Fortement ébranlés et parfois mis à terre par les conditions sanitaires, les restaurateurs de France ont dû s’adapter et revoir leurs ambitions pour ternir leur entreprise à flot. De nouvelles stratégie ont été mis en place et sont désormais des techniques normalisées pour développer son commerce.

 

Les nouvelles installations des restaurateurs

Les temps de confinement et de restrictions sanitaires ont permis aux restaurateurs de réfléchir à leur projet et à l’évolution de leur établissement. Si certains entrepreneurs ont mis la clé sous la porte pour éviter des situations délicates, d’autres chefs d’entreprise ont employé ces temps de latence pour effectuer des travaux ou encore installer du matériel de restauration plus neuf.
Que ce soit pour maintenir correctement les aliments au froid ou opter pour un matériel de cuisson plus performant, les restaurateurs ont sauté le pas pour investir dans le matériel dont ils avaient besoin. Cela permet d’accueillir les clients dans les meilleures conditions et de proposer des plats à la hauteur des talents réunis en cuisine.

Les restaurateurs investissent dans le numérique

Comme il était difficile de sortir, les restaurateurs ont dû trouver d’autres méthodes pour assurer leur visibilité. Bien avant la crise sanitaire, beaucoup de restaurants ont investi dans le référencement naturel et la communication sur les réseaux sociaux. Cependant, les restaurateurs qui hésitaient à faire leurs premiers pas sur Internet sont sortis de leur zone de confort et ont pris de l’assurance avec les nouveaux médias.
Cela a aussi permis aux agences de communication et aux freelances, tels que les photographes ou les community managers, de trouver de nouveaux clients dans les métiers de bouche.

 

Vente à emporter ou livraison à domicile : ce qui a sauvé les restaurateurs

Les restaurateurs ont aussi investi dans de nouveaux services pour la livraison à domicile ou la vente à emporter de leurs menus. N’étant plus réservée à la restauration rapide, la livraison de repas a connu un grand succès ces derniers mois et a permis la création d’emploi et d’auto-entreprise dans le domaine des transports.
Autrement conviviale, la livraison à domicile a aidé à retrouver les saveurs précieuses de nos restaurants préférés alors qu’ils ne pouvaient accueillir personne. Cette tendance depuis longtemps adoptée dans les pays d’Asie, comme le Japon ou La Corée du Sud, rappelle néanmoins que la culture gastronomique en France se réalise dans un établissement incontournable avec un service professionnel bienveillant. Cet accueil à la française a encore de longs jours devant lui.