Offrir une belle bague de fiançailles est toujours d’actualité et la plupart des couples passent par cette étape. D’ailleurs, les fiançailles annoncent toujours l’engagement et les mariages sont de plus en plus originaux de nos jours, de plus en plus dans la tendance.

Avec le développement de plateformes en ligne permettant de partager des photos, les tendances vont d’un bout à l’autre de la planète en un clic. S’agit-il donc d’une industrie en plein développement ? Focus.

Les Français se marient moins et dépensent plus

Le nombre de couples qui passent le cap du mariage réduit d’année en année en France, depuis le début des années 2000. Alors que 305 000 mariages civils ont été célébrés dans l’Hexagone en 2000, il n’y en avait que 252 000 en 2010. Les chiffres de 2017 font état seulement de 228 000 mariages, ce qui est de -25% par rapport aux chiffres 2000. Parmi ces 228 000 nouveaux mariés, 221 000 sont hétérosexuels et 7 000 homosexuels. Et les chiffres prévisionnels de 2020 parlent de 220 000 mariages.

Notons malgré cette baisse progressive du nombre de couples qui se marient, que le mariage reste le type d’union le plus courant. En effet, parmi les couples qui vivent sous le même toit, 72% sont mariés, 21% sont en union libre et le pourcentage (7%) des pacsés est à la troisième place.

Alors que le nombre de mariages diminue d’année en année, le budget consacré à ce grand jour lui, a tendance à augmenter. Le budget moyen que les couples français dédient à leur mariage est de 13.000€, avec une moyenne de 8.500€ pour les cérémonies de 70 invités et jusqu’à 14.500€ pour celles qui réunissent 150 convives. Ces chiffres sur le budget moyen consacré au mariage expliquent le dynamisme de ce marché qui pèse actuellement 3 milliards d’euros selon les experts.

Le mariage : une industrie tendance

Des fiançailles au jour J, le mariage a ses propres tendances qui évoluent au fil du temps. Certes, l’on se marie pour soi et pour confirmer son amour, mais divers concepts à la mode se développent autour de cette union. Cela en fait donc une industrie bel et bien en plein essor.

Les cérémonies et réceptions personnalisées sont plus tendance que jamais. Beaucoup de couples optent alors pour ce qu’on appelle le DIY ou Do it yourself. Le « fait-maison » est très en vogue et toutes les offres s’y rapportant connaissent donc une forte croissance. On peut citer entre autres les sites et les blogs de conseils en DIY. On peut également citer les papeteries et autres distributeurs spécialisés en loisirs créatifs. En effet, les couples n’ont pas froid aux yeux et peuvent s’occuper eux-mêmes de nombreux pôles de dépense habituellement confiés à des professionnels :

  • La décoration de table
  • La décoration du lieu de réception
  • La création des faire-part

En plus de permettre la création d’un concept sur-mesure, le DIY est synonyme d’économie.

D’autre part, beaucoup de couples optent pour des préparatifs sans stress. Comment ? En faisant appel à un wedding planner.

Relativement jeune, ce métier est également de plus en plus tendance et les organisateurs de mariage sont de plus en plus sollicités. La profession pèse 25 millions d’euros de chiffre d’affaires (chiffres 2017)

En tout cas, ce développement de l’industrie du mariage ne concerne pas uniquement la France. La tendance est la même dans de nombreux pays où le mariage reste l’une des premières concrétisations d’une vie à deux. Beaucoup de couples préfèrent donc passer par les étapes classiques des fiançailles et du mariage même si les conditions ne sont pas toujours les mêmes. Vous doutiez-vous par exemple qu’au Vietnam certains couples engagent des figurants pour leur mariage ?

Jetez un œil à cet article pour en savoir plus.