La proposition de Doctrine.fr est ambitieuse mais on ne peut plus simple. Depuis sa création, l’entreprise s’emploie à rendre l’information juridique plus accessible et compréhensible pour des millions de justiciables et les avocats qui les représentent.

Un positionnement qui fonctionne immédiatement : en moins de 36 mois, Doctrine est devenue le 2ème site d’information juridique le plus visité en France après Légifrance et a su attirer des investisseurs de renom (Xavier Niel, Otium Ventures, Kima Ventures).


En centralisant et hiérarchisant toute l’information juridique disponible, Doctrine a déjà séduit pas moins de 2 500 avocats et juristes, ce qui permet à la jeune entreprise d’afficher une des plus belles croissances des dernières années dans la FrenchTech. Des résultats qui font aussi de Doctrine une star du recrutement : l’entreprise embauche 5 personnes tous les mois et est récemment arrivée 1ère du classement HappyIndex des entreprises où les employés sont les plus épanouis.

Doctrine, 1ère plateforme d’information juridique

Doctrine est lancée en 2016 motivée par l’envie de répondre simplement aux enjeux des professionnels du droit. “En tant que juriste, j’ai été frappé par le manque d’accessibilité des décisions de justice. Moins de 1% des décisions rendues par les juridictions françaises sont disponibles en ligne, or la justice est rendue au nom du peuple français, c’est un enjeu démocratique”, précise Nicolas Bustamante, président et co-fondateur. D’après un sondage IFOP de 2019, malgré en moyenne 7 sources d’informations utilisées pour les recherches juridiques, 88% des avocats n’arrivent pas à accéder à l’information dont ils ont besoin pour conseiller et défendre leurs clients.

Une des innovations apportée par l’entreprise réside dans sa technologie unique capable d’agréger et mettre à jour en temps réel toute l’information juridique disponible. “Ce qui m’intéresse, c’est surtout d’apporter des réponses concrètes aux problématiques de milliers d’avocats français qui n’arrivent pas à trouver l’information dont ils ont besoin pour conseiller et défendre leurs clients ou encore valoriser leur expertise en ligne”, précise Nicolas Bustamante.

Définir une nouvelle manière d’accéder au droit

L’offre de Doctrine plaît immédiatement aux avocats et juristes qui y voient une alternative adaptée à leurs enjeux actuels et permet à la jeune entreprise de tripler de taille tous les 12 mois. La clé du succès : la proximité client. “Nous échangeons quotidiennement avec des juristes et avocats, ils sont nombreux à venir nous rencontrer dans nos bureaux. Ce sont eux qui nous expriment leurs besoins. C’est pour eux que nous développons Doctrine”, précise Nicolas Bustamante.

Si la solution apportée par Doctrine contribue largement à la définition d’une nouvelle manière d’accéder au droit, la véritable innovation apportée par Doctrine va au-delà de la centralisation de l’information juridique. Elle permet surtout de contextualiser une donnée brute pour la transformer en une information exploitable. La technologie met en valeur les liens entre les textes et les décisions de justice, et apporte un éclairage sur le contexte juridique du dossier traité, en mettant en perspective l’historique des contentieux des entreprises et des avocats qui les représentent. Une offre qui séduit également des centaines de directions juridiques d’entreprises de toutes tailles (Air France, SNCF, Total, Covea, Rakuten, BNP Paribas, Bouygues), de plus en plus nombreuses à s’abonner au service. “Nous proposons une nouvelle façon d’appréhender le droit. Plus exhaustive, pertinente et accessible. Si nous grandissons aussi vite, c’est parce que ce besoin existe sur le marché et nous nous en saisissons”, ajoute Nicolas Bustamante.

Quel avenir ?

Doctrine continuera de concentrer ses efforts sur les professionnels du droit et le développement de son algorithme propriétaire pour proposer des réponses toujours plus pertinentes et adaptées aux besoins de ses clients. Pour Nicolas Bustamante, “ces 3 premières années ont permis d’asseoir notre position en France et de poser les bases de notre internationalisation. Nous préparons notre déploiement au Royaume-Uni puis plus tard aux Etats-Unis ; c’est là-bas que le combat mondial se joue. Nos compétiteurs sont américains, très bien financés et croissent à une très forte vitesse. Le climat y est par ailleurs très favorable. Nous avons la possibilité de construire un fleuron de la technologie française au rayonnement mondial. Le challenge est grand, notre détermination l’est aussi.” Avec déjà 90 employés à son actif, Doctrine prévoit de doubler ses effectifs sur les 12 prochains mois pour soutenir sa croissance.