Lancée en 2013, la marketplace Artsper est née de l’envie de proposer aux passionnés et aux collectionneurs une alternative aux traditionnelles galeries d’art. Une expérience personnalisée, accessible à tout moment, et offrant une véritable transparence sur les prix. 

 

 

Artsper
François-Xavier Trancart, Co-Fondateur et CEO d’Artsper

 

 

Artsper ou le virage digital du marché de l’art 

 

Féru de nouvelles technologies, Hugo Mulliez fait ses classes au sein du fonds d’investissement américain General Atlantic dans l’équipe e-commerce. Une première expérience au cours de laquelle il pressent que la niche du marché de l’art, qui commence à peine à exploiter les potentialités du digital, est promise à un bel essor. C’est lui qui pose les bases du modèle économique d’Artsper : passer des partenariats avec des galeries reconnues en France comme à l’étranger, pour mettre à la disposition de la communauté d’acheteurs un catalogue d’une incroyable richesse, par la diversité et la qualité des artistes réunis. Rapidement rejoint par François-Xavier Trancart, actuel CEO d’Artsper, le duo se concentre sur le déploiement du concept. « Nous nous positionnons comme des intermédiaires en soutien des galeries, pour les aider à accroître leur présence en ligne et à donner davantage de visibilité aux artistes avec lesquels elles collaborent » explique le CEO. Pour rejoindre le cercle, chaque galerie doit montrer patte blanche auprès d’un comité d’experts chargé d’émettre un avis au regard des artistes qu’elle représente, de la qualité des œuvres et de leur authenticité.

La démarche générale de la galerie, les foires auxquelles elle participe, ou encore sa façon de promouvoir ses artistes, font également partie des critères de sélection. En 8 ans, l’entreprise a réuni autour d’elle plus de 1 800 galeries réparties à travers le monde. Des références du marché comme Perrotin, Daniel Templon ou Xippas, comme des galeries plus confidentielles, à l’image de la galerie vénézuélienne GBG Arts, acteur spécialisé dans la promotion d’artistes d’Amérique latine et qui vient juste de les rejoindre. Toutes ont adhéré à ce business model 2.0 qui leur permet, de façon instantanée et sans surcoût, de toucher des milliers de clients à travers le monde. Proposé dès son lancement en français et en anglais, le site est désormais disponible en 4 langues, incluant l’allemand et l’espagnol. « 60 % de notre activité est réalisée en Europe, mais les États-Unis sont en forte progression et représentent aujourd’hui 30% de part de marché. Contrairement à l’Europe, les Américains et en particulier les Millenials sont très à l’aise à l’idée d’acheter de l’art en ligne et les paniers moyens sont plus élevés ». Des indicateurs au vert qui encouragent l’entreprise dans son développement outre-Atlantique. 

 

 

 

Penser le futur du marché de l’art 

 

Riche d’un catalogue de plus de 170 000 œuvres, Artsper rassemble des œuvres d’artistes mondialement reconnus (Banksy, JonOne, Andy Warhol…) et de jeunes talents. Tous les supports et médiums sont représentés : peinture, sculpture, photographie, édition et dessin. Spécialisé en art moderne et contemporain, Artsper facilite la découverte grâce à un algorithme bien pensé. Les multiples filtres proposés, comme le médium, le prix ou encore le mouvement auquel l’œuvre appartient, permettent d’affiner la recherche selon ses goûts et son budget. Et cela fonctionne. Avec une fourchette de prix allant en moyenne de 1000€ à 25 000€, le site enregistre plus de 50 commandes par jour. « En créant Artsper, nous souhaitions supprimer les barrières à l’entrée habituelles autour de l’art. Qui n’a jamais été intimidé à l’idée d’entrer dans une galerie d’art ou de demander le prix d’une œuvre exposée ? Chez Artsper, toutes les informations sur les artistes et les œuvres sont visibles en un coup d’œil. Sans compter tout notre travail de curation. Que ce soit sur notre site, notre compte Instagram ou notre blog, nos experts décryptent le monde de l’art et inspirent au quotidien une communauté engagée ». Pour celles et ceux qui ne se sentent pas de sauter le pas, un service gratuit d’Art Advisory peut être sollicité à tout moment. Que vous soyez simplement curieux de débuter votre collection ou déjà un acheteur averti voulant être informé des dernières nouveautés mises en ligne, toutes les raisons sont bonnes pour solliciter leur équipe d’experts. Et vous ne serez pas les seuls, car depuis le premier confinement, le regain d’intérêt des acheteurs pour l’achat d’art en ligne ne se dément pas. « Nos Art Advisors proposent également un accompagnement sur-mesure aux acquéreurs. En fonction des critères souhaités et du budget établi, une sélection d’œuvres leur sera proposée afin de rendre leur recherche encore plus fluide et aisée ». En couplant les possibilités du digital et l’expertise humaine, Artsper souhaitait faire de l’achat d’art une véritable expérience. Pari réussi. 

 

 

 

Video : Artsper – L’art vous appartient