande et qui promettent d’être savoureux, bons pour la santé et meilleurs pour la planète, c’est la proposition que font Les Nouveaux Fermiers à la scène alimentaire française. Mieux nourrir la planète, voilà l’objectif de Guillaume Dubois et Cédric Meston en créant cette marque française. Mais y-a-t-il un appétit pour le végétal en France ?

 


La start-up compte bien sur les flexitariens, qui représentent déjà 39% de la population française. Des consommateurs qui se posent des questions sur leur alimentation, pour leur santé et pour l’impact sur l’animal et la planète. Offrir des alternatives “plant-based” à la consommation de viande, qui touchent le plus de personnes possible, grâce à son apparence et sa valeur nutritive, c’est le nouvel eldorado de nombreux acteurs, américains et voisins européens, déjà présents dans le panier des consommateurs. Un pari culinaire osé pour cette nouvelle marque bleu blanc rouge qui veut conquérir le palais des Français, et leur permettre de réduire leur consommation de viande, sans renoncer au goût en bouche et encore moins à leur santé.

 

 

Un substitut qui s’adresse à tous

Le manque d’options viables ne facilite pas à réduire sa consommation de viande ; l’idée chez Les Nouveaux Fermiers était de travailler sur un produit végétarien qui s’adresse aux amoureux de viande, à ceux qui ne se sentent pas touchés par les produits végétariens ou vegan que l’on trouve déjà dans nos supermarchés. Pour cela, il fallait des produits avec des saveurs, qui procurent le même plaisir que la viande. “Manger végétal doit rester source de plaisir”, nous explique Cédric Meston. De bons produits mais sans compromis pour la santé, c’est la promesse affichée sur l’étiquette ultra-saine. Avec les apports nutritionnels nécessaires pour le quotidien, notamment grâce à une richesse en protéines équivalente à celle de la viande. Et une attention particulière à avoir une teneur très faible en gras saturés, beaucoup plus faible que dans la viande, des gras connus pour leurs conséquences sanitaires (obésité, maladie cardiovasculaire…)

Enfin, c’est l’aspect écologique qui motive Guillaume Dubois et Cédric Meston à se lancer. « Nos produits ont une étiquette vegan, mais ce n’est pas pour les vegan que nous les avons développés. C’est avant tout pour les mangeurs de viande. Pour que ces personnes puissent réduire leur consommation de viande en profitant d’alternatives qui leur procure tout de même du plaisir culinaire », ajoutent-ils.

 

Une alternative indifférenciable en goût mais responsable

La production de viande est l’une des activités les plus énergivores pour la planète, représentant la moitié des émissions de gaz à effet de serre liées à notre alimentation et 20% des émissions françaises. C’est en partant de ce constat que naît leur marque française. “Nos produits représentent 11 fois moins de CO2 et 10 fois moins d’eau que la production de viande” nous précise Guillaume Dubois. Leur réponse alimentaire est affichée : permettre à chacun de réduire les émissions de CO2, dues à l’élevage, principalement bovin. Une marque imaginée par cette génération qui s’engage pour l’environnement. Les habitudes de consommation évoluent, une diversification de l’alimentation à laquelle Guillaume Dubois et Cédric Meston croient avec Les Nouveaux Fermiers.

 

 

Le végétal en France a du bon et du goût

« Notre but est de faciliter cet effort commun, dans l’assiette quotidienne des Français », nous raconte Cédric Meston. C’est une nouvelle aventure culinaire toute végétale qui attend les Français en 2020, et qui a pris un an à Guillaume Dubois et Cédric Meston pour élaborer les bons produits. Assembler les ingrédients végétaux pour réussir à imiter visuellement et gustativement les viandes. « Dans la texture, le goût ou encore l’odeur, nos produits sont indifférenciables des produits animaux. On a réellement l’impression de manger de la viande. La différence ? C’est que c’est bien meilleur pour la santé et pour l’environnement », conclut Guillaume Dubois. Un produit qui ouvre l’appétit mais aussi les débats… Le mieux reste peut-être de goûter ?

 

Vous pouvez déjà les retrouver sur leur e-shop lesnouveauxfermiers.com et très bientôt en magasin et restaurants.