NetWash/VIP Only consolide son leadership dans le nettoyage du net en mettant à disposition sa solution révolutionnaire kathartik reposant sur un algorithme d’IA. Elle permet, sur le web et les médias sociaux de gommer des données nocives ou toxiques afin de rehausser votre e-réputation de VIP ou celle de votre marque. Entretien avec Patrick W. Jiang, directeur R&D.

 

Quel regard portez-vous sur les attaques que subissent actuellement les marques, les institutions, les entreprises et leurs dirigeants ?

Beaucoup d’institutions et entreprises voient leur image attaquée quotidiennement. Les élus, les hommes politiques ne sont pas épargnés non plus. Pour les marques, certains articles de la presse « conso » peuvent causer d’énormes dégâts et être potentiellement très toxiques. A l’heure actuelle, il n’est pas facile d’être patron ou hommes public ou VIP. D’ailleurs, l’ANSSI (Agence nationale de sécurité des systèmes d’information), l’a encore récemment rappelé : il faut surveiller son E-réputation.

 

Vous incriminez certains titres de presse/magazines, sites web ?

Le problème est que les contenus de certains magazines consuméristes ressortent en premier dans les moteurs de recherche et dans certains forums qui ne sont pas modérés. Internet est un miroir très déformant : face à 99% d’informations positives, 1% seulement de données négatives peuvent suffire à salir une marque. Certains articles, certains comparatifs conduisent à des ‘posts’ qui livrent certaines marques à la vindicte populaire. Comme un iceberg destructeur, c’est le plus vindicatif qui émerge le plus sur le web. La propagation peut être virale. La concurrence s’en saisit pour attaquer à son tour, et l’impact sur les ventes peut être dramatique. La contre-attaque judiciaire, avec l’aide d’avocats, visant à obtenir le retrait d’informations assassines, peut durer 2 à 3 ans.

 

Quelle est votre proposition ?

Depuis trois ans, nous avons mis au point une solution inspirée de l’IA (intelligence artificielle), Kathartik Solution : elle révolutionne notre métier. C’est un système de nettoyage du web que nous avons développé nous-mêmes et que nous protégeons jalousement. Il repose sur un algorithme spécifique, qui apporte des résultats spectaculaires en temps réel. Il nous permet d’être plus efficaces, plus rapides dans l’exécution des tâches correctrices, en pratiquant la méthode de l’enfouissement.

Avec cet outil, véritable « saint-graal » doué d’intelligence artificielle, c’est comme si un millier de personnes travaillaient sur le dossier ! Un processus de ‘machine learning’ (auto-apprentissage par ordinateur) permet d’améliorer et d’accélérer les corrections, en sélectionnant les data qui circulent sur le Web et en opérant de millions de calculs d’occurrences.

 

Hors des moteurs de recherche, quels sont les canaux à surveiller ?

Ces sont les réseaux sociaux – Instagram, Tweeter, Facebook… Notre algorithme va mesurer l’autorité des sites et va conduire à entrer du contenu dans le top 10 des résultats de recherche. Typiquement, dans Google, il faut bien sortir dans le classement des résultats. Notre dispositif va évaluer la possibilité d’entrer dans le meilleur ‘ranking’ possible.

 

Comment, concrètement, fonctionne votre solution d’IA ?

C’est un algorithme qui absorbe, « digère » toutes les données se rapportant à telle ou telle personne ou marque, avec une liste de mots clés les plus couramment associés. Il s’agit d’en faire un tri systématique et de constituer une ou plusieurs bases de données permettant de construire des réponses stratégiques, évolutives.
Notre solution vient en complément d’outils existants pour l’analyse de sites, de liens, de pages, de données, de SEO.
Car il faut pouvoir réagir, s’adapter très rapidement. Notre prestation vise donc aussi à prévenir des situations de crise qui peuvent toujours survenir ou revenir en surface, à l’occasion d’une cyberattaque, par exemple, avec demande de rançons ou d’autres situations critiques.
Notre mission consiste donc à scruter les différentes surfaces d’information exposées sur le Web, à partir d’une série de mots clés. Sur Google, par exemple, nous travaillons généralement sur la centaine des premiers résultats qui émergent.
Ceci explique que nous pouvons nous engager sur des résultats visibles rapidement. Nous stoppons la dégradation de l’E-réputation, jusqu’à parvenir à une inversion du processus. Les effets deviennent perceptibles dès que les liens négatifs vont passer en 2è ou 3è page de résultats de recherche en ligne. Notre solution travaille dans un processus d’apprentissage en continu : lorsqu’un certain nombre de liens ont été déplacés et enfouis à un certain niveau, le traitement ne s’arrête pas là ; l’algorithme continue ses traitements, recalcule les occurrences et les améliorations encore possibles. Le cahier des charges est souvent planifié sur trois ans.
Nous proposons des bilans d’étapes en temps réel (toutes les actions à réaliser se « déduisant » au fur et à mesure). Et, si nécessaire, il est possible de rectifier le tir en fonction des changements d’algorithmes de Google, ceux-ci impactant les résultats.

 

Qu’est-ce qui vous différencie des autres approches ?

Les autres intervenants du métier bâtissent une stratégie pour l’année ; la nôtre se recrée au fur et à mesure de l’avancée des travaux. En effet, grâce au ‘machine learning’, notre solution s’auto-alimente et corrige ses trajectoires à chaque fois que de nouvelles données pertinentes apparaissent. Le binôme technologique (IA + Machine Learning) se met au service de l’expert, pour qu’il puisse adapter ses préconisations au jour le jour. On arrive ainsi à faire de la stratégie en temps réel !
Cela peut paraître simple, mais c’est pourtant une avancée formidable pour tous ceux dont l’E-réputation est atteinte par des actions malveillantes. On obtient des résultats visibles assez rapidement – ce qui est assez rare dans la communication en général.

 

Une telle solution peut-elle contrer les forums sur le web ?

En France, hélas, c’est complexe. On peut tenter mais parfois, c’est un peu comme les Prud’hommes : vous avez très peu de chance de gagner par la voie judiciaire. Sur le Web, nous faisons en sorte d’expurger toutes les informations négatives de la 1ère page des résultats de recherche. Un point important à noter : il ne s’agit pas de tout supprimer sur une recherche Google, mais de viser ce qui cause le plus de torts jusqu’à le rendre moins visible. Cela consiste donc à faire le distinguo entre ce qui est bon ou acceptable et ce qui est méchant, nocif.

 

Contact : www.net-wash.fr